Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
LIBANACTUALITÉECONOMIEENTREPRISES

///   L'américain Vinli lance sa plateforme sur le marché libanais avec l’opérateur Touch

par Selim Ben Taziri Rosa le
Avec plus de 39 361 nouveaux véhicules vendus en 2015 au Liban, une start-up américaine s’empresse de s’implanter sur ce marché pour développer ses applications intégrés aux véhicules.

Voiture tableau de bord

L’entreprise américaine Vinli se lance au Liban en partenariat avec l’opérateur libanais Touch dans la commercialisation de boitiers connectés permettant de transformer n’importe quelle voiture en un véhicule connecté.  

Un marché de véhicules connectés au Liban avec Vinli et Touch

La startup Vinli, lancée en 2015, est dirigée par le Libanais Mark Haidar qui annonce que « ces boîtiers sont arrivés à Beyrouth et le lancement de leur commercialisation est imminent, maximum fin 2016 ».

Mr. Haidar précise que le nouveau produit a été adapté au marché libanais avec notamment le premier système de SIM (subscriber Identity Module) intégré inamovible conçu par l’opérateur libanais.

L’objectif de cette opération est d’intégrer au mieux les fonctionnalités pratiques des smartphones à toutes les voitures, quelles qu’elles soient en les rendant plus intelligentes.

L’opérateur proposera en premier lieu deux abonnements mensuels possibles. Un premier service de base à neuf dollars ainsi qu’un autre avec plus de fonctionnalités autour de 24 dollars par mois. Le service sera disponible chez les espaces Touch ainsi que certains concessionnaires mobiles.

Une compétition serrée entre une startup américaine et les concurrents libanais

Le prix sera compétitif au prix de vente chez les autres opérateurs régionaux qui vendent le service à plus de 160 dollars. Touch a d’ores et déjà signé des contrats de précommandes avec plusieurs revendeurs.

Du côté américain, la plateforme couvre plus de 40 applications dont un système de diagnostic intelligent des pannes intégrant une plate-forme d’enchères pour les mécaniciens à proximité, un module transformant le véhicule en point d’accès à l’Internet sans-fil, un enregistreur de kilomètres afin de les partager avec sa communauté ou encore une application d’alertes pour les délais de parking à respecter.

 Malgré l’insécurité politique et la crise économique libanaises conduisant à de nouvelles mesures austères concernant les crédits dédié à l’achat automobile, la courbe du secteur automobile du Liban n’a fait que s’accroitre moyennant une croissance de 3.3% annuelle entre 2012 et 2015.

Pour en savoir, découvrez cette de la startup Vinli par son cofondateur, Mark Haider -Banque du Liban Accelerate 2016

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.