Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Le Département des Bouches-du-Rhône plaide pour une Méditerranée durable !

par Kheireddine Batache le
En s’engageant auprès des instituts scientifiques de son territoire, le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône veut fédérer les acteurs du monde politique et économique, autour de la problématique du changement climatique.

Jouer collectif et se dresser comme un seul homme face aux effets du changement climatique qui menace la Méditerranée ! Tel est le nouveau credo du Département et ses partenaires. Une vision qui ne transige pas avec la volonté de la Présidente, Martine Vassal, de défendre les couleurs d’un territoire méditerranéen propre et durable, dont le parc national des Calanques et autres poumons verts de ce territoire font partie.

Qu’il s’agisse de réduction des émissions de carbone, de réchauffement ou de sobriété énergétique, l’on semble bien conscients chez les Bucco-Rhodaniens de la nécessité d’agir ensemble en Méditerranée, dont la vulnérabilité environnementale ne laisse plus de place au doute.

En effet, il est aujourd’hui largement reconnu que cet espace est un véritable hotspot. Selon le GIEC (Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Évolution du Climat), une hausse des températures de 2 à 3°C est à prévoir en région méditerranéenne à l’horizon 2050, et de 3 à 5 °C à l’horizon 2100.

Calanques de Cassis

Calanques de Cassis dans les Bouches-du-Rhône.

Mais face à la bureaucratie institutionnelle et la procrastination, les décisions prises dans le cadre des Grand-messe du Climat n’entrent que rarement en vigueur. Les spécialistes en la matière pensent qu’il faut avant tout chercher une convergence d’idées entre le nord et le sud, puis la décliner au niveau des territoires. Une thèse défendue, entre autres, par l’Institut de Méditerranée qui propose dans ses travaux scientifiques, d’impliquer l’échelon régional.

Chez les politiques, c’est le même son de cloche que l’on entend :  " L’on peut signer tous les traités que l’on veut, si cela n’est pas pris en compte au niveau local, il ne pourra pas y avoir d’avancées." Déclare le Vice-Président du Conseil départemental et Conseiller Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, Bruno Genzana. De son coté, le Maire de la Ciotat, Patrick Boré, estime qu’ " il est nécessaire que toutes les collectivités méditerranéennes s’unissent pour parler dans le même sens. Cet espace de vie nous est commun. Nous devons jouer collectif."

Selon des statistiques fournies par l’Association Air PACA, la consommation énergétique sur les Bouches-du-Rhône avait atteint environ 37% (4455 ktep) de la consommation régionale (12 074 ktep/an), en 2015. La production d’énergie "primaire" sur les Bouches-du-Rhône, s’élève à 783 ktep/an, soit 50 % de l’énergie produite en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Elle est d’origine électrique essentiellement, mais également fournie par les combustibles et le thermique.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée :

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.