Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUE

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil en Egypte :

D'après les chiffres publiés par la CAPMAS, le déficit de la balance commerciale est passé de 28,85 mds$ au cours des huit premiers mois de l'année fiscale 2017/2018 à 29,68 mds$ au cours des huit premiers mois de l'année fiscale 2018/2019.
 
La production de gaz est passée de 5,34 bcf/j au premier trimestre 2018 à 6,57 bcf/j au premier trimestre 2019. Elle s’est établie à 6,66 bcf/j au mois de mars. 

Coup d'oeil au Liban :

L’Institut de Finance Internationale a ramené de 1,6% à 0,7% sa prévision de croissance en volume du PIB pour l’année 2019.
 
D’après l’étude du FMI, la taille de l’économie « informelle » a été ramenée de 34,1% du PIB en 2000 à 29,2% du PIB en 2015, soit un niveau comparable à celui du Yémen (28,8% du PIB), du Cameroun (28,9% du PIB), de Taïwan (29% du PIB) et de Malte (29,4% du PIB).
 
Calculée en glissement annuel par l’Administration Centrale des Statistiques, l’inflation s’établissait à 4% à la fin du mois d’avril 2019. 
 
L'encours des CDs émis par la Banque du Liban est passé de 51,26 mds$ (soit 90,9% du PIB) à la fin du mois de mars 2018 à 54,47 mds$ (soit 93,5% du PIB) à la fin du mois de mars 2019.
 
Le taux moyen de rémunération des dépôts en dollars est passé de 3,97% au mois de mars 2018 à 5,63% au mois de mars 2019. Quant au taux moyen des crédits en dollars, il est passé de 7,84% à 9,04% dans le même temps.
 
Le taux moyen de rémunération des dépôts en monnaie locale est passé de 6,56% au mois de mars 2018 à 8,95% au mois de mars 2019. Quant au taux moyen des crédits en monnaie locale, il est passé de 8,75% à 10,51% dans le même temps. 
 
Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu'ils couvrent ont diminué respectivement de 22,5% et de 32,8% entre les quatre premiers mois de l'année 2018 et les quatre premiers mois de l'année 2019.
 
Le nombre et le montant consolidé des transactions immobilières ont diminué respectivement de 10,9% et de 16,2% entre les quatre premiers mois de l'année 2018 et les quatre premiers mois de l'année 2019.
 

Coup d'oeil en Israël :

D'après les chiffres publiés par le Central Bureau of Statistics, la croissance en volume du PIB s’est établie à 5,2% entre le 1er trimestre de l’année 2018 et le 1er trimestre de l’année 2019 contre 4,2% entre le 1er trimestre 2017 et le 1er trimestre 2018. 
 
Calculé en données brutes, le déficit de la balance commerciale est passé de 6,155 mds$ au cours des quatre premiers mois de l’année 2018 à 7,261 mds$ au cours des quatre premiers mois de l’année 2019.
 
Calculé en données brutes, le nombre des emplois vacants a été ramené de 102 089 à la fin du mois d’avril 2018 à 100 197 à la fin du mois d’avril 2019. Calculé en données corrigées des variations saisonnières, il a été ramené de 102 525 à 100 700 dans le même temps. 

Coup d'oeil en Jordanie :

Le montant des avoirs en devises de la Banque Centrale (Readily Available Reserves) a été ramené de 12,79 mds$ à la fin du mois d’avril 2018 à 12,21 mds$ à la fin du mois d’avril 2019.
 
Le service de la dette extérieure de l’Etat (principal + intérêts) a été ramené de 295 M de JOD (soit 1% du PIB) au premier trimestre 2018 à 249 M de JOD (soit 0,8% du PIB) au premier trimestre 2019. 
 
L’indice de la production industrielle a diminué de 0,4% entre les trois premiers mois de l’année 2018 et les trois premiers mois de l’année 2019.
 
Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,7% à la fin du mois d’avril. D'autre part, le montant de la dette extérieure est passé de 54,7 mds$, soit 45,6% du PIB à la fin de 2017 à 58,2 mds$, soit 41,3% du PIB à la fin de 2018. 
 

Coup d'oeil sur les pays du Golfe :

Le nombre des opérations de fusion-acquisition dans les pays de la zone Afrique du Nord/Moyen-Orient a été ramené de 216 pendant les 4 premiers mois de 2018 à 162 pendant les 4 premiers mois de 2019. Quant à leur montant, il est passé de 16,9 mds$ à 96,3 mds$ dans le même temps

D'après les prévisions les plus récentes de la Banque mondiale, la croissance moyenne des pays du Conseil de coopération des États arabes du Golfe   passerait de 2% en 2018 à 2,1% en 2019. 
 
Les six pays du Conseil de coopération des États arabes du Golfe ont levé 31,8 mds$, dont 15,6 l’ont été par le Qatar et 13,6 par l’Arabie Saoudite sur le marché international des capitaux au premier trimestre 2019 contre 11,7 mds$ au premier trimestre 2018. 
 
Arabie Saoudite : Calculée en glissement annuel, l’inflation était négative (-1,9 %) à la fin du mois d’avril 2019.
 
Bahrein : Les services du FMI tablent sur une croissance en volume du PIB de 1,8% en 2019. Le déficit public serait ramené de 11,7% du PIB en 2018 à 8,4% du PIB en 2019 et le déficit courant de 2,2 mds$ (soit 5,8% du PIB) à 1,4 md$ (soit 3,6% du PIB) dans le même temps. 
 
Bahrein : D'après le Bahreïn Economic Quarterly sur une base trimestrielle par le Ministère des Finances et de l’Economie Nationale, la croissance en volume du PIB passerait de 1,8% en 2018 à 2,3% en 2019. Elle s'est établie à 4,6% entre le 4ème trim 2017 et le 4ème trim 2018. 
 
Emirats-Arabes-Unis : Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 88,87 mds$ (soit 3,4 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois d’avril 2018 à 99,53 mds$ (soit 3,7 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois d’avril 2019.
 
Emirats-Arabes-Unis : Le montant des transactions dans l’immobilier résidentiel à Dubai a augmenté de 2,9% entre le mois d’avril 2018 et le mois d’avril 2019. Quant au prix moyen au m2, il a diminué de 5,9% dans le même temps. 
 
Emirats-Arabes-Unis : D’après le Property Monitor que publie Cavendish Maxwell sur une base mensuelle, le prix moyen des maisons à Dubai a diminué de 13,2% entre le mois d’avril 2018 et le mois d’avril 2019.
 
Qatar : Calculée en glissement annuel, l’inflation était négative (-0,39%) à la fin du mois d’avril 2019. D'autre part, l'indice de la production industrielle a augmenté de 1,3% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.

Coup d'oeil sur le Sultanat d'Oman :

Le Sultanat a mandaté un consortium bancaire qui comprendrait, entre autres, HSBC et Standard Chartered pour lever 2 mds$ sur le marché international des capitaux.
 
Le trafic « passagers » de l’aéroport international de Mascate a augmenté de 9,1 % entre les quatre premiers mois de 2018 et les quatre premiers mois de 2019. Quant au trafic « passagers » de l’aéroport de Salalah, il a progressé de 2,2 % sur la même période.
 
Le nombre des travailleurs expatriés a été ramené de 2,101 millions à la fin du mois d’avril 2018 à 2,045 millions à la fin du mois d’avril 2019. 
 
Le montant des transactions immobilières a diminué de 13,6 % entre les quatre premiers mois de l’année 2018 et les quatre premiers mois de l’année 2019.

Coup d'oeil en Iran :

D'après l'Agence Internationale de l'Energie, les exportations de pétrole brut ont été ramenées de 2,8 M de b/j au mois d’avril 2018 à 1,05 M de b/j au mois d’avril 2019.

Alors qu’elles avaient été ramenées de 655 561 b/j au premier trimestre 2018 à 474 836 b/j au premier trimestre 2019, les importations chinoises de pétrole iranien auraient atteint 800 000 b/j au mois d’avril soit le niveau le plus élevé depuis le mois d’avril 2014. 
 
Alors qu’elles avaient été ramenées de 313 633 b/j au premier trimestre 2018 à 230 711 b/j au premier trimestre 2019, les importations coréennes de pétrole iranien auraient atteint 377 000 b/j au mois d’avril 2019. 
 
Les exportations iraniennes de produits pétroliers se sont établies à 1,4 M de b/j entre novembre 2018 et avril 2019, alors que « waivers » accordés par l’OFAC (hors ceux qui concernent l’Italie, la Grèce et Taïwan) étaient supposés les plafonner à 1,05 M de b/j. 
 
L'Iran Energy Exchange (IRENEX) a organisé une dixième session de vente de pétrole le 21 mai. Le nombre de barils proposés est passé de 1M à 2M et le seuil minimum de commande a été ramené de 35 000 barils à 1 000 barils. Le prix de vente s’établissait à 67,28$ par baril.
 
 
 
Source : Le Service Economique Régional de Beyrouth et le Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv).
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.