Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ISRAëLACTUALITÉECONOMIEPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Budget 2019 : sortie de crise pour Israël

par Kheireddine Batache le
Israël aura attendu la fin du premier trimestre de l’année pour valider son budget 2019. En cause, un profond désaccord entre l’exécutif et les partis ultra-orthodoxe.

Benjamin Netanyahu

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu.

La Knesset (parlement) a enfin voté le budget 2019 d’Israel, en s’exprimant à 62 voix contre 52 en faveur du nouveau texte de loi.  Il s’élèvera à environ 112 milliards de dollars avec un déficit prévu autour des 2,9 % du Produit Intérieur Brut (PIB).

Dans la hiérarchie des dépenses prévues pour l'excercie 2019, les secteurs de la défense, de l’éducation et de la santé restent prioritaires et se taillent la part du lion avec respectivement  20,8 milliards de dollars, 17 milliards de dollars et 11 milliards de dollars. 

Le vote du budget 2019, qui a failli ne jamais voir le jour, sonne la fin de crise pour l’exécutif du Premier ministre Benjamin Netanyahu, après un long et inquiétant quiproquo avec les partis de la coalition (Yisrael Beytenu et Koulanou). Menés en chefs de file par le ministre de la Défense et leader de l’extrême droite israélienne, Avigdor Liberman, ils menaçaient de claquer la porte du gouvernement si il n’y avait pas d’accord avant le 15 mars 2018.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israël :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.