Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique

par Denys Bédarride le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil sur la région

Les services du FMI ont ramené de 2,5% à 1,3% leur prévision de croissance pour la zone #AfriqueduNord #MoyenOrient en 2019. Ils ont également ramené de 2% à 1,4% leur évaluation de la croissance pour l’année 2018.
 
Hydrocarbures : Le prix moyen de l’OPEC Basket a été ramené de 64,70$ au cours des trois premiers mois de l'année 2018 à 62,98$ au cours des trois premiers mois de l'année 2019.
 
C’est à Teheran (+14,8%), au Caire (+12,5%) et à Riyad (+12,3%) que le marché financier a été le mieux orienté au premier trimestre 2019. C’est à Mascate (-7,9%) et à Bagdad (-11,4%) que l’indice a le plus baissé.  

Coup d'oeil sur l'Egypte

D’après la Barclays Capital, la croissance en volume du PIB passerait de 5,3% au cours de 2017/2018 à 5,8% au cours de 2018/2019 et 2019/2020. L’excédent « primaire » s’établirait à 1,2% du PIB au cours de 2018/2019 et à 1,4% du PIB au cours de 2019/2020
 
D’après Barclays Capital, la dette publique serait ramenée de 94,1% du PIB à la fin du mois de juin 2018 à 92,1% du PIB à la fin du mois de juin 2019 et à 89,3% du PIB à la fin du mois de juin 2020.
 
D’après le Ministre des Entreprises Publiques, 20% du capital d’Abu Qir Fertilizers (société cotée en Bourse du Caire) pourraient faire l’objet d’une offre publique de vente (IPO). Le produit de l’opération est évalué à un montant compris entre 400 et 460 M$.
 
Le Ministère des Finances envisagerait de solliciter le marché international des capitaux dans des proportions comprises entre 5 et 7 mds $ au cours de l’année fiscale 2019/2020.
 
L’inflation s’établissait à 14,2% à la fin du mois de mars. Calculée en moyenne, elle a été ramenée de 24,4% au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2017/2018 à 14,5% au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2018/2019.
 
 
Le Purchasing Managers’ Index a été ramené de 49,6 au cours du premier trimestre 2018 à 48,9 au cours du premier trimestre 2019.
 
D’après les chiffres publiés par le Ministère des Communications et des Technologies de l’Information, le nombre des abonnés à la téléphonie mobile a été ramené de 101,3 M (soit un taux de pénétration de 111,6%) à la fin de 2017 à 93,8 M à la fin 2018, soit -7,4%.
 
D’après les chiffres publiés par le Ministère des Communications et des Technologies de l’Information, le nombre des abonnés mobile #Internet est passé de 32,8 millions à 35,1 millions entre 2017 et 2018. 
 
L'Egypte a levé 2 mds€ sur le marché des Eurobonds. 750 M€ l’ont été à échéance de 6 ans (moyennant un taux de 4,75%) et 1,25 md€ à échéance de 12 ans (moyennant un taux de 6,375%). La demande a été quatre fois supérieure à l’offre.

Coup d'oeil sur Israël, la Jordanie et la Palestine 

Israel : Le montant des avoirs extérieurs de la Banque d'Israël est passé de 116,13 mds$ (soit 33% du PIB) à la fin du mois de mars 2018 à 118,21 mds$ (soit 32% du PIB) à la fin du mois de mars 2019.
 
Israel : Le salaire moyen a augmenté de 3,4% en monnaie courante et de 2,2% en monnaie constante entre le mois de janvier 2018 et le mois de janvier 2019.
 
Israel : Le montant des flux d’investissement direct en Israël est passé de 18,17 mds$ soit 5,2% du PIB en 2017 à 21,8 mds$ soit 6% du PIB en 2018. Quant à celui des flux d’investissent direct d’Israël à l’étranger, il a été ramené de 6,16 mds$ à 6.01 mds$ dans le même temps.
 
Israel : D'après la Banque d'Israël, la croissance en volume du PIB s'établirait à 3,2% en 2019 et à 3,5% en 2020. L’#inflation passerait de 1,1% en 2018 à 1,5% en 2019 et à 1,6% en 2020. Le taux de #chomage ne dépasserait pas 3,7% de la population active en 2019 et en 2020.
 
Israel : Le déficit budgétaire est passé de 1,738 md de NIS (soit 0,1% du PIB) au premier trimestre 2018 à 9,03 mds de NIS (soit 0,6% du PIB) au premier trimestre 2019.
 
Jordanie : Le déficit de la balance courante a été ramené de 3,05 mds de JOD soit 10,6% du PIB en 2017 à 2,11 mds de JOD soit 7% du PIB en 2018. 
 
Palestine : Le montant des créances douteuses des banques commerciales est passé de 2,4% des prêts bruts à la fin du mois de septembre 2017 à 3,1% des prêts bruts à la fin du mois de septembre 2018.
 
Palestine : La rentabilité des actifs des banques commerciales a été ramenée de 1,6% à la fin du mois de septembre 2017 à 1,5% à la fin du mois de septembre 2018. Celle des fonds propres a été ramenée de 16,4% à 15,1% dans le même temps.
 
Palestine : Le ratio de solvabilité des banques commerciales a été ramené de 16,9% à la fin du mois de septembre 2017 à 16,4% à la fin du mois de septembre 2018. Quant à leur ratio de liquidité (Liquid Assets /Total Assets), il est passé de 30,6% à 30,8% dans le même temps. 

Coup d'oeil sur le Liban

Le taux moyen des dépôts en monnaie locale est passé de 6,48 % au mois de février 2018 à 8,80 % au mois de février 2019. Quant à celui des crédits en monnaie locale, il est passé de 8,44 % à 10,31 % dans le même temps.
 
Le taux moyen des dépôts en dollars est passé de 3,92% au mois de février 2018 à 5,45% au mois de février 2019. Quant à celui des crédits en dollars, il est passé de 7,77% à 8,79% dans le même temps.
 
L’encours des certificats de dépôt émis par la Banque du Liban est passé de 50,25 mds$ (soit 88,6% du PIB) à la fin du mois de février 2018 à 54,76 mds$ (soit 91,7% du PIB) à la fin du mois de février 2019.
 
Le taux de « dollarisation » des dépôts bancaires du secteur privé (Résidents + Non-Résidents) est passé de 68,27% à la fin du mois de février 2018 à 70,64% à la fin du mois de février 2019.
 
Le Purchasing Managers' Index a été ramené de 47 au premier trimestre 2018 à 46,6 au premier trimestre 2019. Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 2,61 mds$ au cours des deux premiers mois de 2018 à 2,23 mds$ au cours des deux premiers mois de 2019.
 
Le montant des exportations de produits industriels est passé de 2,47 mds$ en 2017 à 2,55 mds$ en 2018, soit une augmentation légèrement supérieure à 3%.
 
 
Le montant de la dette publique est passé de 81,53 mds$, soit 143,8% du PIB à la fin du mois de février 2018 à 85,25 mds$, soit 142,8% du PIB à la fin du mois de février 2019. 
 
D’après la Banque Mondiale, la croissance en volume du PIB passerait de 0,2 % en 2018 à 0,9 % en 2019. Le déficit public serait appelé à passer de 11,5 % du PIB à 12,4 % du PIB. La dette publique passerait de 150,3 % du PIB à la fin 2018 à 151,2 % du PIB à la fin de 2019
 
Les services du FMI ont ramené de 1,4% à 1,3% leur prévision de croissance pour l’année 2019. Ils ont également ramené de 1% à 0,2% leur évaluation du taux de croissance pour l’année 2018.
 
D’après les prévisions du FMI, le déficit public passerait de 6,198 mds$, soit 11% du PIB en 2018 à 6,838 mds$ soit 11,7% du PIB en 2019. Quant au déficit de la balance courante, il passerait de 15,38 mds$ soit 27% du PIB à 16,41 mds$ soit 28,2% du PIB. 

Coup d'oeil sur les pays du Golfe

Arabie Saoudite : Saudi Aramco vient de lever 12 mds$ au lieu des 10 mds$ prévus initialement, sur le marché international des capitaux. La demande a été plus de huit fois supérieure à l’offre.
 
Arabie Saoudite : Le Purchasing Managers’ Index est passé de 53 au cours des trois premiers mois de l’année 2018 à 56,5 au cours des trois premiers mois de l’année 2019. 
 
Bahrein : Le trafic « passagers » de l’Aéroport International de Bahreïn est passé de 8,48 millions en 2017 à 9,08 millions en 2019, soit une augmentation de 7,1%.
 
Koweit : Calculée en glissement annuel, la croissance en volume du PIB s’est établi à 2% entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2018. Calculée en moyenne, elle s’est établie à 1,2% en 2018.
 
Oman : Total vient de signer avec le Ministère du Pétrole et du Gaz un accord qui ouvre la voie à la délivrance d’une licence portant sur l’exploration du « bloc » 12. @TotalPress 
 
Qatar : Le nombre des touristes a augmenté de 8,2% entre les deux premiers mois de l’année 2018 et les deux premiers mois de l’année 2019. #Tourisme 
 
Qatar : Le coefficient d’occupation des hôtels est passé de 59% au cours des deux premiers mois de l’année 2018 à 65,5% au cours des deux premiers mois de l’année 2019. #Tourisme 
 
Qatar : Le volume du fret traité dans les ports de l’Emirat est passé de 10 millions de T au cours des deux premiers mois de l’année 2018 à 12,3 millions de T au cours des deux premiers mois de l’année 2019, soit une augmentation de 23%.
 
Qatar : Le bénéfice dégagé par @QatarBank est passé de 3,447 mds de QAR au premier trimestre 2018 à 3,597 mds de QAR au premier trimestre 2019. Le ratio de solvabilité (Capital Adequacy Ratio) est passé de 16% à 18,5% dans le même temps. 
 
Qatar : Les services du #FMI ont ramené leur prévision de croissance de 2,8% à 2,6% en 2019 et de 2,6% à 3,2% en 2020. L’excédent dégagé par les comptes publics s’établirait à 6,1% du PIB en 2019 et à 6,6% du PIB en 2020.  

Coup d'oeil sur les Emirats Arabes Unis

Mubadala va céder à One Carlyle 30% à 40% du capital de Cepsa (société de droit espagnol qui opère dans le secteur des hydrocarbures) avant la fin de l’année 2019.
 
D’après le Dubaï FDI Results & Rankings Report, le montant des flux d’investissement direct à Dubai serait passé de 7,43 mds$ (soit 7% du PIB de l’Emirat) en 2017 à 10,48 mds$ (soit 9,7 % du PIB de l’Emirat) en 2018.
 
La rentabilité des actifs des banques commerciales est passée de 1,5% au quatrième trimestre 2017 à 1,6% au quatrième trimestre 2018. Quant au montant des créances douteuses, il est passé de 6,4% des prêts bruts à 6,8% des prêts bruts dans le même temps.
 
Le Dubaï Economy Tracker qui mesure l’activité du secteur privé – hors hydrocarbures – à Dubaï est passé de 55,7 au premier trimestre 2018 à 56,4 au premier trimestre 2019.
 
Le Purchasing Managers’ Index est passé de 55,6 au cours des trois premiers mois de l’année 2018 à 55,1 au cours des trois premiers mois de l’année 2019.
 
Calculée en glissement annuel, l’#inflation était négative (-2,53%) à la fin du mois de février 2019.
 
L’Emirat de Sharjah a émis une obligation islamique (« sukuk ») de 1 md$ sur la place financière de Dubai (Nasdaq Dubaï).

Coup d'oeil sur l'Irak et l'Iran

Irak : Calculé hors avoirs en or et en DTS, le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 45,58 mds$ à la fin du mois de février 2018 à 60,39 mds$ à la fin du mois de février 2019.
 
Irak : D’après le décompte établi par Iraq Body Count, le nombre des victimes civiles de la violence a été ramené de 1286 au premier trimestre 2017 à 717 au premier trimestre 2018, soit une diminution supérieure à 44 %.
 
Irak : Le #FMI a ramené de 6,5% à 2,8% leur prévision de croissance pour 2019. Ils ont ramené de 1,5% à 0,6% leur évaluation du taux de croissance pour 2018. Le solde de la balance courante passerait d’un excédent évalué à 4,9% du PIB à un déficit de 6,7% du PIB en 2019.
 
Iran : Les #EtatsUnis viennent de classer le Corps des Gardiens de la Révolution dans la catégorie des « organisations terroristes étrangères ».
 
Iran : La production de pétrole aurait été ramenée de 3,83 million de b/j au premier trimestre 2018 à 2,77 million de b/j au premier trimestre 2019.
 
Iran : Le FMI estime que la croissance en volume du PIB a été plus négative que prévu (-3,9% au lieu de -1,5%) au cours de 2018/2019. Ils s’attendent à ce qu’elle le soit davantage encore (-6%) au cours de 2019/2020.
 
Iran : Le FMI a révisé à la hausse leur prévision en matière d’inflation pour 2019/2020 en la portant de 34,1% à 37,2%. Ils prévoient que le solde de la balance courante passe d’un excédent évalué à 4,3% du PIB au cours de 2018/2019 à un déficit de 0,4% du PIB en 2019/2020.
 
Iran : D'après le Bureau National des Statistiques, l'#inflation s'est établie à 26,9% au cours de l'année fiscale 2018/2019.
 
Iran : La parité IRR / USD a de nouveau franchi le seuil de 140 000 sur le marché parallèle des changes. C’est son plus haut niveau depuis le mois de novembre dernier. L’écart entre le marché officiel et le marché parallèle des changes s’établit désormais à près de 240%.
 
Iran : Aucune transaction n'a été enregistrée lors de la 8ème vente de pétrole brut au secteur privé organisée par l'Iran Energy Exchange début avril. Un million de barils étaient proposés à un prix unitaire de 63,36$. 1,015 M de barils ont été vendus sur les 7,7 M proposés.

Coup d'oeil sur la Syrie et le Yémen

Syrie : Le nombre des réfugiés syriens qui sont enregistrés par le HCR est passé de 5 567 754 à la fin du mois de février 2018 à 5 644 517 à la fin du mois de février 2019, soit une augmentation voisine de 1,4% en un an.
 
Yemen : Les Emirats Arabes Unis et l’ArabieSaoudite vont mettre en place une aide de 200 millions de $. Elle sera décaissée pendant le mois de Ramadan.
 
Source : Service Économique Régional de Beyrouth et Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv).
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.