Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Palestine : lancement de la première usine de dessalement de Gaza!

par Ecomnews Med Redaction le
Les donateurs internationaux ont engagés 456 millions d'euros pour le projet (plus de 80% du coût total), permettant le lancement du plus grand projet d'infrastructure de la bande de Gaza.

@UfM.

L’usine de dessalement fournira de l’eau potable à deux millions de Palestiniens, assurant ainsi une solution durable à la pénurie chronique d'eau et à la crise humanitaire dans la bande de Gaza, où plus de 95% de l'eau n'est pas potable en raison du pompage excessif de l’aquifère côtier.

Les acteurs internationaux ont exprimé leur soutien au projet et ont engagé un total de 456 millions d’euros sur les 562,3 millions d’euros requis (plus de 80% du coût total), ce qui permettra d’aller de l’avant avec les étapes suivantes de mise en œuvre.

Cette opération d’envergure sera le plus grand projet d’infrastructure jamais construit dans la bande de Gaza. Il est constitué de trois projets intégrés : la construction d’une usine de dessalement par osmose inverse (SWRO) de 55 millions de mètres cubes, d’un système de transport Nord-Sud, d’un projet de réduction de l’eau non facturée ainsi qu’une centrale solaire associée.

@UfM.

« L’ensemble du programme, plus proche que jamais de sa concrétisation, aura un impact direct sur la santé publique et la situation humanitaire dans la bande de Gaza. Il fournira également des perspectives d’emplois et de développement économique, ce qui contribue à la stabilité de la région », a déclaré Miguel García-Herraiz, Secrétaire général adjoint de l’UpM pour l’Eau et l’Environnement

L’accès à l’eau douce dans la bande de Gaza est parmi les plus faibles au monde, alors qu’il s’agit de l’un des endroits les plus densément peuplés de la planète. Actuellement, 2 millions de Palestiniens à Gaza comptent presque exclusivement sur l’aquifère côtier comme seule source d’eau douce dans la région, alors que celui-ci ne répond pas convenablement à la demande.

Actuellement, seulement 3 % de l’eau pompée dans l’aquifère, et consommée par une population de plus en plus nombreuse, respecte les normes de qualité de l’eau potable fixées par l’Organisation mondiale de la Santé.

Le Commissaire Hahn a déclaré : « Je suis fier que l'UE ait engagé 70 millions d'euros pour l'usine de dessalement ainsi que 7,1 millions d'euros pour les coûts de gestion. »

La conférence a été ouverte par le chef de l’Autorité palestinienne de l’eau, le ministre Mazen Ghunaim et le Commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn, en la présence du Secrétaire général adjoint de l’UpM chargé de l’Eau et de l’Environnement, Miguel García-Herraiz

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Moyen Orient :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.