Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPHOTOS ET VIDÉOSDÉCIDEURS

///   La Chine mobilise 2.4 milliards d’euros d’investissements en Afrique

par Selim Ben Taziri Rosa le
L'Empire du Milieu, premier partenaire commercial de l’Afrique, a enregistré plus de 2.4 milliards d’euros d’investissements en Afrique pour les 10 premiers mois de l’année en cours.

Muraille de Chine

En Afrique, c’est plus de 2.5 milliards de dollars (2.39 milliards d’euros) d’investissements de Pékin qui ont été enregistrés au cours des 10 premiers mois de l’année 2016, soit une hausse de 31% par rapport à l’année précédente selon le porte-parole du ministère chinois du commerce, Sun Jiwen.

La Chine donne le feu vert pour les investissements en Afrique

L’Agence de presse chinoise Xinhua indique également que l’augmentation de ces investissements traduit la confiance des entreprises chinoises dans le marché africain.

Il ajoute que 10% de ces investissements portent sur le secteur manufacturier. Ils portent également sur les domaines de la construction d’infrastructures et des industries extractives.

Premier partenaire commercial de l’Afrique, l’Empire du Milieu avait annoncé qu’il prévoyait injecter 60 milliards de dollars (57.4 milliards d’euros) dans les économies africaines entre 2016 et 2018 à travers investissements, dons et prêts.

De plus, une étude publiée par American Enterprise Institute et Heritage Foundation indique que le montant des investissements chinois en Afrique subsaharienne entre l’année 2006 et 2014 atteint les 150 milliards de dollars (143.4 milliards d’euros).

L’investissement chinois en Afrique du Nord

Les investissements chinois sont également très présents dans les pays nord-africains, notamment l’Egypte, le Maroc, l’Algérie ou encore la Tunisie.

A titre d’exemple, le financement de la construction de la nouvelle capitale administrative égyptienne par le géant chinois BTP, la construction du plus grand port algérien par la China state construction corporation (CSCEC) et la China Harbour Engineering Company (CHEC) ou encore la volonté d’implanter une usine industrielle à Kenitra par l’équipementier Xiezhong.

Pour en savoir plus sur les objectifs chinois en Afrique, découvrez le discours du ministre des Affaires étrangères sur la chaine CCTV (en français)

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.