Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ÉGYPTEACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   TIC : l'Egypte veut concurrencer Facebook

par Kheireddine Batache le
L’Egypte prévoit la création de son propre réseau social afin de réduire les risques de dérapage et augmenter les mesures de contrôle sur les informations qui peuvent être diffusées sur ce type de plateformes.

manifestant egypte réseaux sociaux

Selon le ministre égyptien des Communications et des Technologies de l’information, Yasser El Kady, L’Egypte souhaiterait créer un réseau social local en s’inspirant de Facebook.

Cette décision fait suite à la volonté du gouvernement de " mettre fin aux dérives qui se multiplient sur Facebook et qui portent atteinte à l’image de la nation. " En effet, le réseau social américain semble poser quelques soucis à l'exécutif égyptien, notamment à travers le phénomène des fake news (fausses rumeurs).

Suite aux évènements du " Printemps Arabe ", l’Egypte semble avoir pris la pleine mesure de la force médiatique de Facebook. Il est l’un des plus puissants outils de communication et de propagande dans le monde. Echappant au contrôle de gouvernement, le réseau social préféré des internautes avait, en 2011, contribué à la chute de l’ancien président Hosni Moubarak.

Quelques jours avant  le prochain scrutin présidentiel (prévu du 26 au 28 mars 2018), l’annonce de cette nouvelle sonne comme une anticipation de toute tentative de déstabilisation du pouvoir en place, incarné par Abdelfattah Al-Sissi.

Il convient de noter que le nouveau réseau social 100 % égyptien serait conçu sur le modèle de WeChat, une autre application mobile de messagerie textuelle et vocale, développée par le géant chinois des télécoms, Tencent Holdings Limited.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.