Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ALGÉRIEACTUALITÉECONOMIEDÉCIDEURS

///   Algérie : les réserves de change continuent leur chute libre

par Ecomnews Med Redaction le
Le Ministre des finances algérien a indiqué que les réserves de change pourraient chuter en dessous de la barre symbolique de 100 milliards de dollars cette année.

Ministère des Finances à Alger.

La chute des réserves de change de l’Algérie continue. De 105,8 milliards de dollars en juillet dernier à 103 milliards de dollars en août, les prévisions indiquent 102 milliards de dollars pour septembre. Le Ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a déclaré que les réserves pourraient fondre jusqu’à 97 milliards de dollars d’ici décembre 2017. Un passage symbolique qui marquerait une baisse de 17 milliards de dollars en un an.

Pour rappel, les réserves de change représentent les moyens de paiement de la banque centrale d’un pays pour acquitter les dettes envers l’étranger. Dans le cas de d’Alger, la chute du cours du baril du pétrole est la cause principale de la situation.

En effet, selon un rapport de la Banque mondiale sur l’économie algérienne publié en 2016, le pays est dépendant à hauteur de 95 % de ses exportations des hydrocarbures. Suite à la variation des recettes des exportations, le déficit budgétaire est passé de 1,4 % du PIB en 2013 à 15,7 % du PIB en 2016. Le matelas des devises de l’Algérie est passé de 144,1 milliards de dollars fin 2015 à 114,1 milliards de dollars à décembre 2016.

C’est la plus grave crise financière de la présidence d’Abdelaziz Bouteflika. Pour résorber le déficit budgétaire, le gouvernement a opté pour l’utilisation temporaire de la planche à billet. Une décision qui a provoqué des débats parmi les économistes du pays.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.