Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
MAROCACTUALITÉECONOMIEECHANGES MÉDITERRANÉENS

///   Au Maroc, Xylella fastidiosa menace de ravager les arbres fruitiers

par Ecomnews Med Redaction le
Xylella fastidiosa est une bactérie mortelle pour les arbres fruitiers qui avance vers le Maroc. Le royaume reste néanmoins sur ses gardes. Décryptage…

Citronnier

Xylella fastidiosa… c’est le nom qui fait craindre le pire aux agriculteurs marocains. Cette bactérie menace sérieusement les plantes et arbres fruitiers depuis quelques mois.

Après avoir été signalée en Italie, en Corse et sur les Îles Baléares où elle a fait énormément de dégâts, Xylella fastidiosa pourrait progresser vers de nouvelles destinations, et le Maroc reste une cible potentielle. Conscient des dangers que représente cette bactérie pour les arbres fruitiers, le royaume chérifien multiplie les mesures préventives. Focus !

Une véritable « tueuse » des plantes qui progresse vers le Maroc

Transportée par des insectes vecteurs, cette bactérie mortelle pour les plantes provoque la maladie de Pierce, un mal végétal qui décime la vigne, l’olivier et les agrumes. Elle freine le développement des arbres en provoquant un dessèchement à l’intérieur de ces derniers.

Alors qu’elle fait actuellement des ravages dans le bassin méditerranéen, la bactérie a été signalée pour la première fois sur l’île de Majorque, sur un cerisier dans une pépinière. C’était en octobre dernier, et depuis, cette tueuse des arbres s’attaque à d’autres plantes à l’instar de l’olivier, l’amandier et bien d’autres encore, selon un rapport publié le magazine Science et vie.

Quelques semaines seulement après son apparition, Xylella fastidiosa progresse dangereusement vers le Maroc après avoir été détectée sur l’île voisine d’Ibiza. A l’écriture de ces lignes, aucun traitement n’a donné satisfaction. Le seul moyen de lutter contre la bactérie reste encore d’éradiquer les plantes voisines par l’arrachage et le contrôle des nids d’insectes vecteurs.

Le royaume a pris de nombreuses mesures préventives

Menacé par la progression de la bactérie, le Maroc essaye par tous les moyens de prévenir l’arrivée de la Xylella fastidiosa sur son territoire. Le royaume pourra même compter sur le concours de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation (FAO) qui a déjà la bactérie dans son collimateur.

L’organisation onusienne a déjà conçu un programme d’assistance à la prévention en faveur de nombreux pays de la région MENA dont le Maroc pour renforcer leurs capacités techniques dans la lutte contre l’avancée de la bactérie.

Le lundi 20 février dernier, l’autorité phytosanitaire du Maroc (ONSSA) a décidé, conformément au programme FAO, d’interdire l’importation de toutes les plantes hôtes du virus (agrumes, oliviers, lauriers roses et chênes) sur les zones infestées.

En plus, outre les nombreuses réunions d’information et de sensibilisation organisées avec les fédérations interprofessionnelles de la filière végétale au Maroc, un programme de formation a été Initié pour aider les agriculteurs de l’olivier à détecter les symptômes de la Xylella fastidiosa très tôt.

Ils peuvent se rendre au centre de l’ONSSA le plus proche pour en bénéficier. Enfin, un plan national a également été mis en place pour surveiller l’évolution de la bactérie dans toutes les régions du royaume pendant toute l’année. L’objectif est clair : détecter la bactérie le plus tôt possible pour freiner sa propagation.

Pour en savoir plus sur l'économie marocaine, découvrez notre interview du Ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.