Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUE

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil sur l'Egypte : 

Calculé en termes nets, le montant des avoirs extérieurs (avoirs en or inclus) de la Banque Centrale est passé de 42,61 mds$ à la fin du mois de mars 2018 à 44,11 mds$ à la fin du mois de mars 2019.
 
D'après la Banque Centrale, le déficit de la balance courante est passé de 3,539 mds$ (soit 1,4% du PIB) au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2017/2018 à 3,854 mds$ (soit 1,3% du PIB) au cours de l'année fiscale 2018/2019. 
 
Le montant brut des recettes touristiques est passé de 4,979 mds$ au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2017/2018 à 6,79 mds$ au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2018/2019, soit une augmentation supérieure à 36%.
 
Le montant des transferts d'expatriés a été ramené de 12,92 mds$ au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2017/2018 à 12,05 mds$ au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2018/2019. 
 
Le montant des flux bruts d'investissement direct a été ramené de 3,763 mds$ (soit 1,5% du PIB) au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2017/2018 à 2,841 mds$ (soit 0,9% du PIB) au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2018/2019.
 
Le montant des exportations hors hydrocarbures n'a quasiment pas évolué en un an. Il est passé de 8,244 mds$ au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2017/2018 à 8,265 mds$ au cours des six premiers mois de l'année fiscale 2018/2019.
 
Fitch Ratings a relevé de B à B+ la note (Long Term Issuer Default Rating) de National Bank of Egypt (NBE) et de Commercial International Bank (CIB). Elle est assortie d’une perspective « stable » dans les deux cas.
 
Ganope, qui est une filiale d'EGPC a lancé au début du mois de mars un appel d'offres portant sur l'exploration de dix "blocs" offshore en Mer Rouge.

Coup d'oeil sur le Liban : 

Le solde de la balance des paiements est passé d'un excédent de 165 million $ au cours des deux premiers mois de l'année 2018 à un déficit de 1,93 milliard $ au cours des deux premiers mois de l'année 2019.
 
D'après le bilan intérimaire que publie la Banque du Liban, le montant de ses avoirs extérieurs (hors avoirs en or) a été ramené de 38,88 mds$ à la fin de février à 38,56 mds$ à la fin de mars. A titre comparatif, il s'établissait à 43,4 mds$ à la fin de mars 2018. 
 
D'après les prévisions établies par l'Institut de Finance Internationale, la croissance en volume du PIB passerait de 0,4% en 2018 à 1,9% en 2019. Le déficit public serait ramené de 11,5% du PIB à 10% du PIB.
 
D'après les prévisions établies par l'Institut de Finance Internationale, la dette publique passerait de 154,1% du PIB à la fin de l'année 2018 à 155% du PIB à la fin de l'année 2019. 
 
La croissance des dépôts bancaires du secteur privé (Résidents + Non-Résidents) a été ramenée de 3,5% entre le mois de février 2017 et le mois de février 2018 à 0,8% entre le mois de février 2018 et le mois de février 2019.
 
Le nombre des permis de construire et la superficie qu'ils couvrent ont diminué respectivement de 19,5% et de 24,4% entre les deux premiers mois de l'année 2018 et les deux premiers mois de l'année 2019.

Coup d'oeil sur les pays du Golfe : 

Arabie Saoudite: D'après les chiffres publiés par l'Autorité Générale des Statistiques, la croissance en volume du PIB s'est établie à 3,6% entre le 4ème trimestre 2017 et le 4ème trimestre 2018. Elle avait été négative -1,3% entre le 4ème trimestre 2016 et le 4ème trimestre 2017

 
Arabie Saoudite : D'après les chiffres publiés par l'Autorité Générale des Statistiques, le taux de chômage a été ramené de 12,8% de la population active au quatrième trimestre 2017 à 12,7% de la population active au quatrième trimestre 2018.
 
Arabie Saoudite: Le Debt Management Office qui est une composante du Ministère des Finances compte lever 118 mds de SAR soit 31,47 mds$ afin de financer l'essentiel du déficit budgétaire en 2019. Le solde soit 3,5 mds$ le serait par tirage sur les dépôts du Gouvernement à la SAMA
 
Arabie Saoudite : Fitch Ratings a noté @Saudi_Aramco A+. Moody's l'a noté A1. La perspective est "stable" dans les deux cas. Le bénéfice dégagé par Saudi Aramco est passé de 75,9 mds$ soit 29% du chiffre d’affaires en 2017 à 111 mds$, soit 31% du chiffre d’affaires en 2018.
 
Bahrein : Le montant de la dette domestique est passé de 10,687 mds de BHD (soit 72,3% du PIB) à la fin du mois de février 2018 à 11,457 mds de BHD (soit 73,2% du PIB) à la fin du mois de février 2019. 
 
Bahrein : Le montant des avoirs extérieurs (hors avoirs en or) est passé de 1,602 md$ à la fin du mois de février 2018 à 2,222 mds$ à la fin du mois de février 2019. Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,9% à la fin du mois de février 2019. 
 
 
Emirats arabes unis : D'après les chiffres qui viennent d'être publiés, la croissance en volume du PIB est passée de 0,8% en 2017 à 1,7% en 2018.
 
Emirats arabes unis : Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 92,53 mds$ soit 3,5 mois d'importations de biens et services à la fin du mois de février 2018 à 97,76 mds$ soit 3,5 mois d'importations de biens et services à la fin du mois de février 2019 
 
Emirats arabes unis : Le ratio de liquidité des banques commerciales (Eligible Liquid Assets Ratio) a été ramené de 17,6% à la fin du mois de février 2018 à 17,1% à la fin du mois de février 2019.
 
Emirats arabes unis : Le Dubaï House Price Index (qui est mesuré sur une base mensuelle par Cavendish Maxwell et Property Monitor) a diminué de 10,6% entre le mois de février 2018 et le mois de février 2019.
 
Qatar: D'après les chiffres publiés par le Ministère du Développement, de la Planification et des Statistiques, la croissance en volume du PIB a été ramenée de 1,6% en 2017 à 1,4% en 2018. Elle n'a pas dépassé 0,3% entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2018
 
Qatar : Les avoirs extérieurs (hors avoirs en or) de la Banque centrale sont passés de 16,5 mds$ à la fin du mois de février 2018 à 29 mds$ à la fin du mois de février 2019. 
 
Qatar : L'excédent dégagé par la balance des paiements courants est passé de 6,42 mds$ (soit 3,8% du PIB) en 2017 à 16,68 mds$ (soit 8,9% du PIB) en 2018. Quant au solde de la balance des paiements, il est passé d'un déficit de 17,88 mds$ à un excédent de 15,86 mds$. 
 
Qatar : Alors qu'il avait été positif à hauteur de 2,186 milliards $ en 2017, le montant des flux bruts d'investissement direct a été négatif à hauteur de 986 millions $ en 2018. 
 
Qatar : Le montant des dépôts bancaires des non-résidents est passé de 39,1 mds$ à la fin du mois de février 2018 à 46,9 mds$ à la fin du mois de février 2019. Celui des dépôts bancaires du secteur public a été ramené de 82,8 mds$ à 76,5 mds$ dans le même temps.
 
Qatar : Le bénéfice dégagé par 45 des 46 sociétés cotées au Qatar Stock Exchange est passé de 38,47 mds de QAR soit 10,57 mds$ en 2017 à 41,23 mds de QAR soit 11,33 mds$ en 2018. Le Purchasing Managers’Index a été ramené de 52,2 au 1er trimestre 2018 à 49,7 au 1er trimestre 2019
 

Coup d'oeil en Irak et en Iran : 

Irak : Calculé hors avoirs en or et en DTS, le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 45,52 mds$ à la fin du mois de janvier 2018 à 59,09 mds$ à la fin du mois de janvier 2019. 
 
Irak : Les exportations de #petrole sont passées de 3,456 M de b/j au 1er trimestre 2018 à 3,549 M de b/j au 1er trimestre 2019. Leur montant est passé de 18,97 mds$ à 19,21 mds$. Le prix moyen du baril exporté s’est établi à 60,31 $ au lieu de 61,2 $ au 1er trimestre 2018. 
 
Iran : Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 47,5% à la fin du mois de mars 2019. 
 
Iran : Les exportations d'hydrocarbures (pétrole brut et condensats) auraient atteint 1,37 M de b/j au mois de février. C'est leur niveau le plus élevé depuis le mois de septembre 2018.
 
Iran : Signe des temps, Mahan Airlines vient de suspendre sine die les trois vols sur Paris qu'elle assurait chaque semaine. IranAir_IRI continue de desservir Paris à raison de deux vols par semaine.
 
Iran : D'après le Secrétaire Général de l'Association des Producteurs de pièces détachées pour véhicules automobiles, 400 entreprises du secteur ont fermé depuis le rétablissement des sanctions américaines, ce qui a débouché sur le licenciement de 130 000 salariés.
 

Coup d'oeil en Israël/Jordanie/Palestine : 

Israel : Fitch Ratings a maintenu à l'identique la note souveraine d'Israël (A+). Elle est assortie d'une perspective "stable ».
 
Israel : D'après les chiffres publiés par le Ministère des Finances, le montant de la dette publique est passé de 747,1 mds de NIS (soit 59,2% du PIB) à la fin de l'année 2017 à 788,3 mds de NIS (soit 59,4% du PIB) à la fin de l'année 2018.
 
Israel : D'après les chiffres publiés par le Ministère des Finances, le déficit budgétaire est passé de 1,738 md de NIS (soit 0,1% du PIB) au premier trimestre 2018 à 9,03 mds de NIS (soit 0,7% du PIB) au premier trimestre 2019.
 
Israel : Le nombre de touristes est passé de 948 800 au cours des trois premiers mois de l'année 2018 à 1,05 million au cours des trois premiers mois de l'année 2019. 
 
Jordanie : La croissance en volume du PIB a été ramenée de 2% en 2017 à 1,9% en 2018. Elle s’est établie à 1,8% entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2018.
 
Jordanie : Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 894,2 millions de JOD au mois de janvier 2018 à 766,2 millions de JOD au mois de janvier 2019.
 
Jordanie : Le trafic « passagers » de l’Aéroport International d’Amman a augmenté de 9,2% entre le mois de février 2018 et le mois de février 2019. 
 
Palestine : D'après le Bureau Central des Statistiques, la #croissance en volume du PIB a été ramenée de 3,1% en 2017 à 0,9% en 2018. Elle s'est établie à 3,4% entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2018.
 
 
 
 
SOURCE : Service Économique Régional de Beyrouth et Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv).
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.