Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENS

///   Les territoires palestiniens détiennent le taux de chômage le plus élevé au monde

par Nour Ben M'Barek le
Les conclusions du rapport soumis à la 107ème Conférence Internationale du Travail qui se tient en ce moment même sont sans appel pour les Territoires Palestiniens. Ces derniers connaissent un taux de chômage de près de 24,7%.

M. Guy Ryder (à droite), Directeur général de l'OIT et M. Luis Ernesto Carles (à gauche), Ministre du Travail (Panama), Président de la 106e session de la Conférence internationale du Travail. Session de clôture de la 106e session de la Conférence internationale du Travail, Genève, 16 juin 2017.

Le rapport se base sur des enquêtes menées sur le terrain, soit dans les territoires palestiniens soit en Israël, en mars 2018.

Selon cette étude, le taux de chômage dans les Territoires Palestiniens atteint les 24,7% ce qui est le taux le plus élevé au monde. Ce chiffre englobe un taux de chômage de plus de 50% chez les femmes palestiniennes et de près de 50% chez les jeunes palestiniens. Ces deux catégories sont les plus grièvement touchées.

D’après M.Ryder, Directeur Général de l’OIT, “Le marché du travail palestinien s’est détérioré dans une proportion qui devrait susciter la préoccupation profonde de tous les intéressés. Il apparaît clairement que l’absence de perspectives conduit les jeunes au désespoir.”

Ce constat est valable pour tout territoire confondu même si la situation économique de Gaza est plus alarmante qu’en Cisjordanie du fait du blocus économique qu’elle subit. A Gaza, 60% des travailleuses sont sans emploi et le revenu par habitant est inférieur à celui qu’il était dans les années 1990. Gaza détient également le taux d’activité le plus faible du monde avec une détérioration continue de son marché du travail

En Cisjordanie, le marché du travail se porte un peu mieux avec notamment cette année, une augmentation de 11% d’emplois des palestiniens dans l’économie israélienne grâce à l’augmentation de la délivrance des permis de travail par les autorités.

Néanmoins, les conditions de travail restent très précaires notamment pour les 40000 palestiniens qui travaillent sans permis dans les colonies. De plus, l’OIT relève que 131 000 palestiniens subviennent aux besoins de 650000 palestiniens en moyenne dans les colonies.

A la fin de ce rapport, l’OIT émet ses recommandations pour une amélioration de la situation pour employés palestiniens comme employeurs israéliens. Elle recommande une réforme urgente pour instaurer le travail décent dans les territoires occupés.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique des pays méditerranéens :

 

 

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.