Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
LIBANACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESDÉCIDEURS

///   LUV : un projet de développement durable au Liban

par Ecomnews Med Redaction le
LUV est un projet initié par un groupe d’étudiants de l’Université américaine de Beyrouth, visant à venir en aide aux villages peu desservis par l’électricité.

L'Université américaine de Beyrouth

« Light up a village » (LUV)… C’est le nom donné par des étudiants de l’Université américaine de Beyrouth (AUB) à leur projet visant à promouvoir des solutions durables pour assurer l’approvisionnement en énergie des populations des villages libanais les plus vulnérables. Eclairage !

LUV : un projet en faveur des villages défavorisés

Ce projet de développement durable est le fruit d’un long travail de recherche, de consultation et de communication mené par l'équipe de LUV avec les différents donateurs et acteurs locaux (entreprises, organisations, institutions et individus) dans le but de favoriser et développer les énergies renouvelables et l’économie d’énergie dans les villages libanais.

Convaincus de l’enjeu d’un Liban désenclavé et de l'importance des solutions de développement durable dans l'amélioration des conditions de vie des habitants de ces villages, les étudiants de l’AUB font appel à des idées simples mais efficaces à même de résoudre les problèmes énergétiques, notamment l’éclairage public et l’approvisionnement en électricité : deux problèmes majeurs dont pâtissent certaines régions du Liban.

En effet, certaines localités ne sont pas approvisionnées en électricité de manière continue. Les coupures, fréquentes et prolongées, sont dues aux « contraintes politiques et économiques » qui touchent le pays. Les solutions préconisées par LUV seront déployées en priorité dans les villages aux finances exsangues et qui n’arrivent donc pas à entretenir leurs services publics et renouveler leurs équipements et infrastructures.

La phase pilote lancée à Majdel dans le Akkar

La première phase de ce projet sera lancée à Majdel, dans la région du Akkar au nord du Liban. Ce choix s’est imposé logiquement au vu des vagues de réfugiés syriens auxquelles est confronté ce petit village de 3 000 habitants. Plus de 15 lumières LED, à la fois efficaces et économes, seront installées dans les points les plus actifs de ce bourg afin d’apporter un sentiment de sécurité à la population locale.

Parmi les principaux donateurs on citera le projet Cedro de l'Union européenne, le Programme des Nations unies pour le développement, BankMed, Deloitte, la banque Byblos ainsi que la Chambre de commerce de Tripoli et du Liban-Nord.

Les initiateurs de ce projet qui a par ailleurs remporté une subvention de 5 000 dollars américains à l’occasion du 150e anniversaire de l'AUB envisagent de l’étendre à tous les villages libanais qui font face à des difficultés financières.

Pour en savoir plus sur l'économie libanaise, découvrez notre vidéo consacrée à la capitale du pays, Beyrouth :

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.