Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEBON PLANAGENDAECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Méditerranée : Les économies agricoles à la merci des insectes ravageurs ?

par Juli Choquet le
Jeudi 3 mai 2018 Agropolis International, lance Vectopole Sud : un réseau d’animation scientifique innovant pour lutter contre les insectes ravageurs. Ces derniers minent la compétitivité agricole des pays Méditerranéens. Explications.

Les insectes ravageurs ont des conséquences économiques graves pour l’ensemble des pays de la planète. D’après une étude réalisé par l’IRD (Institut de Recherche et Développement) publiée par Le Monde, ils feraient perdre de 10 à 16% des récoltes mondiales. Ces invasions d’insectes coûteraient 69 milliards d’euros chaque année à la planète avec des conséquences graves sur la santé.

Sur le bassin Méditerranéen, les agrumes sont durement touchés par le « dragon jaune » par exemple en Corse, en Afrique du Nord et si rien n’est fait c’est toute l’Afrique et le Moyen Orient qui sera bientôt touchée.

Six partenaires, le Cirad, le CNRS, l’EID Méditerranée, l’Inra, l’IRD et l’Université de Montpellier collaborent depuis 2010 autour de la problématique des vecteurs de pathogènes, responsables de maladies infectieuses humaines ou animales, et des ravageurs de cultures à travers Vectopole Sud.

Vectopole Sud contribue au bien-être des populations par l’amélioration de leur état sanitaire en luttant contre les maladies humaines et en luttant contre les maladies animales pour une meilleure productivité de systèmes agricoles durables assurant ainsi la sécurité alimentaire.

Cette collaboration s’est concrétisée par la création du Réseau Montpelliérain sur les Vecteurs et les Maladies Émergentes (RMVME), renommé « Vectopole Sud » depuis juillet 2017. Ce réseau a bénéficié de l’aide de la Région et de l’État au travers de Contrats de Projets État-Région (2007-2013 et 2015-2021) pour la modernisation des laboratoires support de son action.

Ce réseau regroupe plus de 400 chercheurs et techniciens de 5 laboratoires appartenants aux communautés scientifiques de Montpellier Université d’Excellence (MUSE) et d’Agropolis International. Ce réseau mène des activités de recherche et de formation se situant à de multiples interfaces entre biologie et santé, écologie et environnement, évolution et médecine. Leurs travaux combinent santé publique humaine, animale et végétale en cohérence avec l'approche « une seule santé » (One Health).

Cette journée réunira des chercheurs, enseignants-chercheurs et étudiants de Montpellier, des partenaires nationaux et internationaux, et permettra d’identifier et d’étudier des projets de recherche en particulier Nord-Sud.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.