Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
ÉGYPTEACTUALITÉECONOMIEPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   L’Egypte : Hub entre l’Afrique et l’Europe ?

par Juli Choquet le
Le 11 avril la rédaction d’Ecomnews Med participait à la conférence sur la place de l’Egypte dans les investissements Africains organisée par IPEMED (Institut de Prospective Economique du monde Méditerranéen) et BPI France à Paris.

Discours de présentation de la conférence par Jean-Louis Guigou, président de l'IPEMED (Institut de Prospective Economique du monde Méditerranéen) le 11/04/2018.

Pays le plus peuplé du monde arabe, l’Egypte compte aujourd’hui 95 millions d’habitants et plus de 100 million en s’en tenant à la citoyenneté. Doté d’une vaste diaspora à travers le monde, le pays peut s’appuyer sur une jeunesse éduquée et dynamique. 41% de la population Egyptienne a moins de 25 ans.

Ce chiffre est à mettre en parallèle avec les 1 million de nouveaux consommateurs qui alimentent le marché chaque année. Comme le déclarait Mounir Makar conseiller pour l’Egypte auprès de l’IPEMED « Imaginez que l’Egypte, c’est un nouveau pays comme la Finlande tous les deux ans ! C’est à dire une augmentation de sa population annuelle de 2,5 millions ».

Reda Bebars, Ambassadeur conseiller auprès de la ministre des investissement étrangers et de la coopération internationale sur la volonté qu’a l’Egypte d'améliorer le climat des affaires tant grâce à la nouvelle loi sur l’investissement (loi 72 de 2017) que sur le registre du commerce, sur l’inclusion financière ou l’entrepreneuriat. « Notre leader (le président Abdel Fattah El Sissi) est en train de prendre les décisions qui manquaient depuis près de 60 ans » lance t-il à l’assemblée.

Si l’Egypte n’a pas pour ambition de devenir le leader de l’Afrique, elle cultive cependant ses partenariats économiques avec à la fois l’Afrique, l’Union Arabe et l’Union Européenne. Cette position stratégique permet au pays de jouer plusieurs cartes à la fois en diversifiant ses IDE entrants (Investissements Directs Etrangers).

Une situation qui lui a permis d’enregistrer en février 2018 un record de 42 milliards de dollars de réserves de change alors que l’Egypte n’en comptait que 20 milliards deux ans plus tôt.

Ces facilité liées aux liquidités internationales permettent aux entrepreneurs du pays de trouver des débouchés à l’étranger de leur activités mais aussi en sens inverse de permettre aux investisseurs étrangers de s’implanter en Egypte pour un développement commercial plus large sur la zone Afrique comme c’est souvent le cas.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

 

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.