Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Le sommet d’Istanbul pour la paix en Syrie !

par Rédaction Ecomnews Med le
Les présidents turc, allemand, français et russe se sont réunis à Istanbul le 27 octobre pour débattre de la situation syrienne et œuvrer pour un cessez-le-feu.

 

Sommet d’Istanbul : appel à un cessez-le-feu immédiat en Syrie

Un sommet inédit sur la Syrie s’est tenu le 27 octobre, réunissant le chef d’Etat turc Recep Tayyip Erdogan, la chancelière allemande Angela Merkel, les Présidents français Emmanuel Macron et russe Vladimir Poutine. Organisée à Istanbul, cette rencontre vise à trouver des solutions poussant à une paix durable en Syrie. Les quatre dirigeants ont ainsi pu débattre de la situation des réfugiés, tout en soulignant l’importance de la lutte contre le terrorisme. Ce sommet a été également l’occasion de condamner l’utilisation d’armes chimiques.

Le point sur le conflit syrien, et la situation des réfugiés

Les dirigeants présents à ce somment ont appelé à préserver le cessez-le-feu en vigueur dans la province d'Idleb et à une « solution politique » du conflit qui plonge le pays dans le chaos depuis 2011. Malgré quelques désaccords, les Présidents Recep Tayyip Erdogan, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine, ainsi que la chancelière Angela Merkel, ont adopté le 27 octobre une déclaration commune ayant pour objectif de déterminer les étapes à suivre pour conduire la Syrie vers la paix.

Les quatre dirigeants se sont mis d’accord sur « le besoin de créer les conditions d'un retour sûr et volontaire » des réfugiés syriens. Ils ont, par ailleurs, établi un consensus autour des problématiques relatives à l’aide humanitaire et ont appelé l’ONU, ainsi que toutes autres organisations internationales, à multiplier les opérations en Syrie.

Renforcer le consensus international comme levier sécuritaire

Les chefs d’Etat n’ont pas manqué de saluer « les progrès » accomplis à Idleb, depuis la mise en place d’une zone démilitarisée, à la mi-septembre, grâce à un accord russo-turc, et le retrait des groupes radicaux de cette zone. Pour aller plus loin, Merkel, Erdoga, Macron et Poutine ont décidé de mettre en place, idéalement d’ici la fin de l’année, à Genève, un Comité Constitutionnel, afin d’élaborer une nouvelle loi fondamentale sous l’autorité des Nations Unies. Ils ont également apporté « leur soutien à un processus politique inclusif, dirigé et contrôlé par les Syriens et facilité par les Nations unies».

Enfin, Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine ont réitéré leur vive détermination « à travailler ensemble pour créer les conditions propices à la paix et la sécurité en Syrie » et à « soutenir une solution politique et renforcer le consensus international à cet égard ».

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.