Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Libye : Le gouvernement de Tripoli menace de suspendre les activités de 40 entreprises

par Denys Bédarride le
Dans un décret signé par le ministre de l’Economie et de l’Industrie de la Libye, Ali Issaoui, qui a filtré dans la presse le 9 mai 2019, le gouvernement d’entente nationale (GEN) menacerait de suspendre les activités en Libye de 40 sociétés étrangères, dont la société française Total qui est un des principaux groupes pétroliers présents en Libye, le groupe industriel allemand Siemens et la société de télécommunications Alcatel-Lucent..

Ces sociétés n’auraient pas renouvelé leurs autorisations de travail permettant d’exercer des activités en Libye. Celles-ci étant périmées, les sociétés concernées ne seraient pas en conformité avec la loi libyenne. « Sur recommandation du Premier ministre Fayez al-Serraj » selon les termes du décret, une période de grâce de trois mois leur serait accordée, afin de renégocier leurs droits d’exploitation.

A cette échéance, si leur situation n’est pas régularisée, leurs activités seront suspendues. Selon des sources libyennes proches du gouvernement d’entente nationale (GEN), qui se sont confiées à RFI Afrique, cette décision serait liée aux résultats jugés décevants de la tournée des capitales européennes de Fayez al-Serraj, en quête d’appuis occidentaux. Fayez al- Serraj a notamment rencontré le Président de la République française, Emmanuel Macron, mercredi 8 mai 2019.

Il accuse Emmanuel Macron de soutenir politiquement le maréchal Khalifa Haftar dans son offensive sur Tripoli. Paris de son côté a dénoncé des accusations « inacceptables et injustes » et Emmanuel Macron a appelé à une trêve sans condition, « avec la délimitation d’une ligne de cessez-le-feu sous supervision internationale ».

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.