Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENS

///   Les infos à retenir cette semaine au Moyen-Orient et en Afrique du Nord

par Rédaction Ecomnews Med le
Votre rubrique hebdomadaire vous propose un condensé de l'essentiel à retenir cette semaine. De la Tunisie à l'Iran en passant par Israël et l'Egypte, nous passons pour vous l'actualité au peigne fin.

Tunisie : Le ministre des Technologies, de la Communication et de l'Economie numérique, a indiqué à Tunis, que les licences relatives à la 5G seront lancées dans le pays en 2021. Il s’exprimait à l'ouverture du 2ème atelier sur la 5G et l'innovation, organisé par l'ANF.

Les flux d’investissements directs étrangers vers la Tunisie ont atteint 2,45 milliards de dinars soit 837 millions de dollars au cours de 2018, en hausse de 30,4% par rapport à la même période de 2017, selon l’Agence tunisienne de promotion des investissements extérieurs 

 
Tunisie : Le déficit commercial s’est accru de +20,7% entre janvier et novembre 2018 à prix courants et en glissement annuel, en lien avec le creusement du déficit de la balance énergétique soit +46,6% sur la période.
 
Tunisie : La hausse des exportations a été favorisée par la poursuite de la dépréciation du dinar (-8,4% face à l'€ entre janvier et octobre 2018). La hausse des exportations est liée à un effet-prix : les exportations en volume n’ont progressé que de +3,7% de janvier à novembre
 
Tunisie : Les exportations en valeur des secteurs de l'agriculture et des industries agroalimentaires se sont à nouveau fortement accrues soit +57,4% sur la période de janvier à novembre 2018 et représentaient fin octobre 11,8% des exportations totales contre 9% un an auparavant
 
Le déficit commercial de la Tunisie est lié principalement aux échanges avec la Chine (-5 Mds TND), l’Italie (-2,5 Mds TND), la Turquie (-2,1 Mds TND), l’Algerie (-1,3 Md TND) et la Russie (-1,3 Md TND). La Tunisie enregistre un excédent commercial vis-à-vis de la France 
 
Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, a effectué une visite officielle à Riyad du 12 au 15 décembre. A l’issue, il a annoncé que l’Arabie Saoudite a accordé des financements d’environ 830 M USD à la Tunisie sous forme de prêts et d’aides. 
 
La BERD a approuvé la nouvelle stratégie de la Banque pour la Tunisie sur la période de 2018 à 2023. La nouvelle stratégie 2018-2023 s’inscrit dans la continuité de la stratégie précédente tout en révisant certains points en fonction des priorités nationales 
 
Ce 22 décembre 2018, les cinémas Pathe Gaumont ont inauguré le premier multiplexe de Tunisie. Ce projet qui est également pour le groupe français son 1er en Afrique est réalisé avec un partenaire tunisien. Le groupe français dispose du 1er circuit de salles de cinémas en France
 
Libye : Le Conseil présidentiel libyen a annoncé qu’une aide d’un montant d’un milliard de dinars libyens sera débloquée pour la mise en œuvre d’importants projets de développement dans le sud du pays
 
Le sud de la Libye est en proie, depuis plusieurs années, à d’importants troubles sécuritaires. Le 9 décembre dernier, des manifestants accompagnés d’hommes armés, accusant le gouvernement de Tripoli de «délaisser» le sud se sont emparés du plus grand champ pétrolifère du pays. 
 
Egypte : Le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») au Caire est passé de 64,8% au cours des dix premiers mois de 2017 à 71,6% au cours des dix premiers mois de 2018. Il compte désormais parmi les plus élevés de la région, après Abu Dhabi et Dubaï. 
 
Egypte: Selon le Ministère des Finances, le montant des subventions est passé de 53,8 Mds d’EGP au cours des 4 premiers mois de 2017/18 à 60,8 Mds d’EGP au cours des 4 premiers mois de 2018/19. Le montant des subventions aux carburants est passé de 3,82 Mds d’EGP à 6,7 Mds d’EGP
 
Syrie : 55 % des enfants de réfugiés syriens qui sont en âge d'être scolarisés au Liban ne le seraient pas. 
 
D’après le Bureau Van Dijk & Zephyr, le nombre des opérations de fusion-acquisition dans la zone ANMO a été ramené de 559 au cours de 2017 à 415 au cours de 2018. Quant à leur montant consolidé, il a diminué de 4,4% dans le même temps, passant de 34,2 Mds $ à 32,7 Mds $.
 
C’est à Abu Dhabi 76,4%, à Dubaï 74,2% et au Caire 71,6% que le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») a été le plus élevé au cours des dix premiers mois de 2018. C’est à Mascate 55,4%, à Riyad 54,4% et à Manama 49,9% qu’il a été le plus faible #Tourisme
 
Arabie Saoudite : Les grandes lignes du budget de 2019 viennent d’être rendues publiques. Il a été bâti sur la base d’un prix moyen du baril de 76$ et d’un taux de croissance en volume du PIB de 2,3%. Quant au déficit prévisionnel, il est évalué à 131 Mds de SAR, soit 4,4% du PIB
 
Arabie Saoudite : La Saudi General Authority of Civil Aviation envisage de privatiser l’aéroport de Djeddah, The King Abdulaziz International Airport au premier semestre 2019.
 
 
Emirats Arabes Unis : Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 89,95 Mds$ (soit 3,3 mois d’importations de biens et services) à la fin novembre 2017 à 94,29 Mds$ (soit 3,3 mois d’importations de biens et services) à la fin novembre 2018. 
 
Emirats Arabes Unis : Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 1,3% à la fin novembre. Le ratio de liquidité (Eligible Liquid Assets Ratio) des banques commerciales a été ramené de 17,6% à la fin du mois de novembre 2017 à 17% à la fin du mois de novembre 2018.
 
Emirats Arabes Unis : Le montant des transactions dans le secteur de l’immobilier résidentiel à Dubai a augmenté dans des proportions voisines de 23% entre novembre 2017 et le mois de novembre 2018. Quant au prix de vente moyen au m2, il a diminué de 1,6% dans le même temps.
 
Emirats Arabes Unis : Le bénéfice dégagé par Investment Corporation of Dubaï (qui est le fonds souverain de l'Émirat de Dubaï) a été ramené de 10,35 Mds d'AED (soit 11,1% du CA ) au premier semestre 2017 à 10,04 Mds d'AED (soit 8,7% du CA ) au premier semestre 2018.
 
Irak : D'après les chiffres publiés par la Banque Centrale, l'excédent dégagé par la balance courante est passé de 7,17 Mds$ (soit 3,7% du PIB) au premier semestre 2017 à 16,28 Mds$ (soit 7,1% du PIB) au premier semestre 2018.
 
Irak : Le bénéfice dégagé par 79 des 123 sociétés cotées en Bourse de Bagdad est passé de 364,2 Mds d’IQD au cours des neuf premiers mois de l’année 2017 à 371,4 Mds d’IQD au cours des neuf premiers mois de l’année 2018. 
 
Iran : Le montant net des avoirs extérieurs de la Banque Centrale a été ramené de 54,81 Mds$ (soit 7,1 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois d’octobre 2017 à 54,6 Mds$ (soit 8,6 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois d’octobre 2018. 
 
Iran : Le montant de la dette extérieure est passé de 9,68 Mds$ (soit 2,2% du PIB) à la fin du mois d’octobre 2017 à 10,093 Mds$ (soit 2,3% du PIB) à la fin du mois d’octobre 2018. 
 
Iran : Le déficit accusé par le budget de l’Etat est passé de 223 900 Mds d’IRR (soit 1,5% du PIB) au cours des sept premiers mois de 2017/2018 à 391 400 Mds d’IRR (soit 1,9% du PIB) au cours des sept premiers mois de 2018/2019.
 
Iran : L’écart entre le taux de change officiel et le taux de change parallèle est passé de 16,8% au mois d’octobre 2017 à près de 253% au mois d’octobre 2018.
 
Iran : D’après l’OPEP, la production de pétrole brut a été ramenée de 3,815 millions de b/j au mois de novembre 2017 à 2,954 millions de b/j au mois de novembre 2018.
 
Israel : Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 1,2% à la fin du mois de novembre et le Purchasing Managers’ Index a été ramené de 55 au cours des dix premiers mois de 2017 à 52,9 au cours des dix premiers mois de 2018.
 
Jordanie : Le montant des avoirs en devises de la Banque Centrale (Readily Available Reserves) a été ramené de 13 Mds $ à la fin du mois de novembre 2017 à 12,02 Mds $ à la fin du mois de novembre 2018.
 
Jordanie : L’indice de la production industrielle a diminué de 6,2% entre les dix premiers mois de l’année 2017 et les dix premiers mois de l’année 2018.
 
Koweit : L'indice mis en place par National Bank of Kuwait pour mesurer l'évolution des prix dans l'immobilier résidentiel a baissé de 6,6% entre septembre 2017 et septembre 2018. L'indice de l'évolution du prix des terrains constructibles a diminué de 6,3% dans le même temps.
 
Koweit : Les non-résidents peuvent désormais contrôler jusqu’à 49% du capital des banques locales, étant entendu qu’ils doivent solliciter l’autorisation de la Banque Centrale dès lors qu’ils veulent porter le niveau de leur participation à plus de 5% du capital. 
 
Liban : Moodys Analytics a maintenu à l'identique la note souveraine du Liban (B3). La perspective dont elle est assortie a été ramenée de stable à négative. Fitch Ratings a maintenu à l’identique la note souveraine (B-) et la perspective a été ramenée de stable à négative. 
 
Liban : D’après les chiffres publiés par le Ministère des Finances, le déficit public est passé de 3020 Mds de LBP (soit 3,7% du PIB) au cours des neuf premiers mois de 2017 à 6795 Mds de LBP (soit 7,9% du PIB) au cours des neuf premiers mois de 2018. 
 
Liban : Le montant des transferts budgétaires à Electricité du Liban EdL est passé de 1350 Mds de LBP soit 8,6% des dépenses publiques au cours des 9 mois de 2017 à 1861 Mds de LBP soit 9,4% des dépenses publiques au cours des 9 mois de 2018 en augmentation de 38% 
 
Liban : D’après les chiffres publiés par le Ministère des Finances, le montant des dépenses de personnel est passé de 7335 Mds de LBP (soit 32,7% des dépenses publiques) en 2016 à 8218 Mds de LBP (soit 35,4% des dépenses publiques) en 2017.
 
Liban : D’après le bilan intérimaire que la Banque du Liban publie tous les quinze jours, le montant de ses avoirs extérieurs (hors avoirs en or) a été ramené de 41,48 Mds$ le 15 novembre à 40 Mds$ le 15 décembre. C’est son niveau le plus bas depuis le mois de juin 2017.
 
Liban : D’après les chiffres publiés par la Banque du Liban, le déficit de la balance courante est passé de 5,877 Mds$ (soit 10,8% du PIB) au premier semestre de l’année 2017 à 6,097 Mds$ (soit 10,8% du PIB) au premier semestre de l’année 2018.
 
Liban : Le montant des flux bruts d’investissement direct est passé de 1,254 Md$ (soit 2,3% du PIB) au premier semestre de l’année 2017 à 1,52 Md$ (soit 2,7% du PIB) au premier semestre de l’année 2018.
 
Liban : Le montant des transferts d’expatriés (Workers’ Remittances) est passé de 3,272 Mds$ (soit 6% du PIB) au premier semestre de l’année 2017 à 3,323 Mds$ (soit 5,9% du PIB) au premier semestre de l’année 2018. 
 
Liban : Moody’s a maintenu à l’identique la note de BLOM Bank, Byblos Bank et Bank Audi (B3). La perspective dont elle est assortie a été ramenée de « stable » à « négative ».
 
Liban : D'après l'enquête conduite par EYnews, le coefficient d'occupation des hôtels (4 et 5 "étoiles") à Beyrouth a été ramené de 65,8% au cours des dix premiers mois de l'année 2017 à 64,2% au cours des dix premiers mois de l'année 2018.
 
Liban : Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu’ils couvrent ont diminué respectivement de 12,2% et de 23,2% entre les dix premiers mois de l’année 2017 et les dix premiers mois de l’année 2018.
 
Liban : L’encours des crédits bancaires (résidents et non-résidents) a augmenté de 0,5% entre le mois d’octobre 2017 et le mois d’octobre 2018.
 
Oman : D'après les prévisions établies par National Bank of Kuwait, la croissance en volume du PIB passerait de 2,4% en 2018 à 3,2% en 2019. Quant au déficit public, il passerait de 5,3% du PIB (alors qu'il avait atteint 14,7% du PIB en 2017) à 6,8% du PIB dans le même temps.
 
Oman : Le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») à Mascate a été ramené de 70,7% au cours des dix premiers mois de 2017 à 55,4% au cours des dix premiers mois de 2018. Il compte désormais parmi les plus faibles de la région, après Riyad et Manama.
 
Qatar : La croissance en volume du PIB s’établirait à 2,2% en 2018 au lieu de 1,6% en 2017 et à 2,9% en 2019. L’excédent dégagé par les comptes publics passerait de 0,7% du PIB en 2018 à 1,2% du PIB en 2018. La balance courante serait ramené de 12% du PIB à 9,5% du PIB. 
 
Qatar : En ce qui concerne les avoirs extérieurs de l’Emirat, y compris les avoirs de la Qatar Investment Authority, leur montant s’établirait à 173% du PIB à la fin de l’année 2018 et à 177% du PIB à la fin de l’année 2019.
 
Qatar : D’après l’Institut de Finance Internationale, le montant des avoirs de la Qatar Investment Authority (qui est le fonds souverain de l’Emirat) s’établirait à 303,4 Mds $ soit 159% du PIB à la fin de l’année 2018 et à 310,2 Mds $ soit 163% du PIB à la fin de l’année 2019. 
 
Qatar : Calculée en glissement annuel, l'inflation s'établissait à 0,3% à la fin du mois de novembre. L'indice de la production industrielle est passé de 105,7 au cours des dix derniers mois de 2017 à 106,7 au cours des dix derniers mois de 2018. 
 
Qatar : Le projet de budget pour l'année 2019 a été construit sur la base d'un prix moyen du baril de 55$. Il prévoit que l'exécution budgétaire débouche sur un excédent de 4,3 Mds de QAR (1,18 Md$), soit 0,6% du PIB.
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.