Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   « Méditerranée du Futur » : Quel avenir pour la jeunesse des deux rives ?

par Johanne Eva Desvages le
Marseille a accueilli ce 12 et 13 novembre l'acte II de la "Méditerranée du Futur" organisé par la Région Provence-Alpes Côte d'Azur et axé cette année sur la jeunesse et l’innovation. L’objectif ? Créer des liens entre les pays des rives Nord et Sud et trouver ensemble des solutions concrètes aux attentes de la jeune génération.

C’est par les mots d’un poème, ode à Marseille, que Nasser Kamel, secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée, a remercié Renaud Muselier, président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (France) d’avoir organisé un événement d’une telle ampleur : «’L’ascendant du pouvoir politique transporte Marseille aux portes de l’Afrique’.  C’est ce que tu es en train de faire ».

Un an après le premier acte « un engagement commun pour les accords sur le climat », la Méditerranée du Futur a ouvert ses portes aux élus et acteurs économiques de tous horizons : Jordanie, Palestine, Albanie, Egypte, Tunisie… 

Le Président de la République d’Albanie, Ilir META, et le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Driand se sont également rendus sur place pour affirmer leur soutien à l’événement.

Au total, une trentaine de délégations méditerranéennes et européennes ont répondu présentes à l’événement qui a rassemblé plus de 1000 personnes.  « Nous croyons ensemble que l’avenir de chacune des rives de notre mer repose sur celui des autres. Cette vision collective nous unit » assure Renaud Muselier.

 

Si la Région a choisi d’axer cette deuxième édition sur le thème de la jeunesse et l’innovation, c’est d’abord parce que « la jeunesse est à la fois la chance et l’avenir de notre Mer. Elle pourra construire la paix en Méditerranée » assure le Président de Région face à une salle comble.

Aux premiers rangs de l’amphithéâtre, des lycéens et jeunes adultes marseillais écoutent attentivement les discours qui s’enchainent, les interventions, les tables rondes. Comme dans les pays de la rive Sud, ils sont pour la plupart préoccupés par leur avenir.

« C’est intéressant de voir des personnes aussi importantes qui parlent de notre avenir et s’intéressent à notre quotidien. Mais les paroles et les actes ce n’est pas la même chose. Dans son discours, le ministre de la Palestine a dit ‘il faut arrêter de parler, il faut agir’ et c’est exactement ce qu’il faut faire » réagit Karim AHAMADA, 19 ans.

 

med futur

Pour tenter de répondre aux attentes de la nouvelle génération, les acteurs économiques ont échangé autour de cinq ateliers portant sur l’innovation et l’employabilité, les jeunes et l’entreprenariat, comment penser et construire un futur souhaitable en Méditerranée, aujourd’hui étouffée par le chômage. 

« La région de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient a formé beaucoup de talents mais elle n’a pas réussi à les employer dans un secteur privé qui reste relativement fermé » décrypte Rabah AREZKI, économiste en chef pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord de la Banque Mondiale. 

La Méditerranée du Futur est le début d'un processus qui mènera à la tenue le 24 juin 2019 d'une conférence internationale à Marseille, le "Sommet des Deux Rives", avec la présence attendue du Président français Emmanuel Macron

L'événement aura aussi permis d’établir des idées de solutions concrètes. « A la Banque Mondiale, nous portons l’ambition de mettre à la disposition de cette jeunesse des solutions digitales, un internet très haut débit afin d’accélérer le développement des start-up et de rendre plus professionnels et efficaces un certain nombre de secteurs comme la logistique, le transport etc. » précise l’économiste de la Banque Mondiale.

 

 Le président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur a quant à lui annoncé la création d’un Parlement Méditerranéen de la Jeunesse qui rassemblera des jeunes de tous les pays avec lesquels la Région a des accords de coopération et se réunira chaque année à l’occasion de Méditerranée du futur.

 Il s’agira d’une instance de dialogue et d’échanges entre la jeunesse de toutes les rives de la Méditerranée. En donnant un sens concret à cette coopération, la jeune génération pourra se construire un avenir meilleur.

 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.