Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
MAROCALGÉRIETUNISIEÉGYPTEACTUALITÉECONOMIECULTURE-SPORTAGENDAPHOTOS ET VIDÉOS

///   Promouvoir la culture africaine ? 11 ministres relèvent le défi...

par Diane Janel le
11 ministres se sont concertés à Casablanca afin d'impulser l'industrie culturelle africaine. Les défis qui entravent l'industrie culturelle en Afrique ont été au centre des débats. Explications ...

Samedi 11 février, la conférence "Industries culturelles et développement en Afrique"  a été organisée à Casablanca. Elle a  réunit les 11 ministres de la Communauté économique des États de l'Afrique Centrale (CEEAC), invités d'honneur à la 23 édition du Salon international de l'édition et du livre de Casablanca (SIEL). Ce salon accueille 702 éditeurs provenant de 54 pays, et ce jusqu’au 19 février.

Surmonter les difficultés entravant la culture.

 Les défis qui entravent l'industrie culturelle en Afrique ont été au centre des débats. Les différents responsables ont pensé à des moyens permettant de renforcer les échanges, les expertises, les expériences en matière d'industrie culturelle.

Mohammed Amine Sbihi, ministre marocain de la Culture, a invité les autres ministres à échanger les expertises et leur savoir-faire « dans les différents domaines, que ce soit l'édition et le livre, le cinéma, le domaine des arts plastiques, le théâtre, le patrimoine ou encore le multimédia culturel. » 

Au Cameroun, si les entreprises culturelles emmergent difficilement, c'est parce qu'elles sont confrontées à des "problèmes juridiques, de structuration organique et fonctionnelle et de financement» selon Mouelle Kombi, ministre des Arts et de la Culture.

Un problème que le CEEAC compte bien régler puisqu'en 2013, il a intégré dans son programme une stratégie de développement des industries culturelles. Cette initiative vise à harmoniser les politiques des Etats membres.

Promouvoir la culture.

Mohammed Amine Sbihi a souligné l'importance de l'industrie culturelle. Selon lui, la culture véhicule les valeurs et l'identité d'un pays, tout en contribuant fortement au développement de son économie. Il a ajouté dans une élocution que les entreprises culturelles ont besoin de financement afin d'aider à la production, à la promotion et à la diffusion de produits culturels.

Vous aimerez aussi notre vidéo sur les chiffres clés de Casablanca :

 

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.