Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Palestine : Comment rendre viable la Couverture Sanitaire Universelle ?

par Sami Bouzid le
Dans une récente étude publiée par le FEMISE sur la « Couverture Sanitaire Universelle » (CSU) , des chercheurs ont simulé l'impact sur l'économie de la CSU et les défis à relever pour sa mise en place, notamment en Palestine.

« La mise en œuvre de la CSU pose de sérieux problèmes » dès l'introduction , les deux auteurs posent le décor. Sameera Awawda de l'Université palestinienne Beir Zeit et Mohammad Abu-Zaineh Professeur agrégé à l'Université Aix Marseille (France) ont utilisés la micro simulation pour arriver à leurs résultats. Ainsi, les enseignements à tirer de l'étude (que vous pouvez lire ici) sont nombreux.

Rappelons d'abord que la CSU a été identifiée comme le principal moyen de satisfaire tous les besoins liés à la santé. Elle est d'ailleurs un des objectifs de développement durable sur la période 2015-2030 adopté par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Comme l’explique cette dernière, le but de la couverture universelle en matière de santé est de faire en sorte que tous les individus aient accès aux services de santé sans encourir de difficultés financières.

Pour cela il faut : Un système de santé solide, efficace et bien géré;  des soins à un coût abordable; assurer l'accès aux médicaments et technologies médicales et enfin des personnels de santé en nombre suffisant, bien formés et motivés.

Si l'objectif commun est partagé, les moyens de l'atteindre suscitent les débats au sein de la communauté scientifique et politique. D'abord, parce qu'il faut lui donner un cadre budgétaire viable. Ensuite parce qu'outre les défis budgétaires, le challenge est aussi dans le comportement des individus. Dès lors quels impacts sur la croissance du PIB ? Sur les déficits publics ? Et sur la situation sociale ? .

« La CSU semble améliorer le bien-être social et la croissance économique »

Dans les résultats de l'étude publiée par le FEMISE on apprend que les simulations de réformes axées sur la CSU en Palestine semblent « améliorer le bien-être et la croissance économique » . Mais les chercheurs soulignent également les impacts non-négligeables sur le budget en cas par exemple d'expansion de la CSU à 60% des coûts médicaux« l'expansion parallèle de l’ampleur et de la largeur de la couverture peut avoir un impact budgétaire important, le déficit budgétaire représentant 14% du PIB, dont environ 2% sont dus à la CSU » constatent ces derniers.

Selon leurs résultats, ce déficit absorberait « environ 10% du PIB, 15% des dépenses publiques et 57,4% des dépenses publiques de santé ».

En clair, pour une CSU efficace , les chercheurs préconisent aux politiques de fixer un cadre clair en spécifiant « les cibles , le spectre des services à couvrir et le niveau de rémunération ». Pour le cas spécifique de la Palestine il convient par exemple de « définir les priorités et rationaliser le paquet de services inclus dans les prestations » mais également d'avoir « un processus progressif et planifié plutôt que de manière ponctuelle ». 

Enfin dans un troisième temps la Palestine ne peut pas compter sur l'aide étrangère qui est « un moyen de financement non durable » pour les chercheurs.

L'autre conclusion qu'on peut tirer de ce rapport est qu'il n'y pas de modèle type pour la mise en place de la CSU. Chaque pays doit trouver sa voie en se basant sur sa propre culture mais également sur l'héritage du système de santé déjà en place. 

Article réalisé en partenariat avec le FEMISE.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée :

 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.