Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
MAROCACTUALITÉECONOMIEAGENDAPHOTOS ET VIDÉOSPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Le Maroc à l’honneur au Sénat français

par Karl Demyttenaere le
Le 3 février s’est tenu au Sénat à Paris un colloque consacré au Maroc. L’occasion de mettre en avant les nombreux atouts de ce pays au carrefour entre l’Europe, la Méditerranée et l’Afrique, un continent vers lequel se tourne toujours plus le Royaume.

Senat

Le colloque du 3 février au Sénat a été baptisé « Le Maroc, marché porteur et hub eurafricain ». De nombreux entrepreneurs et dirigeants étaient au rendez-vous dans la Salle Clémenceau du Palais du Luxembourg pour mieux connaître le Maroc et ses atouts.

Organisée conjointement par Business France et la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc, cette manifestation est intervenue seulement quelques jours après le retour du Royaume au sein de l’Union africaine.

Le retour en Afrique du Maroc

Selon le Président du Sénat, Gérard Larcher, « cette décision ne peut que resserrer le partenariat économique et politique entre les deux rives de la Méditerranée, et au-delà entre l’Europe et l’Afrique » dans le message qu’il a adressé à l’assemblée, lu par Christian Cambon, Sénateur du Val-de-Marne et Président du groupe interparlementaire d’amitié France-Maroc.

Colloque

Il s’agit également d’une nouvelle impulsion pour Rabat, comme l’a souligné l’Ambassadeur du Maroc en France Chakib Benmoussa : « Le retour à l’Union Africaine s’accompagne d’une évolution dans la nature des projets initiés, notamment l’annonce de projets stratégiques d’envergure, dont l’impact dépasse largement le bilatéral pour s’inscrire dans une dimension régionale voire continentale ».

Le diplomate marocain a ainsi citer le projet de Gazoduc Africain Atlantique permettant de relier les ressources gazières du Nigéria, celles de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et le Maroc, mais aussi ceux de production de fertilisants qui ont été lancées en partenariat avec l’Ethiopie (2,2 milliards de dollars) et le Nigeria (2,5 milliards de dollars).

L’Afrique est clairement devenue une priorité pour le Royaume puisque le Roi Mohammed VI à effectuer 46 visites dans 25 pays d’Afrique et près d’un millier d’accords ont été signés avec ces partenaires africains depuis le début des années 2000.

Cet activisme diplomatique s’accompagne d’une réelle dynamique économique, comme l’a rappelé l’Ambassadeur du Maroc en France : « au cours de la dernière décennie, 63% des investissements directs marocains à l’étranger ont été réalisés en Afrique et que le Maroc est devenu le 2ème investisseur africain en Afrique et le premier en Afrique de l’Ouest ».

Ambassadeur

L'Ambassadeur du Maroc en France Chakib Benmoussa serrant la main du Sénateur Olivier Cadic. A la droite du diplomate, Philippe-Edern Klein, Président de la Chambre Française de Commerce et d'Industrie du Maroc.

Une porte d’entrée vers les marchés africains

Fort de ce nouvel ancrage de plus en plus fort en Afrique, le Maroc peut être un hub vers ce continent pour les entreprises françaises et européennes. En effet, depuis 2008, le Royaume dispose du « statut de pays avancé » et entretient le partenariat le plus approfondi existant entre l’Union européenne et un État tiers

L’Ambassadeur du Maroc en France a rajouté que « De nombreux exemples montrent que des entreprises françaises, utilisent déjà le Maroc comme un hub vers l'Afrique » avant de conclure que « La politique Africaine du Maroc est largement convergente avec celle de la France. Ces politiques sont en complémentarité et en synergie dans l’intérêt des deux pays et dans l’intérêt des pays africains, dans une approche gagnant-gagnant. Elles créent de nouvelles opportunités d’investissement qu’il convient de saisir ».

Guigou

Le Président-Fondateur d'Ipemed (L'Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen) Jean-Louis Guigou.

Après ces exposés riches sur le Maroc et ses perspectives économiques, Jean-Louis Guigou, Président et Fondateur de l'Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranéen a cloturé les échanges. "Il faut saluer la vision sur le long terme du Roi du Maroc en Afrique" a-t-il déclaré.

Pour en savoir plus sur l'économie du Maroc et ses liens avec l'Afrique, découvrez notre interview du Ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy : 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.