Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPHOTOS ET VIDÉOSPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Conférence des ambassadeurs : Les diplomates mobilisés pour le prochain Sommet de la Méditerranée

par Rédaction Ecomnews Med le
La 26e Conférence des ambassadeurs a été marquée par l’annonce, le 27 août dernier, du président de la République Emmanuel Macron de la tenue d’un sommet sur la Méditerranée. L’événement doit se tenir l’été prochain à Marseille. Après avoir pris leur feuille de route, les 112 diplomates se sont rendus dans onze régions pour leur dernière journée sur le sol français. Treize avaient fait le choix de Marseille et Aix, le 31 août dernier. Avec une forte représentation de la France dans les pays du bassin Méditerranéen. Temps fort de cette journée, la rencontre au sein de The Camp avec des entreprises étrangères qui ont fait le pari de la Provence.

« Dix ans après l’Union pour la Méditerranée, il nous faut retrouver le fil d’une politique méditerranéenne », a annoncé le président de la République, le 27 août dernier aux 112 ambassadeurs, réunis durant quatre jours à Paris lors de la traditionnelle Conférence annuelle, moment clé de la diplomatie française. Mission leur a été donnée de sélectionner des personnalités qui participeront cet été au sommet sur la Méditerranée.

Sur les 112 ambassadeurs en province, 13 choisissent la Provence

 Lors de son discours à l’Elysée, le président français a notamment insisté sur la stabilité en Syrie, en Libye et au Sahel. « Notre coopération avec l’Algérie est importante dans le cadre des opérations Barkhane au Mali. Le président en a déjà beaucoup parlé avec les Algériens dans le cadre du G5, il nous a rappelé l’importance de l’Algérie dans cette région », a expliqué Xavier Driancourt. L’ambassadeur de France en Algérie, tout comme 12 autres diplomates, avait choisi de consacrer sa dernière journée à la Provence.

Une journée en province souhaitée par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves le Drian. Les Régions étant, depuis la loi NOTRe, responsables de la stratégie d’internationalisation des entreprises de leur territoire. « La diplomatie ne se traite pas qu’à Paris. Elle se fait également en région, dans les grandes métropoles qui ont également des messages à délivrer », a souligné Xavier Driancourt.

Ainsi, Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur les a reçus dans la matinée afin de leur exposer sa politique internationale. « Avec la stratégie Méditerranée du Futur lancée l’année dernière, notre région a initié une véritable dynamique autour de la ligne méditerranéenne de la France. L’annonce de la tenue d’un sommet international à Marseille en 2019 est la parfaite confirmation », a déclaré l’ex-secrétaire d’Etats aux Affaires étrangères.

 

Ambassadeurs en provence
©NBC

A la découverte de l’écosystème d’innovation Israélien

Interrogé sur les raisons de sa venue à Marseille, Réne Troccaz, ambassadeur à Chypre, a expliqué le projet de la ville de Limassol. La ville portuaire souhaite dupliquer le modèle d’aménagement urbain d’Euroméditerranée. Dans le cadre de cette coopération, une délégation marseillaise s’envolera pour Chypre le 1er octobre.

« Provence-Alpes-Côte d’Azur est la région qui entretient des liens les plus étroits avec Israël. D’ailleurs lors du salon technologique DLD, la Région et la Métropole viennent en force pour rechercher les collaborations avec des start-up et mieux connaître l’écosystème d’innovation Israélien », explique Hélène Le Gal, ambassadrice de France en Israël.

Les diplomates ont passé l’après-midi à la découverte de TheCamp, nouveau haut lieu de l’innovation. Depuis son inauguration en septembre 2017, le site a accueilli 20 000 personnes et hébergé une douzaine de start-up.

L’une d’elles, Bovlabs, jeune pousse indo-américaine spécialiste de l’échange d’énergies, a témoigné auprès des ambassadeurs des liens tissés localement lors d’une conférence sur l’attractivité du territoire, organisée par Provence Promotion.

Implantée récemment à La Ciotat, la société japonaise Tajima, a fait de la Provence sa tête de pont pour conquérir de nouveaux marchés au Maghreb. 

« Il s’agit à travers les récits de Vectorys, entreprise de transport tunisienne, Katoen Natie, logisticien belge ou du Canadien Mont-Mars que nous avons implanté sur Aix-Marseille de convaincre les ambassadeurs d’être un relai auprès des entreprises étrangères pour venir sur le territoire », explique Valérie Vernaz, chargée de la communication de l’agence de développement métropolitaine.

Faire valoir les intérêts de la France à l’étranger consiste également à soutenir les entreprises locales qui se positionnent à l’export. En ce sens, la diplomatie économique complète le travail de fond de Business France, des chambres de commerce et des conseillers du commerce extérieur.

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.