Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil sur la région : 

D'après le FMI, le prix d’équilibre extérieur des huit pays producteurs de pétrole les plus importants du Moyen Orient pourrait être ramené de 58,74$ en 2018 à 58,61$ en 2019. Les pays dont le prix d’équilibre extérieur est le plus élevé sont Bahreïn (78,3$) et Oman (77,4$)
 
D'après le FMI le prix d’équilibre extérieur des 8 pays producteurs de pétrole les plus importants du Moyen Orient serait ramené de 58,74$ en 2018 à 58,61$ en 2019. Les pays dont le prix d’équilibre est le plus faible sont les Emirats Arabes Unis, l’Iran, le Koweït et le Qatar
 
Le FMI table sur un prix moyen du baril de 54,09$ en 2019, ils évaluent le prix d'équilibre budgétaire des 8 pays producteurs les plus importants du Moyen Orient à 78,71$ au lieu de 80,24 $ en 2018. Les pays dont le PEB est le plus élevé sont l’Iran 125,6$, Oman 97$ et Bahreïn.
 

Coup d'oeil sur l'Arabie Saoudite : 

La position nette en devises du système bancaire a été ramenée de 38,48 mds$ à la fin du mois de mars 2018 à 27,19 mds$ à la fin du mois de mars 2019.
 
Le SAIBOR (Saudi Interbank Offered Rates) est passé de 2,0745% au mois de mars 2018 à 2,8917% au mois de mars 2019.
 
Les avoirs extérieurs (hors avoirs en or) de la SAMA sont passés de 492,95 mds$ à la fin de mars 2018 (soit 26,9mois d’importations de biens et services) à 499,11 mds$ soit 26,2 mois d’importations de biens et services à la fin de mars 2019.
 
D'après la Banque Centrale, le ratio de solvabilité des banques commerciales a été ramené de 20,4% à la fin de 2017 à 20,3% à la fin de 2018. Le montant des créances douteuses est passé de 1,6% des prêts bruts à 2% des prêts bruts entre 2017 et 2018. 
 
D'après les chiffres publiés par la Banque Centrale, la rentabilité des actifs des banques commerciales est passée de 2% à la fin de 2017 à 2,1% à la fin de 2018. Quant à celle des fonds propres, elle est passée de 21,6% à 22,3% dans le même temps. 
 

Coup d'oeil sur Bahrein : 

Alors qu'elle était négative à hauteur de 2,439 mds$ à la fin du mois de mars 2018, la position nette en devises des banques commerciales l'était à hauteur de 3,311 mds$ à la fin du mois de mars 2019.
 
Le montant des avoirs extérieurs (hors avoirs en or) de la Banque Centrale est passé de 1,411 md$ soit 20 jours d’importations de biens et services à la fin de mars 2018 à 2,941 mds$ soit 40 jours d’importations de biens et services à la fin de mars 2019. 
 
Le montant de la dette domestique de l’Etat est passé de 10,662 mds de BHD (soit 75,1% du PIB) à la fin du mois de mars 2018 à 11,457 mds de BHD soit 80,7% du PIB à la fin du mois de mars 2019. 
 
 

Coup d'oeil sur les Emirats Arabes Unies : 

D'après la Banque Centrale, le ratio de solvabilité des banques commerciales est passé de 17,5% à la fin de mars 2018 à 17,9% à la fin de mars 2019. Quant à leur ratio de liquidité (Éligible Liquid Assets Ratio), il a été ramené de 17,4% à 16,9%. 
 
Ras Al Khaimah Petroleum Authority a signé avec ENI un accord portant à la fois sur l’exploration et sur le partage de la production du « bloc » offshore A.
 
D'après les chiffres publiés par le Sharjah Economic Development Department, le PIB de l'Émirat de Sharjah s'est établi à 26,55 mds$ soit 6,3% du PIB de la Fédération en 2018. La part des hydrocarbures dans le PIB est évaluée à 8,7%.
 
Les services du FMI ont ramené leur prévision de croissance de 3,6% à 2,8% pour l’année 2019.
 
La Banque Islamique de Développement vient d’émettre une obligation « islamique » (« sukuk ») de 1,5 md$ sur
la place financière de Dubai.
 

Coup d'oeil en Irak et en Iran : 

Irak: Les exportations de pétrole brut ont passées de 3,427 M de b/j au cours des quatre premiers mois de 2018 à 3,526 mb/j au cours des quatre premiers mois de 2019. Leur montant est passé de 25,5 mds$ à 26,24 mds$. Quant au prix moyen du baril exporté, il s’est établi à 62,11$
 
Iran : Les importations chinoises de pétrole iranien ont été ramenées de 654 000 b/j au premier trimestre 2018 à 474 000 b/j au premier trimestre 2019. 
 
Iran : Les importations indiennes de pétrole iranien ont été ramenées de 484 000 b/j au premier trimestre 2018 à 335 000 b/j au premier trimestre 2019. 
 
Iran : Les importations japonaises de pétrole iranien ont été ramenées de 193 800 b/j au premier trimestre 2018 à 142 800 b/j au premier trimestre 2019. 
 
Iran : Le montant des importations de biens a été ramené de 54,5 mds$ en 2017/2018 à 42,6 mds$ en 2018/2019. Quant aux exportations hors hydrocarbures, leur montant a été ramené de 47 mds$ à 44,3 mds$ dans le même temps. 
 
Iran: La National Iranian Oil Company a procédé le 30 avril à sa neuvième vente de pétrole au secteur privé via l’Iran Energy Exchange IRENEX. Sur le million de barils proposé, 70 000 ont été vendus à un acheteur unique sur la base d’un prix de 60,68$ par baril au lieu de 61,67$. 
 

Coup d'oeil en Jordanie et en Israël :  

Israel : Le taux de chômage est passé de 3,3% de la population active à la fin de mars 2018 à 3,5% de la population active à la fin de mars 2019. Calculé en données corrigées des variations saisonnières, il est passé de 3,7% de la population active à 3,9% de la population active
 
Israel : Le montant des exportations de services est passé de 7,193 mds$ au cours des 9 premiers mois de 2018 à 8,335 mds$ au cours des 2 premiers mois de 2019. Calculé en données corrigées des variations saisonnières, il est passé de 8,249 mds$ à 9,412 mds$ dans le même temps.
 
Jordanie : Le déficit de la balance commerciale a été ramené de 1,5 md de JOD au cours des deux premiers mois de l’année 2018 à 1,39 md de JOD au cours des deux premiers mois de l’année 2019, soit une baisse de 7,8%.
 
Jordanie : Le chiffre d’affaire de Royal Jordanian est passé de 605,8 M de JOD en 2017 à 653,3 M de JOD en 2018, soit une augmentation de 8%.
 

Coup d'oeil au Koweit : 

La position nette en devises des banques locales est passée de 21,563 mds$ à la fin du mois de décembre 2017 à 23,411 mds$ à la fin du mois de décembre 2018.
 
D'après la Banque Centrale, la rentabilité des actifs des banques commerciales est passée de 1,2% entre le quatrième trimestre 2017 et le quatrième trimestre 2018. Quant à celle de leurs fonds propres, elle est passée de 9,5% à 10,7% dans le même temps.
 
D'après la Banque Centrale, le ratio de solvabilité des banques commerciales a été ramené de 18,4% au quatrième trimestre 2017 à 18,3% au quatrième trimestre 2018. Quant à leur ratio de liquidité (Regulatory Liquidity Ratio), il est passé de 30,9% à 31,1%. 
 
D'après la Banque Centrale, le montant des créances douteuses des banques commerciales a été ramené de 1,9% des prêts bruts au 4ème trimestre 2017 à 1,6% des prêts bruts au 4ème trimestre 2018. Leur taux de provisionnement (Coverage Ratio) est passé de 230,2% à 253,9%.
 
Le trafic « passagers » de l’Aéroport International de Koweït a augmenté de 8% en 2018. Il s’est établi à 14,8 millions. 

Coup d'oeil au Liban : 

Calculée en glissement annuel par le Consultation & Research Institute, l’inflation s'établissait à 1,3% à la fin du mois de mars 2019.
 
D'après le bilan intérimaire que la Banque du Liban publie tous les quinze jours, le montant de ses avoirs extérieurs (hors avoirs en or) a été ramené de 38,56 mds$ à la fin du mois de mars à 37,97 mds$ à la fin du mois d’avril.
 
Le déficit enregistré par la balance des paiements est passé de 198,2 millions de $ au premier trimestre 2018 à 2,005 milliards de $ au premier trimestre 2019.
 
La croissance des dépôts bancaires du secteur privé (Résidents + Non-Résident) s'est établie à 0,7% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. 

Coup d'oeil au Qatar : 

Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale (hors avoirs en or) est passé de 16,8 mds$ à la fin du mois de mars 2018 à 32 mds$ à la fin du mois de mars 2019.
 
Le montant des dépôts bancaires des non-résidents est passé de 40,3 mds$ à la fin de mars 2018 à 48,5 mds$ à la fin de mars 2019. Celui des dépôts bancaires du secteur public a été ramené de 84,9 mds$ à 83,5 mds$ dans le même temps.
 
Le coefficient d’occupation des hôtels est passé de 60% au cours des trois premiers mois de l’année 2018 à 66% au cours des trois premiers mois de l’année 2019.
 
Le volume du fret traité dans les ports de l’Emirat est passé de 15,6 MT au cours des trois premiers mois de l’année 2018 à 17,7 MT au cours des trois premiers mois de l’année 2019, soit une augmentation de 13,7%.
 
Le nombre des touristes a augmenté de 9,9% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.
 
Le bénéfice dégagé par les 46 sociétés qui sont cotées au Qatar Stock Exchange a été ramené de 10,9 mds de QAR soit 3 mds$ au premier trimestre 2018 à 10,5 mds de QAR soit 2,88 mds$ au premier trimestre 2019.
 
Source : Service Économique Régional de Beyrouth et Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv).
 
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.