Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
LIBANACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESCULTURE SPORTECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Zoom sur la puissance économique de la diaspora libanaise en Afrique

par Karl Demyttenaere le
Ils seraient plus de 300 000 libanais à vivre dans les pays d’Afrique subsaharienne. Parmi eux, de nombreux chefs d’entreprises et investisseurs ayant un poids important pour l’économie de ces pays suscitant de nombreuses convoitises.

Drapeau Liban

La diaspora libanaise est très nombreuse à travers le monde. En Afrique, elle bénéficie d'un réseau au poids économique et d'un vrai maillage géographique.

D’après le ministère libanais des Affaires étrangères, ils seraient plus de 300 000 Libanais dans des pays d'Afrique subsaharienne, dont 50 000 en Côte d'Ivoire, 30 000 au Nigeria, 10 000 en Angola, au Liberia, au Ghana ou encore au Togo. D’après d’autres sources non-officielles, ils seraient 90 000 Libanais installés en Côte d'Ivoire ou 75 000 au Nigeria.

Environ 4 000 entreprises seraient dirigées par des libanais en Côte d’Ivoire, d’après la CCFL ils paient chaque année de plus de 600 millions de dollars d'impôts environ. Dans la 2ème ville du Nigeria, Kano, la diaspora libanaise posséderait près de 80% des usines tandis qu’au Sénégal, elle détiendrait 60% des PME

Concurrences et/ou opportunités

Sur ces marchés africains convoités, de nombreux pays cherchent à se faire une place comme la Turquie, le Japon mais aussi le Maroc, s’appuyant sur une diplomatie particulièrement active en Afrique. Par exemple, en 2015, selon le Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (CPICI), le royaume du Maroc a pourvu 22% des investissements dans l'économie ivoirienne, devant la France (16 %).

Les entreprises venues de France sont en recul dans cette partie du monde. D’après le Trésor français, les parts de marché des entreprises françaises en Afrique subsaharienne sont passées de 7% à 4% en dix ans (entre 2005 et 2015). Alors que les sociétés chinoises sont passées de 8 à 22 % sur la même décennie dans cette partie du monde.

Pour lutter contre cette concurrence, les entrepreneurs français veulent s’appuyer sur la puissance diaspora libanaise. Ainsi, plus de 250 hommes d'affaires libanais et français étaient ainsi réunis à Paris pour participer à un forum d'affaires consacré à l'Afrique subsaharienne organisé par la Chambre de commerce franco-libanaise (CCFL) et la Chambre de commerce et d'industrie de Paris Île-de-France (CCIPIDF) en octobre dernier.

Si vous voulez en savoir plus l'économie libanaise, découvrez notre vidéo avec tous les chiffres clés : 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.