Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ALGéRIEACTUALITÉECONOMIEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Pourquoi l’Algérie est la perle économique du Maghreb et du Bassin Méditerranéen

par Ecomnews Med Redaction le
Mohamed Hakim Soufi est PDG de l'assureur MACIR VIE, President de la commission des services du Forum des Chefs d'Entreprise (FCE) et Second Vice-Président en charge des assurances de personnes à l'Union Algérienne des compagnies d'Assurance et de Réassurance (UAR). Il a accepté de rédiger pour Ecomnews Med un édito sur les nombreux atouts de son pays.

Soufi

L'Algérie, ce pays aux milles facettes regorge d’atouts et de ressources non pas insoupçonnés mais visibles à l'œil nu et disponibles à la surface de cet océan d'opportunités qui ne demande qu'à être exploité.

La liste de ces atouts économiques sont sans commune mesure avec ce qui existe au Maghreb pour la simple et unique raison que ce pays à eu à organiser son avenir dès les premières heures de son indépendance en 1962, alors que ses voisins furent obligés et conscients de prendre le temps nécessaire à construire leur pays, jusqu'à ce que la tragédie nationale ne vienne rompre le cycle de croissance naturel qui aurait dû faire de ce pays la "perle" du Maghreb.

Le trésor de l'Algérie : les algériens

Ainsi, la première ressource de l'Algérie, sa première matière première et la non moins plus stratégique est son peuple, un peuple unis par les liens d'abord du sang des martyrs qui ont eu été le ciment d'une société passionnée par son pays et aimante.

Ainsi, malgré toutes les crises qui ont frappés ce pays, ce peuple a su consacrer le sacro saint principe « de la nation seule mais unie dans l’adversité », économiquement cela se révèle dans le fait que la population algérienne est composée en majorité de jeunes épris d'une volonté farouche de vivre et de consommer dans leur pays des produits qui se trouvent en Europe et dans le monde.

Ces jeunes veulent donc vivre et évoluer dans leur pays et sont pourvus d'une grande maturité car comprenant parfaitement qu'ils n'ont pas de pays de rechange. 

Par ailleurs, l'autre versant de cette jeunesse se trouve en dehors des frontières algériennes et est prête à aider ce pays qui les a vu naître ou ce pays qui a vu naître leurs parents, rien qu’en France la diaspora algérienne représente près de 5 millions de personnes, c'est un gisement de talent et un formidable pont entre les deux pays.

Hollande Bouteflika

Le président algérien Bouteflika avec son homologue français François Hollande.

Le moteur de la croissance, les entreprises

De ce fait, ces jeunes sont aussi, aujourd’hui, la base entrepreneuriale de l'économie algérienne en effet la création d'entreprise a connu une croissance soutenue supportée par des mécanismes d'aide étatique à large spectre mais aussi et surtout permettant l'émergence d'un tissu de TPE/PME dg PMI assez vaste qui dessine les contours d'un dynamisme entrepreneurial capable d'être le puissant moteur d'un pays comme l'Algérie.

De plus, la seconde ressource économique stratégique de l'Algérie est son territoire fort d'une superficie de 2 381 741 kilomètres carrés, c'est à la fois le plus grand pays d'Afrique, du monde arabe et du bassin méditerranéen.

L'Algérie partage aussi, au total, plus de 6 385 kilomètres de frontières terrestres avec la Tunisie au nord-est, la Libye à l'est, le Niger et le Mali au sud, la Mauritanie et le Sahara occidental au sud-ouest, et enfin le Maroc à l’ouest.

Un futur poids lourd du tourisme

Le tourisme est largement en-dessous de ce que l'Algérie peut offrir, ainsi une politique de financement absolument formidable, doublée d'une exceptionnelle batterie de lois ont été lancés par le gouvernement afin de non seulement rénover les infrastructures existantes mais aussi et surtout d'orienter l'investissement privé à s'émanciper sur ce segment.

Ainsi le Sofitel, le Sheraton, le Marriott et d'autres chaînes hôtelières de prestige on fait le pari de l'Algérie, pari largement réussi puisque les taux de remplissage sont exceptionnellement élevés durant l'année.

Ce phénomène a atteint de telles proportions que les investisseurs locaux ont rejoint la partie avec excellence, comme ce fut le cas pour le groupe Mehri qui rénova l'hôtel Royal à Oran et qui mit à la disposition de la clientèle algérienne et internationale la "Gazelle d'or" véritable oasis du désert algérien à Oued Souf et ce n'est que deux exemples parmi tant d'autres et dans toutes les régions d'Algérie.

Évidemment, l'industrie du tourisme est en plein essor et elle représentera 10% du marché du travail à l'horizon 2023. Le secteur hôtelier en Algérie compte à ce jour plus de 75.000 lits et est estimé à 100.000 lits à l'horizon 202, ajoutons que le nombre de touristes est estimé à 2,5 millions de personnes en 2015, avec des prévisions de 20 millions en 2025.

Ainsi, la formation de la ressource humaine est plus que nécessaire afin d'aboutir à des résultats probants c'est dans ce souci que la SIH (société d'investissement hôtelière) a donné naissance à l’Ecole Supérieure d’Hôtellerie et de Restauration d’Alger (ESHRA) avec la participation active et pédagogique de l'Ecole hôtelière de Lausanne.

Formation

Un géant économique en devenir

C'est donc un grand pays dans tous les sens du terme, cependant cela ne s'arrête pas là en effet l'Algérie est la 4ème puissance économique du continent africain avec, en 2014, un PIB de 214,08 milliards dollars et 284,7 milliards USD en PIB à Parité de Pouvoir d'achat (PPA) et la 48ème économie mondiale.

À part le fait que les hydrocarbures ont été l'élément moteur du développement du pays, d'autres ressources inexploitées ou très peu commencent à être identifiés comme axe majeur de la stratégie algérienne de diversification de son économie et la volonté politique affichée de sortir de la dépendance vis à vis des hydrocarbures.

Nous citerons à titre d'exemple que l’Algérie renferme dans son sous-sol 20% des réserves des “terres rares” dans le monde. Ce groupe de métaux aux propriétés électromagnétiques uniques, également appelé Lanthanide, est indispensable dans de nombreuses technologies de pointe. Il est la base de l’industrie des hautes technologies, allant de la fabrication des écrans de smartphones aux systèmes de guidage des missiles, en passant par les aimants permanents des éoliennes. 

L'Algérie, futur paradis des énergies renouvelables ?

Par ailleurs, troisième atout de l'Algerie réside, en grande partie, dans le domaine des énergies renouvelables, en effet, l'Algerie a pris sur elle d'avancer à grand pas sur ce sujet, forte d’un potentiel solaire thermique extraordinaire au Sahara qui équivaut à 10 fois la consommation globale mondiale.

Pour ce faire le législateur et les pouvoirs publics ont lancé un vaste programme de mise en service de 14 centrales électriques photovoltaïques d’une capacité installée de 268 MW qui ont été mises en service en 2015, dans les Hauts Plateaux et le sud du pays.

Ce programme qui se repose sur un engagement fort de l'Algérie à la COP 21, permettra à lui seul d'ici 2030 d'exporter ce type d'énergie et pouvoir ainsi récolter les fruits des investissements de masse dans ce secteur porté, certes, par le seul budget de l'Etat mais, chose à mettre en exergue, adossé à une batterie de lois incitatives appelant et permettant au secteur privé d'investir massivement sur ce segment ô combien d'avenir et tant stratégique que lucratif.

Solaire

Un pays connecté au reste du monde

Last but not least, le quatrième atout qui est à lui seul le secteur phare qui place l'Algerie en tête de pont des pays les plus prometteurs du Maghreb est celui des services qui, selon toute vraisemblance, est en train non seulement d'émerger mais qui va générer non seulement les flux financiers les plus importants de ces dix prochaines années en Algérie mais aussi et surtout va concentrer la plus incroyable négociation du virage numérique jamais acté sur le plan maghrébin si ce n'est au point de vue continental.

Soufi

Jamais un pays n'a eu autant à faire sur le plan digital que l’Algérie. 

Effectivement, l’Internet, le web et les réseaux sociaux permettent d’ouvrir une fenêtre sur le monde dans le domaine de la formation, de la pédagogie, de la compréhension des nouvelles technologies, des nouvelles tendances systémiques et enfin dans l’appréhension de la mise en oeuvre des process technologiques autrement dit grâce à Internet ce « gap » saute littéralement.

Ainsi l’Algérie à les capacités de devenir un hub dans le domaine de la gestion digitale des entreprises grâce non seulement à sa ressource humaine de qualité, via ses influenceurs et enfin grâce à sa position géostratégique majeur en Afrique et au Maghreb qui fait d’elle le pays le plus proche et le plus propice à un déploiement rapide et efficace de la digitalisation des entreprises, sans oublier que l’Algérie est le deuxième pays d’Afrique le plus connecté aux réseaux sociaux.

Par ailleurs, d’autres chantiers se sont vus couronnés de succès dans le cadre de la mise en place du processus d’automatisation des ressources administratives comme la carte d’identité biométrique service qui est désormais opérationnel.

Sans oublier tous les efforts en matière de connectivité dans le pays ainsi que sur le plan africain car nous avons assisté à un développement sans précèdent avec la construction d'un câble sous-marin de fibre optique Oran-Valence qui est prévue durant le premier trimestre 2017, cela sans compter la « lame de fond » qui commence à émerger dans le domaine de l’économie digitale à travers les influenceurs algériens.

ces derniers sont capables aujourd’hui de faire « mouvoir » le comportement des consommateurs, ce qui donne une force incroyable à ces entrepreneurs sachant que les algériens sont 18 millions d’internautes sur une population totale de 40 millions de personnes, 16 millions sur Facebook, 9,7 millions sur youtube, 7,5 millions sur Instagram et enfin 4 millions sur Twitter  c’est une économie souterraine qui tends vers une croissance exponentielle.

Des efforts gouvernementaux à saluer

En conclusion, il est important de signaler que beaucoup d’efforts ont été faits par le gouvernement algérien dans le domaine économique, je cite le gouvernement algérien comme exemple car, en prenant du recul, il a été sans le savoir le plus grand incubateur et le plus grand « Business Angel » du Maghreb.

Bien souvent nous avons entendus ici et là qu’il faut lancer un fonds d’investissement dédié au PME/PMI algériennes, je suis absolument d’accord sauf que peu de personnes n’ont réellement perçus l’immense effort de financement du gouvernement algérien et peu de personnes vous diront aussi que cet effort à abouti à une création massive d’entreprises, d’emplois et donc de richesses,

Ainsi, il est légitime de dire que tous ces efforts sont le fruit de politique publique, donc de la commande publique et donc à terme impossible à soutenir par l’Etat, mais nous devons poser la question suivante : après une décennie aussi difficile que l’Algérie a traversé, quand il n’y avait pas 3 bateaux de containers au large du port d’Alger, que pouvaient faire la jeunesse algérienne en particulier et le peuple algérien en général avec son gouvernement ? Ils ont fait front. 

Ainsi, malgré beaucoup de problématiques, ils ont réussi à faire rayonner l’Algérie en Afrique et dans le monde, ce qui nous amène à dire que les atouts économiques de l’Algérie sont bien réels et la base est prête à aller plus en avant pour faire de ce pays un pays développé.

La seule chose qui manque aujourd’hui et sur lequel tout repose c’est l’harmonisation des textes législatifs et réglementaires qui permettront une extraction des forces économiques en présence dans le pays chose qui est en cours mais aussi et surtout montrer que l’Algérie, que ses entreprises, que son peuple et sa jeunesse sont désormais en ordre de bataille, rattraperont le retard et consacre le principe de ce que j’aime à appeler le « Miracle Algérien » dans un très proche avenir.

L’Algérie est donc véritablement « UNE TERRE D’OPPORTUNITEES » pour ses enfants et ceux qui veulent réussir en et pour notre pays.

Pour aller plus loin sur l'Algérie, découvrez notre vidéo avec tous les chiffres clés à connaître :

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.