Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.
 

Coup d'oeil en Egypte :

Le montant net des avoirs extérieurs (or inclus) de la Banque Centrale est passé de 44,12 mds$ à la fin du mois de mai 2018 à 44,27 mds$ à la fin du mois de mai 2019.
 
La livre s’apprécie par rapport au dollar depuis le début de l’année. La parité EGP/US$ a été ramenée de 17,96 EGP pour 1$ au début du mois de janvier à 16,83 EGP pour 1$ à la fin du mois de mai. 
 
La part des dépôts en devises étrangères des banques commerciales a été ramenée de 23,6% à la fin du mois d’avril 2018 à 22,5% à la fin du mois d’avril 2019. 

Coup d'oeil en Israël : 

Le déficit budgétaire est passé de 1,599 md de NIS soit 0,1% du PIB au cours des cinq premiers mois de l'année 2018 à 14,77 mds de NIS soit 1,1% du PIB au cours des cinq premiers mois de l'année 2019. 

 
Le montant de la dette publique est passé de 761,1 mds de NIS soit 57,3% du PIB à la fin du mois de mars 2018 à 796,7 mds de NIS soit 57,3% du PIB à la fin du mois de mars 2019. 
 
Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 114,7 mds$ soit 31,8% du PIB à la fin du mois de mai 2018 à 118,1 mds$ soit 31,9% du PIB à la fin du mois de mai 2019. 
 
D’après le Bureau Central des Statistiques, le nombre des touristes est passé de 1,70 million au cours des cinq premiers mois de 2018 à 1,89 million au cours des cinq premiers mois de 2019, soit une augmentation supérieure à 8%.
 

Coup d'oeil au Liban :  

La perte enregistrée par SOLIDERE, qui est la cinquième capitalisation de la Bourse de Beyrouth, n’a que légèrement diminué. Elle a été ramenée de 116,4 M$ soit 172% du chiffre d’affaires en 2017 à 115,7 M$ soit 174 % du chiffre d’affaires, en 2018.
 
Le bénéfice dégagé par les 13 banques du groupe Beta (dont les dépôts sont compris entre 500 M$ et 2 mds$) est passé de 134 M$ en 2017 à plus de 144 M$ en 2018. La rentabilité moyenne des actifs a été ramenée de 0,83% à 0,8% et celle des fonds propres de 8,56% à 8,42%.
 
D'après le bilan que la Banque du Liban publie tous les quinze jours, le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 37,97 mds$ à la fin avril à 36,6 mds$ à la fin du mois de mai. A titre comparatif, il s'établissait à 45,28 mds$ à la fin du mois de mai 2018.
 
La Commission Spéciale d’Investigation (entité indépendante qui est habilitée à lever le secret bancaire dans les enquêtes touchant au blanchiment d’argent, au financement du terrorisme et à l’évasion fiscale) a été saisie de 489 signalements en 2018 contre 597 en 2017).
 
La Commission Spéciale d’Investigation (entité habilitée à lever le secret bancaire dans les enquêtes touchant au blanchiment, financement du terrorisme et évasion fiscale) a diligenté une enquête dans 415 cas contre 514 et levé le secret bancaire sur 30 comptes en 2018.
 
Le déficit enregistré par la balance des paiements est passé de 773,2 M$ au cours des quatre premiers mois de l’année 2018 à 3,305 mds$ au cours des quatre premiers mois de l’année 2019. 

Coup d'oeil en Jordanie : 

Capital Intelligence a ramené la note souveraine du Royaume de BB-/B à B+/B. La perspective dont elle est assortie a été relevée de « négative » à « stable ».
 
Le taux de chomage est passé de 18,4% de la population active au premier trimestre 2018 à 19% de la population active au premier trimestre 2019.
 
 

Coup d'oeil en Syrie : 

D'après le décompte opéré par l’Organisation Syrienne des Droits de l’Homme, les combats qui ont eu lieu dans le Nord-Est de la Syrie au mois d'avril auraient fait 948 victimes, dont 369 rebelles, 269 soldats du régime et 310 civils.
 
D'après la coalition internationale qui est conduite par les Etats-Unis, 1302 civils auraient été les victimes « collatérales » des 24 502 raids qui ont été menés contre l’Organisation de l'Etat Islamique en Irak et en Syrie entre août 2014 et avril 2019. 
 

Coup d'oeil sur les pays du Golfe : 

Arabie-Saoudite : Le taux de chômage de la population autochtone (hors expatriés) a été ramené de 12,9% de la population active au premier trimestre 2018 à 12,5% de la population active au premier trimestre 2019.
 
Arabie-Saoudite : Le bénéfice dégagé par les sociétés cotées au Saudi Stock Exchange a été ramené de 26,1 mds de SAR soit 6,96 mds$ au premier trimestre 2018 à 23,6 mds de SAR soit 6,29 mds$ au premier trimestre 2019.
 
Bahrein : Le bénéfice dégagé par Mumtalakat, qui est le fonds souverain du Royaume a diminué dans de proportions supérieures à 73%, passant de 210,6 M de BHD (soit 14,1% du chiffre d’affaires) en 2017 à 55,84M de BHD (soit 2,7% du chiffre d’affaires) en 2018. 
 
 
Emirats-Arabes-Unis : S&P a maintenu à l’identique la note souveraine de l’Emirat d’Abu Dhabi (AA /A-1). Elle est assortie d’une perspective « stable ».
 
Koweit : Le nombre et le montant consolidé des transactions immobilières ont augmenté respectivement de 16,1 % et de 2,8 % entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. 
 
 
Oman : Le nombre des touristes a été ramené de 1,3 M au cours des quatre premiers mois de 2018 à 1,2 M au cours des quatre premiers mois de 2019. La clientèle des hôtels (3 à 5 « étoiles ») a augmenté de 21,5% dans le même temps, passant de 562 000 à 683 000. 
 
Oman : Les droits d’accises sur le tabac, le porc, les boissons énergétiques et les boissons sucrées entreront en vigueur à partir du 15 juin 2019. 
 
Qatar : Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale (hors avoirs en or) est passé de 18,7 mds$ à la fin du mois d’avril 2018 à 35,3 mds$ à la fin du mois d’avril 2019.
 
Qatar : Le montant des dépôts bancaires des non-résidents est passé de 39 mds $ à la fin avril 2018 à 49,07 mds $ à la fin avril 2019. Celui des dépôts bancaires du secteur public a été ramené de 80,5 mds $ à 71 mds $ dans le même temps.
 

Coup d'oeil en Irak/Iran : 

Irak : Les exportations de petrole brut sont passées de 3,440 M de b/j au cours des cinq premiers mois de 2018 à 3,537 M de b/j au cours des cinq premiers mois de 2019. Leur montant est passé de 33,022 mds$ à 33,646 mds$. Le prix moyen du baril exporté s’est établi à 63,1$. 
 
Iran : Les importations chinoises, indiennes, japonaises et coréennes de pétrole iranien se sont établies à 1,285 M de b/j au cours des quatre premiers mois de l’année 2019.
 
Iran : D’après la Banque Centrale, le prix de l’immobilier résidentiel à Teheran a augmenté dans des proportions voisines de 112% entre mai 2018 et mai 2019. Le nombre des transactions immobilières a diminué dans des proportions supérieures à 36% dans le même temps. 
 
Iran : Signe des temps, la NIOC a annulé la 11ème vente de pétrole brut au secteur privé. Elle a organisé une 12ème session de vente sur le marché IRENEX à la fin de mai 2019. 2 millions de barils étaient proposés à un prix unitaire de 64,29$. Aucun acheteur ne s'est manifesté. 
  

Source : Service Économique Régional de Beyrouth et Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv). 

 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.