Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
MAROCECONOMIEENTREPRISESEMPLOICULTURE SPORT

///   Tanger et sa région, les secrets d’un renouveau

par Karl Demyttenaere le
La ville de Tanger, dans le nord du Maroc, connaît depuis plusieurs années un renouveau économique mais aussi culturel. A 24 kilomètres des côtes espagnoles et à l’extrémité nord du royaume, l’agglomération et sa région développent leurs (nombreux) atouts.

Tanger

Surnommée la perle du détroit de Gibraltar, la ville de Tanger a longtemps était perçue par la monarchie comme une région frondeuse et rebelle. De la méfiance d’Hassan II, la monarchie a évolué vers la confiance de Mohammed VI, arrivé sur le trône en juillet 1999, dans les capacités de cette région du nord du Maroc. 

On évoque même une « génération Mohammed VI » pour parler du réveil de cette région. La ville de Tanger au carrefour entre l’Europe, l’Afrique et la Méditerranée, se veut multiculturelle. Elle compte d’ailleurs une vaste communauté d’expatriés, il y aurait plus de 50 000 européens qui vivent dans la ville.

Un réel dynamisme économique

Témoignage d’un dynamisme économique retrouvé,  le Technopark, l’un des trois incubateurs de start-up au Maroc, s'est installé à Tanger. Autre symbole, celui des l’immense projet du port en haut profonde « Tanger Med » qui emploie 100 000 personnes ou encore d'un nouveau immense centre commercial.

Grâce à son emplacement stratégique, Tanger attire également des navires... de touristes ! En 2015, pas moins de 100 escales ont été enregistrées au port de Tanger avec le débarquement de 110 000 visiteurs.

Mais la ville ne cache pas son ambition de tripler son nombre de croisiéristes à l’horizon 2020. En septembre, un luxueux resort Banyan Tree de 26 hectares a été inauguré à Tamouda Bay, près de Tanger, en septembre. A noter enfin qu’un palais des congrès est annoncé pour la fin de la décennie. 

Un renouveau culturel 

La région de Tanger, c’est aussi Tétouan, ville hispano-arabe célèbre pour son Institut national des beaux arts qui vient d’inaugurer un centre d’art moderne totalement neuf. A proximité, on retrouve également la ville de Chefchaouen (les « cornes » en berbere) désignée 6ème ville la plus belle du monde d’après le magazine américain Condé Nast Travaller.

Pour en savoir plus sur l'économie du Maroc, découvrez notre interview exclusive de son Ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy :

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.