Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENS

///   FEMISE au service de la diversité culturelle, richesse de la Méditerranée

par Camille Dubruelh le
La Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement est célébrée ce 21 mai. L’occasion de mettre en lumière les actions du FEMISE, qui a atteint le top100 des « réseaux think tank » selon le classement mondial TTCSP et qui oeuvre, à travers ses recherches et ses partenariats, à renforcer les liens entre les pays de la Méditerranée.

La mer sépare les terres mais les Hommes créent les ponts pour rapprocher les peuples. Ce 21 mai, le monde célèbre la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement. Un événement créé par l’ONU et l’UNESCO et dont l’objectif est"d’approfondir nos réflexions sur les valeurs de la diversité culturelle pour apprendre à mieux vivre ensemble"

Et si l’est une région qui a toujours su faire de ses différences une force, et de l’échange une condition du développement économique, c’est bien la Méditerranée. 

La diversité culturelle : une plus value pour la région Méditerranéenne

Passainte Atef et Obaida El Hanna, chercheuses au FEMISE, rappellent que la diversité culturelle est source d’innovation dans les sociétés, et qu’elle peut apporter des bénéfices sociaux et économiques à la région. Un principe que FEMISE a su appliquer.

"La diversité culturelle fait partie de l’ADN du FEMISE, nous cherchons à avoir une véritable diversité sur le plan de la gouvernance du FEMISE mais également dans nos études académiques ou nous établissons une véritable coopération entre chercheurs du Nord et du Sud" souligne Constantin Tsakas, Délégué Général de l’Institut de la Méditerranée et Secrétaire Général de FEMISE.

Comme l’affirme Charlotte François (Université Clermont Auvergne et FEMISE) "FEMISE décloisonne les mondes en rendant accessibles des résultats de recherche pour les décideurs politiques et la société civile".

Grâce à des universitaires issus des deux rives, des recherches portant sur différentes thématiques et la mise en place de partenariats, le think tank entend renforcer les liens, notamment culturels, entre les pays de la Méditerranée. Jocelyn Ventura, économiste, ajoute que la diversité au sein du FEMISE permet "d’explorer de nouvelles thématiques" et de mettre en commun des compétences complémentaires en diversifiant les profils institutionnels.

Pour ces chercheurs qui préparent la Méditerranée de demain, il ne s'agit pas seulement d'expliquer mais également de proposer des solutions politiquement pertinentes et/ou d’utilité pour le secteur privé. 

Des partenariats pour la coopération en région EuroMed

"FEMISE cherche aussi à développer sa diversité culturelle par ses partenariats" explique Constantin Tsakas, Comme celui signé avec Beyond Reform and Development, structure qui aspire à mettre en place des systèmes de gouvernance participative, des politiques innovantes et une société civile inclusive dans les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.

Autre exemple avec ce partenariat signé avec MYCN, réseau de Jeunes Méditerranéens pour le Climat, "un lieu conçu pour le partage d’idées et la mise en œuvre d’actions concrètes et la capitalisation du savoir faire des jeunes du pourtour méditerranéen". L’idée de cette collaboration est de mettre en oeuvre des projets de coopération pour les jeunes dans la région EuroMed.

Agissant comme passerelle entre mondes académique, politique et opérationnel des deux rives de la Méditerranée, le FEMISE illustre bien cette affirmation de l’ONU : "Connaître et reconnaître nos différences, les respecter en ce qu’elles fondent notre propre identité, c’est donner la chance aux siècles qui s’annoncent de s’épanouir enfin hors des conflits identitaires de tous ordres".

Article réalisé en partenariat avec FEMISE.

Les travaux du FEMISE sont disponibles sur : www.femise.org

 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.