Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEEMPLOIECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Les « Med Change Makers » du FEMISE : ceux qui font la Méditerranée de demain

par Sami Bouzid le
Le FEMISE (Forum euro-méditerranéen des instituts de sciences économiques), un réseau Think-Tank co-financé par l’Union Européenne, qui regroupe en son sein plus de 100 instituts et 800 chercheurs en sciences économiques, a lancé en mai 2018 une série d'entretiens sous l'appellation « Med Change Makers ». Ecomnews Med vous propose de poser un œil sur cette initiative inclusive Méditerranéenne.

Ils ou elles sont Tunisiens, Français, Libanais, Polonais... Ils travaillent sur des thématiques allant de l'autonomisation des femmes dans la région Moyen-Orient Afrique du Nord au changement climatique, ou encore les PME, l'éducation et l'insertion professionnelle des jeunes.

Ils ou elles ? Ce sont les chercheurs associés au FEMISE mis à l'honneur dans la série « Med Change Makers ». Face caméra, ces chercheurs et universitaires présentent les résultats de leurs recherches, en français pour certains en anglais pour d'autres, et tentent d'illustrer comment leurs travaux peuvent être utiles au processus d'élaboration de politiques inclusives, durables et innovantes dans la région euro-méditerranéenne.

Une démarche qui peut s'apparenter à de la vulgarisation ou du moins à de la facilitation. Car s'il est vrai que la lecture d’études économiques n'est pas tâche aisée pour tous, les entretiens vidéos produits par le FEMISE dans le cadre de cette série sont une aubaine pour comprendre facilement des enjeux complexes. Ainsi les sept premiers épisodes, d'une durée moyenne de cinq minutes par numéro, permettent par exemple de comprendre «les principaux motifs de l'abandon des études au Maroc », « le rôle que peut jouer l’économie collaborative pour l’autonomisation des femmes au Sud » ou encore « les opportunités qu’offrirait aux PME du Sud une meilleure intégration dans les chaines de valeurs mondiales ».

Mais pour les chercheurs qui préparent la Méditerranée de demain, il ne s'agit pas seulement d'expliquer mais également de proposer des solutions politiquement pertinentes et/ou d’utilité pour le secteur privé. Dans le premier épisode de la série, Julie Harb propose par exemple de « nettoyer prioritairement la mer au Liban » et d’offrir un cadre d’appui aux acteurs la société civile « qui incitent au recyclage depuis les écoles et institutions éducatives ». Dans un autre épisode, Dr. Myriam Ben Saad offre des réflexions pour « alléger le système d’imposition des entreprises, notamment en faveur des investisseurs locaux » et pour accélérer la transformation économique des pays de la rive Sud.

Avec cette série, le FEMISE a saisi une dimension importante des enjeux du bassin méditerranéen que Vincent Van Gogh décrivait dans ses écrits à son frère Théo de la façon suivante : « La Méditerranée a une couleur comme les maquereaux , c'est-à-dire changeante ». Un changement auquel les chercheurs et experts associés au FEMISE veulent prendre part.

Pour regarder l'ensemble des épisodes de la série c'est par ici sur Youtube, ainsi que sur le site du FEMISE (avec en bonus une version écrite des entretiens) en cliquant ici. 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.