Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ALGéRIEACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESDÉCIDEURS

///   L’Algérie encourage la création de startups technologiques

par Ecomnews Med Redaction le
Les startups spécialisées en TIC ont le vent en poupe en Algérie, et pour cause. Le gouvernement a mis en place une série de mesures afin de favoriser leur développement.

Smartphone

Les mesures d’aide à la création d’emploi prises par le gouvernement algérien semblent porter leurs fruits. En effet, plus de 9 000 startups spécialisées dans les technologies de l’information et de la communication (TIC) ont été créées grâce aux dispositifs de l’Ansej et de la CNAC, lancés respectivement en 1996 et 2004.

C’est en substance ce qu’a déclaré, Mohamed El Ghazi, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, lors de la rencontre nationale des jeunes entrepreneurs tenue dernièrement dans la capitale algérienne. Eclairage…

500.000 micro-entreprises créées depuis 1996

« L'Algérie ne doit pas être en retard par rapport aux autres pays au moment où les nouvelles technologies sont l'un des paramètres qui guident et déterminent les relations économiques internationales et le développement humain en général », a martelé Mohamed El Ghazi. Rappelons que l’Algérie a récemment fait appel à l’expertise tunisienne pour développer son économie numérique.

Le Ministre a ajouté que depuis la mise en vigueur des dispositifs de l'Agence Nationale de Soutien à l'Emploi des Jeunes (ANSEJ) et de la Caisse Nationale d’Assurance Chômage (CNAC) et jusqu’à fin octobre 2016, plus de 500.000 micro-entreprises ont été créées dans différents secteurs, ce qui a permis de générer plus d'un million de postes d'emploi directs.

Des performances encourageantes sur lesquelles le gouvernement compte capitaliser. Cet engouement pour l'entrepreneuriat numérique s’explique selon le Ministre par les « facilitations et les mesures d'accompagnement des jeunes investisseurs telle que l'obligation d'accorder aux jeunes 20% des marchés publics dans les collectivités locales. »

Des mesures d’aide aux entrepreneurs en difficulté

Par ailleurs, Mohamed El Ghazi a expliqué que son département se penche avec ses différents partenaires sur les moyens d’assister et d’accompagner les jeunes investisseurs en difficulté.

Il s’agira notamment de la restructuration financière des entreprises qui se trouvent dans l’incapacité d’honorer leurs engagements financiers. Les jeunes entrepreneurs bénéficieront également de formations voire d’une réorientation vers d’autres secteurs d’activité plus porteurs, le cas échéant.

Placée sous le thème « La micro-entreprise, noyau de l'économie nationale », cette rencontre a vu la délivrance par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, de l’agrément pour la création officielle de la Fédération nationale des jeunes entrepreneurs (FNJE).

Pour en savoir plus sur l'économie algérie, retrouvez notre vidéo avec l'ensemble des chiffres clés :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.