Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   AfricaLink continue de tisser sa toile sur le continent africain

par Rédaction Ecomnews Med le
Le réseau d’entrepreneurs AfricaLink, fondé en décembre 2017 sous l’impulsion de la Chambre de commerce et d’Industrie Marseille-Provence n’a cessé de s’étoffer ces derniers mois avec 108 PME adhérentes et la nomination de deux ambassadeurs en Guinée-Bissau, en Somalie et la création de quatre comités au Sénégal, en Mauritanie, en Côte d’ivoire et au Maroc. La collaboration entre les entrepreneurs phocéens et africains devrait se poursuivre en 2019 avec la participation d’AfricaLink à 12 missions à l’international. Quant au  projet de « Maison de l’Afrique » à Marseille, annoncé en début d’année par le président de la CCI MP,  ses contours se dessinent peu à peu.  

Le réseau AfricaLink s’étoffe au fil des mois. Ils étaient 64 chefs d’entreprises à la création d’AfricaLink en décembre 2018. Un an plus tard, le réseau d’affaires que préside Yves Delafon compte 108 adhérents. Trustée  à  80% par des PME françaises, la jeune association s’est attelée à se faire connaître en Afrique et à multiplier les rencontres (Côte d’Ivoire, Mauritanie, Sénégal, Maroc…).

Les premiers jalons sur le continent ont été posés avec  la création de quatre comités AfricaLink au Sénégal, en Mauritanie, en Côte d’Ivoire et au Maroc. Pour 2019, le maillage devrait se poursuivre au Cameroun, Ghana, Bénin, Kenya, Ethiopie, Togo et Tunisie.

« Une douzaine de missions sont programmées cette année. En mars, nous nous rendrons au Rwanda, en avril nous irons convaincre Bruxelles de nous donner un coup de main. Au total, nous participerons à une douzaine de manifestations », précise Yves Delafon. 

CCI MP

Une maison de l’Afrique à Marseille

La CCI MP et AfricaLink co-organisent en mars une mission exploratoire business en Somalilad et à Djibouti.

« Nous militons fortement pour développer l’Afrique anglophone », souligne Jean-Luc Chauvin. Le président de la Chambre de commerce a engagé des pourparlers avec Ethiopian Airlines pour ouvrir une ligne directe entre Marseille-Provence et Addis-Abeba.  

« L’Afrique a besoin de ce réseau. En Guinée-Bissau tout est à construire », a déclaré Georges Gomis, fin février lors de l’assemblée générale annuelle d’AfricaLink. Ce chef d’entreprise franco-guinéen, spécialiste de la pêche artisanale et de la transformation des noix de cajou, a  rejoint  le réseau en qualité d’ambassadeur. Lorsque Gérard Philippe, un homme d’affaires résidant depuis plus de dix ans au Sénégal, entend parler de ce nouveau réseau, il fonce.

« Sur place, j’aide les entreprises à bâtir des projets industriels. 2019 sera une année importante. Nous voulons créer du dialogue entre entrepreneurs locaux et davantage de mixité », explique cet ingénieur HSE.

Afin d’accélérer sa croissante et sa représentativité, AfricaLink envisage de s’ouvrir aux grands groupes européens déjà présents en Afrique. « Il s’agit de bâtir un réseau d’entrepreneurs de confiance, d’échanges, de recommandations et de convivialité. Si nous avons un passé partagé avec l’Afrique, nous avons également un avenir commun », souligne Yves Delafon, soucieux de résoudre la question du financement des PME africaines.

S’exprimant devant la communauté des entrepreneurs des deux rives, Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce de Marseille a réitéré son souhait d’ouvrir à Marseille une Maison de l’Afrique.

« Nous devons aller plus loin et faire de Marseille le hub entre l’Europe et l’Afrique. Ce territoire doit disposer d’un totem à l’international », lance l’élu. Une maison qui ne se cantonnera pas au monde des affaires en accueillant à la fois des activités sociales, sportives, gastronomiques et culturelles.

La Cité phocéenne, retenue pour accueillir cette année le Sommet des deux Rives voulue par le président Macron pourrait ouvrir les portes de la Maison de l’Afrique en 2020, année où la France mettra la culture africaine à l’honneur avec Africa 2020.

Gomis

Nathalie BUREAU DU COLOMBIER en direct de Marseille 

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.