Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISES

///   Objectif « Afrique » pour Faderco, leader algérien des couches-lingettes

par Ecomnews Med Redaction le
Faderco, leader algérien des couches-lingettes, part à l’assaut des marchés africains. L’entreprise a déjà exporté ses produits finis vers 6 pays du continent.

Afrique Mall 

Un centre commercial à Johannesburg, en Afrique du Sud

Lancée discrètement en 1986, Faderco  était à la base une petite entreprise familiale spécialisée dans le secteur de l’hygiène corporelle. Aujourd’hui, c’est un mastodonte qui affiche un chiffre d’affaires de 115 millions d’euros et qui emploi un peu plus de 1 700 salariés ! Pour soutenir sa croissance, la firme algérienne mise sur les marchés africains. Décryptage…

Faderco à la conquête de l’Afrique !

Après avoir fait ses galons au niveau national, l’entreprise de la famille Amor entend bien investir le continent. « Un choix fort et très mûri », explique Amor Habes, directeur général.

Avec 34% de parts de marché domestique dans le segment des couches, tampons, essuie-tout, papier hygiénique et mouchoir et un second site de production installé à Sétif pour faire face à une demande grandissante, la société algéroise dispose désormais d’une base-arrière solide qui peut se prêter à l’export, mais aussi à l’implantation transfrontalière. Pour Faderco, les 5 prochaines années seront donc marquées par les joutes africaines.

Les produits finis de l’entreprise sont d’ores et déjà commercialisés dans six pays du continent, principalement au Maghreb et en Afrique de l’Ouest (Côte d’Ivoire, Mauritanie, Maroc, Libye, Mali et Tunisie). De plus, les nouvelles usines Faderco, spécialisées dans la production de pâtes et de bobines mères de papier, trouvent des débouchés intéressants vers des industries africaines (Côte d’Ivoire et Nigéria), mais aussi européennes et asiatiques.

L’Afrique : un continent plein de promesses

Même si la politique continentale de Faderco n’en est qu’à ses premiers balbutiements, l’entreprise reste tout de même confiante quand à la concrétisation de ses ambitions africaines. On estime que les perspectives du secteur de l’hygiène corporelle sont très encourageantes en Afrique, grâce notamment au rapport entre l’explosion démographique, l’urbanisation et l’émergence d’une importante classe moyenne.

En outre, le directeur général de la firme estime que les marchés continentaux connaîtront une belle dynamique, dans un avenir très proche. Affaire à suivre !

Pour en savoir plus sur l'économie de l'Algérie, découvrez nos vidéos :

   

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.