Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPHOTOS ET VIDÉOSPOLITIQUEECHANGES MÉDITERRANÉENSDÉCIDEURS

///   Forum des diasporas : rassembler l'Afrique au-delà des frontières

par Rédaction Ecomnews Med le
Le Forum des diasporas africaines s'est tenu à Montrouge, près de Paris, le 21 juin. Objectif : rassembler et fédérer une communauté africaine afin de dynamiser les échanges entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe. Reportage.

« On empêchera les Africains de voyager quand on on pourra empêcher les oiseaux de voler », ce proverbe africain aurait pu être le slogan de cette deuxième édition du Forum des diasporas africaines, qui s’est tenue à Montrouge le 21 juin dernier, en bordure de Paris.

L’enjeu de ce forum ? Fédérer une communauté africaine éparse à travers le monde entier, le mot « diaspora » venant du latin « dispersion », il s’agit pour les organisateurs et participants à ce forum de se rassembler, porter haut et fort le message de la communauté africaine à travers le monde.

« Le but de ce forum, c’est de considérer qu’il y a en Afrique quatre groupes de populations en mouvement : les jeunes, les femmes, les chefs d’entreprises (…) et les diasporas, 10 millions d’Africains en Europe. Ce sont des vrais ambassadeurs, des accélérateurs de l’histoire. Ils doivent montrer aux Africains que l’Europe n’est pas si inhospitalière que ça, et aux européens que l’Afrique, ce n’est pas que la pauvreté, le terrorisme, l’insécurité » explique Jean-Louis Guigou, président d’IPEMED, l’institut de prospective économique du monde méditerranéen, et initiateur de ce projet l’année dernière.

"Désir d'Afrique"

Pour ce dernier, la vraie relation qui doit être entretenue, c’est la relation entre l’Afrique, la Méditerranée et l’Europe. « Personnellement, je crois au déterminisme géographique, les continents européens et africains tournent à la même heure, il fait jour en même temps, on regarde la télé en même temps, donc on a une proximité géographique. Je suis pour la création d’un axe europe et afrique mais on ne met pas l’Europe en premier, la vraie relation c’est Afrique-Méditerranée-Europe, ça fait le mot âme (…)  La diaspora a cette double fonction, faire naitre un désir d’Afrique en europe, et un desir d’Europe en Afrique »

Et quel meilleur outil que l’activité économique pour effectuer ce rassemblement, renforcer ce lien entre l’Europe et l’Afrique créé par la diaspora ? 

« On n’utilise pas assez la diaspora comme un vecteur de développement avec l’Afrique. La diaspora doit prendre confiance, elle a envie d’entreprendre mais elle doit être sécurisée et on doit lui donner un cadre. » déplore Marc Hoffmeister, commissaire général du forum des diasporas. « Les gens ont parfois plein de projets, faisons en sorte qu’ils se concrétisent, faisons en sorte que les gens se rencontrent (…) Ce forum, c’est un peu un salon de l’entrepreneur mais en plus participatif et plutôt tourné vers l’Afrique. Tisser des liens économiques, trouver des solutions financières il en existe beaucoup que personne n’utilise. Il faut que l’information circule»

Une communauté de 7 millions de personnes

La diaspora représente une manne financière très importante pour les pays d’origine, manne qu’il faut renforcer davantage. « À titre d’exemple, la diaspora malienne contribue à hauteur de 15% du PIB du Mali, trois fois plus que l’aide au développement apportée par l’union européenne. Ce genre de forum doit permettre de dynamiser cette manne », constate Bams M’bouillé Cissé, chargé de la jeunesse et des sports au Conseil supérieur de la diaspora malienne, conseil présent dans 47 pays et qui défend les interêts de la communauté, estimée à environ 7 millions à travers le monde.

44 associations, environ 3 000 visiteurs attendus, des startups qui viennent pitcher leur projet, un concours organisés avec la Banque Postale avec 3000 euros à la clé, le forum est encore jeune mais plein de promesses. « Les deuxièmes éditions, ce n'est jamais très facile, parce qu’on a connu un gros succès sur la première, il faut qu’on grandisse », espère Marc Hoffmeister.

Raphaël Lizambard

 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.