Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Tour d'horizon de l'essentiel de l'information économique à retenir dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord

par Rédaction Ecomnews Med le
Comme la semaine précédente , la rédaction d'Ecomnews Med a sélectionné pour vous les 39 informations économiques à retenir pour la région Moyen-Orient Afrique du Nord (MENA). Du Maroc au Liban en passant par l'Egypte et les pays du Golfe, ne ratez rien de la semaine économique en MENA.

Maroc : 

Maroc : Situation économique nationale du deuxième trimestre 2018 : L’arrêté des comptes nationaux fait ressortir une croissance économique nationale, se situant à 2,4% au deuxième trimestre 2018 au lieu de 4,5% durant la même période de l’année. 

Le Maroc devra mobiliser 50 milliards $ si le pays veut atteindre ses objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, de 42%, d’ici à 2030. C’est ce qu’a indiqué cette semaine Nezha El Ouafi, le Secrétaire d’Etat chargée du Développement durable. 

Avec sa filiale à 100%, Fipar-Holding, la Caisse du Maroc des Dépôts et de Consignation (CDG) a acquis des parts, qui lui donnent le contrôle de 22,6 % du capital du groupe agricole marocain « Les Domaines Zniber » à travers une augmentation de capital de 42,5 M $. 

Algérie : 

 

L’Algérie ne coupera pas la fourniture de gaz naturel au Maroc selon le patron de la société publique algérienne des hydrocarbures, Abdelmoumen Ould Kaddour lors d’une conférence tenue en marge de la publication du rapport sur les perspectives de l’OPEP d’ici 2040. 
 
Tunisie : 
 
Une mission du @FMInoticias s’est déroulée en août 2018. Au terme de cette visite, le #FMI a annoncé que les discussions avec les autorités tunisiennes avaient abouti à un accord sur les politiques devant être menées par le gouvernement tunisien. 
 
La Saison Bleue est un projet porté par l’Alliance française en Tunisie, Business & Decision et Image & Action. La Saison bleue atteindra son point d’orgue du 20 au 23 octobre 2018, avec la 1ère édition du Forum de la mer qui se tiendra à Bizerte sur les enjeux de la mer.
 
Abdellatif Hmam, actuel directeur de l’ENA, PDG de la Compagnie des Phosphates de Gafsa et du Groupe Chimique Tunisien (CGT). Âgé de 58 ans, il avait pris la tête de l’Office Nationale du Tourisme Tunisien en 2008, puis du Centre de Promotion des Exportations en 2009. 
 
D’après le ministère de l’agriculture, les exportations de dattes du 1er octobre 2017 au 6 septembre 2018 ont progressé de +33% à 245 M € et ont dépassé les 125 000 tonnes. Les exportations de dattes tunisiennes vers le Maroc (1er pays récipiendaire) ont augmenté de 7%.
 
Libye : 
 
Les conséquences économiques des affrontements dans la région de Tripoli s’avèrent importantes. Le président de la National Oil Corporation (NOC) a précisé que le pays pourrait connaitre dans les jours à venir de graves problèmes de réapprovisionnements en pétrole et gaz. 
 
Egypte : 
 
Le ministère des Communications et Technologies de l’information et de la Réforme administrative et l’Autorité de contrôle de l’administration ont signé un protocole tripartite le 25/09 pour accélérer la transformation numérique de l’administration publique. 
 
L'assemblée générale extraordinaire d'@orange Egypt for Telecommunications S.A.E a approuvé le 26 septembre le lancement d’une Offre Publique de Retrait (OPR) de la bourse égyptienne (EGX). 
 
Le Ministère des Finances envisagerait de relever le déficit prévisionnel qui est associé au budget de l'année fiscale
2018/2019 de 8,4% du PIB à 8,6% du PIB. 
 
EFG Hermès s'attend à ce que la croissance en volume du PIB passe de 4,7% au cours de l'année fiscale 2017/2018 à 5,2% au cours de l'année fiscale 2018/2019. Le déficit public serait ramené de 9,8% du PIB à 7,9% du PIB et le déficit courant de 3,1% du PIB à 2,5% du PIB. 
 
Un consortium associant Noble Energy (opérateur de droit américain), Delek Drilling (opérateur de droit israélien) et Egyptian East Gas Co (opérateur de droit égyptien) est parvenu à un accord pour racheter 39% du capital d’East Mediterranean Gas Company (EMG). 
 
Le Ministère de l'investissement a annoncé que la Banque Africaine de Développement avait accordé un financement de 500 millions de $ à l'Egypte pour lui permettre de financer ses projets de développement et notamment sur un aspect social. 
 
Les avoirs extérieurs de la Banque Centrale et la position nette en devises du système bancaire n’ont aujourd’hui plus rien à voir avec ce qu’elles étaient il n’y a pas si longtemps. Last but not least, l’Égypte a renoué avec une croissance égale, sinon supérieure à 5%.
 
Selon le FMI la situation de l’Egypte est aujourd’hui sans commune mesure avec ce qu’elle était il y a 2 ans. Le redressement engagé à la fin de l’automne 2016 a été profond et significatif car une grande partie des réformes ont été faites et engagées dont la dévaluation de la monnaie. 
 
 
 
Israel : 
 
D’après le Bureau Central des Statistiques, la croissance en volume du PIB s’est établie à 4,1% entre le premier semestre 2017 et le premier semestre 2018. A titre de comparaison, elle s’établissait à 2,4% entre le premier semestre 2016 et le premier semestre 2017.
 
L’excédent de la balance courante a été ramené de 4,7 Mds $ au cours du premier semestre de l’année 2017 à 2,3 Mds $ au cours du premier semestre 2018. Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,1% à la fin du mois d’août 2018.
 
Palestine : 
 
Le déficit de la balance courante est passé de 770,2 M$ (soit 5,3% du PIB) au premier semestre 2017 à 815,4 M$ (soit 5,4% du PIB) au premier semestre 2018. Quant à l’excédent dégagé par la balance des paiements, il a été ramené de 146,7 M$ à 78 M$ dans le même temps
 
D'après le rapport présenté par la @Banquemondiale à l'occasion du Comité de Liaison Ad Hoc (AHLC), le taux de pauvreté est passé de 38,8% en 2011 à 53% en 2017.
 
 
Liban : 
 
Le montant de la dette publique est passé de 76,9 Mds $ (soit 149,3% du PIB) à la fin du mois de juillet 2017 à 82,9 Mds $ (soit 154,7% du PIB) à la fin du mois de juillet 2018. L’inflation s'établissait à 6,69% à la fin du mois d'août 2018.
 
Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu'ils couvrent ont diminué de 17,8% et de 23,8% entre les huit premiers mois de 2017 et les huit premiers mois de 2018. Les livraisons de ciment ont diminué de 2,7% entre 2017 et les sept premiers mois de 2018.
 
La Chambre des Représentants aux Etats-Unis vient d’adopter une version amendée du « Hezbollah International Financing Prévention Act of 2015 ». Elle donne à l'Administration la possibilité de sanctionner les personnes physiques et morales qui apporteraient leur soutien au mouvement chiite. 
 
 
Jordanie : 
 
SPGlobal a maintenu à l'identique la note souveraine du Royaume (B+/B). Elle est assortie d'une perspective « stable ». Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 5,35 Mds de JOD soit 18,6% du PIB au cours de 2017 à 5,14 Mds de JOD soit 17% du PIB en 2018.
 
Irak : 
 
Entre 2014 et 2017, l’Irak a été confronté à une situation critique à tous égards : montée en puissance et irruption de Daech, maintien de la violence politique et confessionnelle à un niveau élevé, effondrement du prix du baril sur le marché international des hydrocarbures. 
 
Iran : 
 
Une seconde vague de sanctions sera rétablie au début de novembre par les Etats-Unis. Elle sera plus large et a toute chance de « mordre » davantage sur la situation économique et financière de l’Iran car elle couvrira, entre autres les transactions avec la National Iranian Oil Company.
 
Les relations avec le FMI sont au point mort depuis près d’un an, personne n’étant en mesure de dire si et quand la troisième « revue » du Stand-by Agreement (SBA) pourra être finalisée selon la Direction Générale du Trésor. 
 
Calculée en glissement annuel, l’inflation est passée de 8% à la fin du mois de septembre 2017 à 31,4% à la fin du mois de septembre 2018.
 
D’après le Gouverneur de la Banque Centrale, les exportateurs auraient injectés 4 Mds $ dans le système « NIMA » (système permettant aux exportateurs de mettre tout ou partie de leurs ressources en devises à la disposition des importateurs) depuis la fin d’avril 2018.
 
Qatar : 
 
Qatar Bank estime la croissance en volume du PIB à 2,6% en 2018 et à 3,2% en 2019. L’indice de la production industrielle est passé de 104,6 au cours des sept premiers mois de l'année 2017 à 105,8 au cours des sept premiers mois de l'année 2018.
 
Qatar Petroleum (QP) vient d’annoncer son intention de construire quatre nouveaux trains de liquéfaction d’ici 2025, ce qui lui permettra de faire passer sa production de GNL de 77 MT par an à 110 MT par an.
 
Koweit : 
 
La production de pétrole brut est passée de de 2,71 M b/j au cours de 2017 à 2,74 M b/j au cours de 2018. Le montant des exportations de pétrole est passé de 7,23 Mds de KWD (23,9 Mds $) à 9,29 Mds de KWD (30,7 Mds $) dans le même temps, soit une hausse de 28,5% sur un an
 
L’indice de consommation des ménages, qui est calculé par la National Bank of Kuwait a progressé de 7% entre les huit premiers mois de l’année 2017 et les huit premiers mois de l’année 2018.
 
D’après le Ministère de la Justice, le montant des transactions immobilières est passé de 1,39 Md de KWD (4,59 Mds $) au cours des sept premiers mois de l’année 2017 à 2,04 Mds de KWD (6,73 Mds $) au cours des sept premiers mois de l’année 2018.
 
Oman : 
 
Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 18,79 Mds $ (soit 6,8 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois de juillet 2017 à 15,38 Mds $ (soit 5,3 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois de juillet 2018.
 
D'après les chiffres publiés par la Banque Centrale, le montant des créances douteuses des institutions financières non-bancaires (Finance & Leasing Companies) est passé de 5% de leurs prêts bruts à la fin de l'année 2016 à 8% de leurs prêts bruts à la fin de l'année 2017.
 
Arabie Saoudite : 
 
La Saudi Electricity Company (SEC) a levé 2 milliards de $ sur le marché des obligations islamiques (sukuks). La demande a été plus de trois fois supérieure à l’offre.
 
Bahrein : 
 
Le montant de la dette domestique est passé de 9,284 Mds de BHD soit 70% du PIB à la fin d'août 2017 à 11,551 Mds de BHD soit 78,6% du PIB à la fin d'août 2018. Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 1,376 Md$ à 1,939 Md$ à la fin d'août 2018.
 
Sources : Service économique de l’Ambassade de France à Beyrouth, La Direction générale du Trésor,  Ambassade de France en Tunisie, Agence Ecofin. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Méditerranée :

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.