Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPHOTOS ET VIDÉOSÉCHANGES MÉDITERRANÉENS

///   La Turquie se mobilise pour la prospérité économique de ses PME

par Selim Ben Taziri Rosa le
Dans un contexte de crise économique avec une importante dévaluation de la livre turque, le gouvernement va soutenir financièrement et administrativement les petites et moyennes entreprises.

Drapeau turc couché

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim a annoncé l’instauration de mesures facilitatrices pour le développement et la prospérité des petites et moyennes entreprises (PME) turques pour faire face à la crise économique qui touche particulièrement ces dernières.

Le gouvernement ouvrira une ligne de crédit de 250 milliard de livres turques (68 milliards d’euros) pour le compte du secteur privé. De plus, afin de stimuler le secteur privé face au ralentissement de la croissance économique et à la baisse de la devise nationale, le pays prévoit d’instaurer des délais de paiement des charges, la restructuration des crédits et l’octroi d’un crédit de 50 000 livres turques (13 415 euros) d’une durée de remboursement de 3 ans.

Ces mesures ont été élaborées afin de faire face à un contexte économique déstabilisé et gravement affaibli. Au cours de l’année 2016, la production industrielle, la fréquentation touristique (baisse de 37% par rapport à 2015) ont baissé tandis que l’inflation (7% au lieu des 5% prévu) et le chômage ont considérablement augmenté par rapport à l’année précédente.

Reconstruction d'une puissance économique mondiale épuisée

Entre 2012 et 2016, la valeur de la livre turque a baissé de plus de 45% face au dollar et à l’euro. Cette importante dévaluation de la monnaie a entrainé l’endettement des PME à court terme. Ces PME représentent à elles seules plus de 76% des emplois, 54% des investissements et 39% du Produit intérieur brut.

Cependant, malgré la crise économique, la Turquie représente la première économie du Moyen-Orient et huitième en Europe. Elle comporte un nombre important d’atouts faisant d’elle la 18ème plus grande économie mondiale en termes de Produit intérieur brut (PIB), qui s’élève à 721 milliards de dollars (682 milliards d’euros). Pour le centenaire de la fondation de la république, le pays ambitionne d’être la 10ème puissance économique du monde.

Pour aller plus loin, découvrez l'interview de Jean-Louis Guigou, président et fondateur d'IPEMED (Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen)

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.