Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Turquie : Ankara va forer sur les côtes chypriotes

par Rédaction Ecomnews Med le
Chypre ambitionne de devenir une puissance gazière dans la région, une décision peu appréciée par la Turquie qui compte entamer des forages sur ses côtes.

Alors que le Président du parlement libanais, Nabih Berri, a récemment mis en garde Israël contre l’exploitation des ressources d’hydrocarbures aux larges des côtes libanaises au nord, les tensions autour des gisements sous-marins de l’Orient continuent de faire l’actualité.

En effet, la Turquie, dans une récente déclaration, a annoncé son intention d’entamer des forages dans des « zones riches en gaz au large de Chypre », menaçant d’embraser la région.

Ankara compte entamer très prochainement le forage sur les côtes chypriotes    

Dans un communiqué officiel rapporté par l’agence étatique Anadolu, le chef de la diplomatie turc, Mevlüt Cavusoglu, a annoncé l’arrivée dans les prochains jours de deux navires turcs dans les zones gazières au large de Chypre pour effectuer des forages.

Il a par ailleurs mis en garde les grands groupes occidentaux qui souhaiteraient exploiter les gisements gaziers en Méditerranée orientale : « Ceux qui viennent de loin avec leurs entreprises voient que sans nous, ils ne peuvent rien faire dans cette région ».

Cette déclaration va sans doute raviver des tensions déjà existantes entre Chypre, la Grèce et la Turquie autour de l’exploitation des ressources pétrolières et gazières sur les îles orientales. Depuis la découverte d’importants gisements de gaz et de pétrole dans la région, Chypre caresse le rêve de devenir un acteur incontournable dans le domaine de l’énergie, mais la Turquie s’interpose.

Une décision sur fond de tension politique

Il faut rappeler que le torchon brûle entre Ankara et Chypre depuis 1974, année où les troupes turques ont envahi le tiers nord du territoire chypriote en réaction au coup d’Etat qui projetait de rattacher l’île à la Grèce.

Ces dernières années, Chypre à signé des contrats d’exploration avec de grandes firmes d’exploitation d’hydrocarbures comme le français Total, l’italien Eni ou encore l’américain ExxonMobil, contre l’avis d’Ankara qui réclame la suspension de toute exploration en attendant qu’une solution soit trouvée au problème de division du pays.

La Turquie est le seul pays au monde à reconnaître la République Turque de Chypre  du Nord (TRNC). Özdil Nami, ministre de l’énergie de la (TRNC), a déclaré à l’Agence Anadolu : 

« Nous allons protéger les droits et les intérêts des Chypriotes turcs et prendre les mesures nécessaires sur la question du gaz naturel, comme nous le faisons sur d’autres questions ».

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.