Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUE

///   Ce qu'il ne faut pas rater de l'information économique dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord

par Rédaction Ecomnews Med le
Votre rubrique hebdomadaire vous propose un condensé de l'essentiel à retenir cette semaine. Du Maroc à l'Iran en passant par Israël et l'Egypte, découvrez notre sélection.

Coup d'oeil sur l'Egypte : 

Egypte : Le montant des exportations « hors hydrocarbures » a été ramené de 4,057 Mds$ au premier trimestre de l'année fiscale 2017/2018 à 3,975 Mds$ au premier trimestre de l'année fiscale 2018/2019.
 
Egypte : Le montant des flux bruts d’investissement direct a été ramené de 1,843 Md$ au premier trimestre de l'année fiscale 2017/2018 à 1,1 Md$ au premier trimestre de l’année fiscale 2018/2019, soit une diminution supérieure à 40%.
 
Egypte : D'après la Banque Centrale, le déficit de la balance courante a été ramené de 1,754 Md$ (soit 0,7% du PIB) au premier trimestre de l'année fiscale 2017/2018 à 1,751 Md$ (soit 0,6% du PIB) au premier trimestre de l'année fiscale 2018/2019. 
 
Egypte : Le montant des recettes touristiques est passé de 2,697 Mds$ au premier trimestre de l'année 2017/2018 à 3,931 Mds$ au premier trimestre de l'année 2018/2019 soit une augmentation de 46 %. Quant à celui des transferts d’expatriés, il est passé de 5,824 Mds$ à 5,909 Mds$
 
Egypte : D'après l’enquête conduite par EY news, le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») au #Caire est passé de 65% au cours des onze premiers mois de l'année 2017 à 72,4% au cours des onze premiers mois de l'année 2018.
 
Egypte : D’après le Ministre des Finances, la croissance en volume du PIB serait appelée à passer de 5,3% au cours de l’année fiscale 2018/2019 à 6,5% au cours de l’année fiscale 2019/2020. 
 
 

Coup d'oeil sur le Liban/Syrie/Israël/Palestine/Jordanie : 

Liban : Le taux de « dollarisation » des dépôts bancaires du secteur privé est passé de 68,51% à la fin du mois de novembre 2017 à 69,89% à la fin du mois de novembre 2019. Il approche désormais la barre symbolique des 70%.
 
Liban : D' après l’enquête conduite sur une base mensuelle par EY news, le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles») à #Beyrouth a été ramené de 65,68% au cours des onze premiers mois de l'année 2017 à 64,27% au cours des onze premiers mois de l'année 2018.
 
Liban : Le montant de la dette publique est passé de 79,4 Mds$ (soit 146,5% du PIB) à la fin du mois de novembre 2017 à 83,6 Mds$ (soit 147,4% du PIB) à la fin du mois de novembre 2018.
 
Liban : D'après le bilan intérimaire que la Banque du Liban publie tous les quinze jours, le montant de ses avoirs extérieurs (hors avoirs en or) a été ramené de 40 Mds$ le 15 décembre à 39,69 Mds$ le 15 janvier.
 
Syrie : D’après l’enquête conduite par Le HCR , le PAM et l’UNICEF, la dépense moyenne d’un réfugié syrien au Liban s’établissait à 110,9$ par mois en 2018. Elle ne dépassait pas 87$ par mois dans 51% des cas. 
 
Syrie : Le nombre des réfugiés enregistrés par Le HCR dans les cinq pays d’accueil les plus importants (Turquie, Liban , Jordanie, Irak, Egypte) est passé d’un peu plus de 5 448 600 à la fin de l’année 2017 à un peu moins de 5 627 700 à la fin de l’année 2018.
 
Israel : Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,8% à la fin du mois de décembre 2018. 
 
Palestine : Calculée en glissement annuel, l’#inflation s'établissait à 0,31% à la fin du mois de décembre 2018.
 
Jordanie : Capital Intelligence a maintenu à l'identique la note d'Arab Bank, Jordan Ahli Bank, Jordan Islamic Bank, Cairo- Amman Bank, Housing Bank for Trade & Finance et Arab Banking Corporation Jordan (BB-). Elle est assortie d'une perspective « négative ».
 

Coup d'oeil sur l'Arabie Saoudie/Emirats-Arabes/Koweit/Bahreïn :

C’est à AbuDhabi (77,5%), à Dubaï (75,2%) et au Caire (72,4%) que le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») a été le plus élevé au cours des onze premiers mois de 2018. C’est à Koweït (56%), à Riyad (55,2%) et à Manama (51,2%) qu’il a été le plus faible.
 
Etihad Airways dont le capital est contrôlé par l’Emirat d’Abu Dhabi pourrait porter de 24% à 49% sa participation au capital de jetairways, compagnie de droit indien. 
 
Arabie Saoudite : La croissance en volume du PIB s’est établie à 2,5% entre le troisième trimestre 2017 et le troisième trimestre 2018.
 
Arabie Saoudite : Dans son dernier rapport, l’OPEP estime que le Royaume disposerait de 268,5 milliards de barils de pétrole et de 9 047 milliards de mètres cubes de gaz naturel.
 
Bahrein : Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,7% à la fin du mois de novembre 2018.
 
Koweit : Le montant des créances douteuses a été ramené de 2,5% des prêts bruts à la fin du troisième trimestre 2017 à 2% des prêts bruts à la fin du troisième trimestre 2018. Quant à leur taux de provisionnement, il est passé de 208,7% à 214,3% dans le même temps. 
 
Koweit : Le ratio de solvabilité (Capital Adequacy Ratio) du système bancaire a été ramené de 18,2% à la fin du troisième trimestre 2017 à 18 % à la fin du troisième trimestre 2018. Quant au ratio de liquidité, il est passé de 29,5% à 30,4% dans le même temps. 
 
Koweit : Le montant des flux bruts d’investissement direct a été ramené de 32 M de KWD au cours des neuf premiers mois de l'année 2017 à 28 M de KWD au cours des neuf premiers mois de l'année 2018.
 
Koweit : D' après les chiffres publiés par la Banque Centrale, la rentabilité des actifs du système bancaire est passée de 1,1% au troisième trimestre 2017 à 1,3% au troisième trimestre 2018. Quant à la rentabilité des fonds propres, elle est passée de 8,9% à 10,4%. 
 
Koweit : Le montant des transactions immobilières serait passé de 7,85 Mds$ en 2017 à 11,97 Mds$ en 2018, soit une hausse supérieure à 52% en un an.
 

Coup d'oeil sur le Sultanat d'Oman/Qatar : 

Oman : D'après @BankofAmerica MerrillLynch, le déficit public s'établirait en 2019 à 7,8 Mds$ (soit 9% du PIB) si le prix moyen du baril exporté atteint 70 $ et à 11,3 Mds$ (soit 13,1% du PIB) si le prix moyen du baril exporté n’est pas supérieur à 58 $. 

Oman : D'après l’enquête conduite par EY news, le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») à Mascate a été ramené de 70,5% au cours des onze premiers mois de l'année 2017 à 56,3% au cours des onze premiers mois de l’année 2018.
 
Qatar : D’après la NBK Page, la croissance en volume du PIB serait ramenée de 2,7 % en 2018 à 2,5 % en 2019. L’excédent dégagé par la balance courante resterait à 8 % du PIB. Quant à celui des comptes publics, il serait ramené de 3,1% du PIB en 2018 à 1,3% du PIB en 2019
 
Qatar : Calculée en glissement annuel, l’inflation était négative (-0,29%) à la fin du mois de décembre 2018.
 
Qatar : L’indice de production industrielle est passé de 105,6 points en moyenne sur les onze premiers mois de l’année 2017 à 106,7 points en moyenne sur les onze premiers mois de l’année 2018.
 
Qatar : Le bénéfice dégagé par Qatar Bank (la banque commerciale la plus importante de l’Emirat) est passé de 13,141 Mds de QAR soit 3,61 mds$ en 2017 à 13,883 Mds de QAR soit 3,81 mds$ en 2018. La rentabilité des actifs s’est établie à 1,7% et celle des fonds propres à 16,6%.
 

Coup d'oeil sur l'Irak/l'Iran : 

Irak : D’après le Premier Ministre, les troupes étrangères qui sont déployées en Irak auraient été ramenées de 11 000 hommes à la fin de l’année 2017 à 8 000 hommes à la fin de l’année 2018.
 
Iran : D'après les données collationnées par Refinitiv/Eikon, les exportations d’hydrocarbures (pétrole brut et condensats) auraient été inférieures à 1 M de b/j au mois de novembre et au mois de décembre 2018.
 
Iran : Les enlèvements coréens de pétrole iranien ont été ramenés de 360 800 b/j en 2017 à 143 600 b/j en 2018. Ils auraient été nuls au dernier trimestre de l’année 2018.
 
Iran : La production de pétrole aurait été ramenée de 3,826 M de b/j au dernier trimestre 2017 à 3,046 M de b/j au dernier trimestre 2018, soit une diminution supérieure à 20 %.
 
Iran: Le Gouvernement a procédé au versement de la deuxième et dernière tranche d'aide alimentaire distribuée aux ménages percevant des revenus trois fois inférieurs au salaire minimum. La première tranche avait été versée à la fin du mois de novembre. Le coût total est de 1 Md$
 
Iran : Le trafic « passagers » des aéroports a diminué de 17% entre les neuf premiers mois de l'année 2017/2018 et les neufs premiers mois de l'année 2018/2019.
 
Iran : La Corée du Sud et le Japon devraient reprendre leurs enlèvements de pétrole avant la fin du mois de janvier.
 
Iran : D’après le Ministère de l'Industrie, la production de véhicules automobiles produits localement a été ramenée de 1 037 374 à la fin du mois de décembre 2017 à 713 233 à la fin du mois de décembre 2018, soit une baisse supérieure à 31% en l’espace d’un an.
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.