Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
LIBANACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUE

///   Liban : Un taux de chômage record selon le Président Aoun

par Ecomnews Med Redaction le
Le taux de chômage dans le pays du Cèdre a été estimé à 46% de la population active par le Président Michel Aoun. Une confidence rapportée par le correspondant libanais du DailyStar dans le cadre d'une réunion avec le Syndicat de la Presse.

Le Président Michel Aoun assure qu'il y a 1,86 millions de réfugiés syriens au Liban. 

Près d'un Libanais sur deux serait touché. Si on en croit en tout cas les déclarations du Chef d’État Michel Aoun, le pays du Cèdre est l'un des plus touchés par le chômage au monde. Des propos que le Président aurait tenu en marge de la réunion avec le Syndicat de la Presse au Palais Présidentiel de Baada.

Ce dernier justifie ce fait par la présence de nombreux réfugiés ce qui tend à rendre les Libanais plus sélectifs au sujet de leurs emplois. En clair, les métiers précaires sont refusés par les ressortissants libanais, puisque ces tâches sont souvent accomplies par les réfugiés syriens. 

Pour les employeurs, ils présentent un double avantage, ils sont non seulement moins chers en terme de salaires, mais en plus, ils ne reçoivent pas les avantages sociaux. Le Président estime d'ailleurs qu'il y a aujourd'hui environ 1,86 millions de réfugiés syriens qui résideraient au Liban. 

Les chiffres énoncés par Michel Aoun ont de quoi étonner. Ils sont en effet en contradiction avec les statistiques officielles sur les deux thèmes. D'abord le chômage, il est estimé par les autorités du pays à 25% de la population active totale et 35% chez les jeunes (Un chiffre à prendre avec des pincettes). 

Pour le nombre de réfugiés, là encore les chiffres officielles et internationaux indiquent la présence d'un peu moins d'un million de réfugiés syriens. 

Des déclarations qui interviennent quelques jours avant la Conférence du Cèdre qui se tiendra le vendredi 6 avril à Paris. Ce moment est censé permettre au pays d'obtenir des financements et des aides internationales pour le développement de l'économie, mais également en soutien pour l'accueil des réfugiés.

Le Premier ministre Saad Hariri a indiqué qu'il espérait entre 5 et 8 milliards de dollars d'aides. Il a d’ailleurs estimé que cela pourrait permettre la création de prés de 900.000 emplois.  

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.