Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   L'APEX et la COCEF mettent les entreprises françaises sur la voie de l'international

par Kheireddine Batache le
L’édition 2018 du salon Var.UP 2018 a mis l’entreprise méditerranéenne à l’honneur. Economie, décideurs, institutions, retrouvez tout au long de la semaine et en exclusivité, notre série de reportages, consacrée au rendez vous des entreprises méditerranéennes. Dossier.

Depuis l’expédition qui a mené à la création du canal de Suez en 1859, les entreprises françaises ont toujours entretenu des relations particulières avec les pays du bassin méditerranéen. Les  missions  économiques qui se sont succédées à travers le temps ont permis d’écrire les plus belles pages de la coopération dans cette région du globe.

L’histoire de l’internalisation de l’entreprise française poursuit toujours son œuvre en Méditerranée et trace son chemin vers un nouveau défi, : le partenariat gagnant-gagnant. Après avoir subi de plein fouet les effets de la mondialisation, la France prend le virage de l’intégration économique à travers ses réseaux d’entreprises.

Le Club d’exportateurs de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (APEX) et la Chambre de Officielle de Commerce d’Espagne en France (COCEF) sont deux organismes qui travaillent à la promotion de l’offre française et au renforcement du lien entrepreneurial avec l’hexagone.

Grâce à un soutien actif, ils proposent aux différents opérateurs un accompagnement dans leurs projets d’investissements pour les aider à réussir leur internalisation. Dans une interview accordée à la rédaction d’Ecomnews Med, Céline-Robert Chapot, Déléguée générale de l’APEX et José Michel Garcia, président de la COCEF nous expliquent la mission de leurs organismes respectifs ainsi que leurs visions sur la prééminence du tissu économique méditerranéen, vis-à-vis des entreprises françaises.

Céline Robert-Chapot

Céline Robert-Chapot, Déléguée générale de l'APEX

L’APEX veut aider les entreprises françaises du la Région Provence Alpes  Côte d’azur à dépasser leurs limites.

Si le premier Club d’exportateurs de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur fédère depuis 40 ans les opérateurs économiques du sud-est français, tournés vers l’international, c’est qu’il croit dur comme fer dans leur potentiel, mais aussi parce qu’il s’impose comme un référent de choix dans des pays ou il n’est pas toujours facile de s’implanter. Malgré leur proximité géographique et parfois culturelle avec les territoires cibles, certaines entreprises peinent à convaincre leurs partenaires ou à trouver leur place dans un marché de 150 millions de consommateurs potentiels.

" La Méditerranée est une chance pour tous les chefs d’entreprises qui y travaillent. "

En cause, un besoin en information (notamment en matière de législation) et en structures de réseau, qui n’est pas toujours satisfait. Ce constat est aussi celui de l’APEX, qui à travers des actions concrètes et innovantes (networking, accompagnement personnalisé, organisations d’évènements à caractère promotionnel) s’est fixé l’objectif d’apporter des solutions à ses adhérents, quels que soient leur tailles et leurs secteurs d’activités.

José Michel Garcia

José Michel Garcia, président de la COCEF France.

La COCEF, une institution royale au service de l’économie espagnole.

Lorsqu’on évoque les liens économiques entre l’Espagne et la France, la Chambre Officielle de Commerce d’Espagne en France (COCEF) est un pionnier en la matière. Créée en 1886 et siégeant à Paris, cette institution qui s'occupe de  la promotion de la marque Espagne auprès des entreprises françaises reste méconnue du grand public. Sa mission principale est de " faciliter, dans le carde de l'Union Européenne, le développement des relations entre l'Espagne et la France qu'elles soient économiques, commerciales, touristiques ou bien culturelles. "

Car si les frontières géographiques séparant les deux pays sont plutôt dérisoires, il n’est pas toujours évident pour les entreprises outre-pyrénéennes de les franchir. Il faut dire que la crise des " subprimes " est passée par là !

" Il est important de bien faire connaître l’écosystème économique espagnol si l’on veut permettre aux entreprises de réussir leur implantation sur notre territoire. "

En effet, le volume des échanges commerciaux bilatéraux s'est sérieusement contracté après l’explosion de la bulle financière, en 2007, et tombe sous la barre des 10 % du total côté espagnol. L’effondrement de l’économie ibérique ayant engendré une perte de confiance chez les partenaires français.

Néanmoins, la COCEF n’est qu’un avatar des moyens mis en place par l’Espagne afin de peser en Méditerranée. Selon le président de l’institution espagnole, José Michel Garcia, le déploiement d’un important réseau de Chambres de commerce à travers le monde, a contribué à l’amélioration de l’image des entreprises espagnoles vis-à-vis de partenaires historiques comme le Maroc, l’Algérie ou l’Union Européenne, au grand dam de ses concurrents !

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée :

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.