Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ISRAËLACTUALITÉECONOMIEPHOTOS ET VIDÉOSPOLITIQUEÉCHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Marseille : la ville monde qui s’exporte en Israël ?

par Juli Choquet le
La délégation Marseillaise accompagné par Daniel Sperling élu à la Métropole s’est rendue au DLD Festival pour l’Innovation en Israël. L’objectif annoncé : créer des partenariats dans le domaine du numérique.

 

Pourquoi Marseille s’intéresse à l’innovation en Israël ?

La délégation de la Métropole de Marseille souhaitait faire découvrir « le nouveau visage inventif et audacieux de la deuxième ville de France ». Daniel Sperling adjoint au Maire délégué à l’innovation et au développement par le numérique a souhaité porter les talents de sa ville dans la startup nation. L’état d’esprit de l’élu pourrait se résumer avec cette phrase :

« C’est avec humilité et espoir que nous venons aborder, unis, le marché de l’innovation de demain ». Avant d’ajouter que La French Tech d’Aix Marseille joue un rôle essentiel dans le développement de l’écosystème numérique : un « savoir-faire dans les marchés clés du Big Data, de l’IoT, de la e-santé, du marketing digital… ». A ce titre Marseille jouissait d’un stand labélisé French Tech au DLD Festival pour l’innovation de Tel-Aviv.

Quelques chiffres clés de la Métropole de Marseille

Marseille ne compte pas moins de 3 technopôles, 10 pôles de compétitivité et dans le domaine médical la ville se classe 1er canceropôle par exemple après Paris. Marseille dépense aussi 40% de la recherche astronomique et spatiale de la France et fait partie des 5 sites d’expérimentation mondiaux du vaccin du Sida.

Du coté de l’attractivité économique, Marseille connaît actuellement 20 000 créations d’entreprises par an. Le tissu économique comprend 144 277 entreprises dont une majorité de TPE et d’entreprises unipersonnelles. D’après le classement établis par l’OCDE, Marseille se classe 40ème des 445 villes les plus innovantes devant Milan ou Barcelone.

La filière numérique ; une vrai force pour la ville

La cité Phocéenne mise sur le numérique pour créer des emplois et former des jeunes aux métiers de demain. Ainsi ce sont déjà près de 40 000 salariés répartis sur 7 000 entreprises qui génèrent ensemble un chiffre d’affaire estimé à 8 milliards d’euros.

Mais plus qu’une estimation qualitative de la filière numérique, Marseille souhaite développer l’idée d’une concentration de startups à compétences complémentaires. Ainsi au lieu de penser l’entreprenariats comme un monde forcément concurrent, la ville développe un réseau dense d’acteurs économiques travaillant ensemble contre une concurrence de plus en plus mondiale.

 

Ce monde, Daniel Sperling ne le voit pas comme un frein pour Marseille mais bien un moyen de développer la Métropole. Rappelant ainsi les origines de la Cité Phocéenne qui remontent à 2 600 ans, Daniel Sperling réinscrit Marseille dans sa culture de ville monde.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée:

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.