Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Libye : reprise de la coopération sécuritaire entre Paris et Tripoli

par Rédaction Ecomnews Med le
Après deux de mois de relations tendues à la suite de l’offensive du maréchal Haftar le 4 avril dernier, les relations franco-libyennes semblent se réchauffer avec la signature d’un nouvel accord de coopération sécuritaire.

Les relations franco-libyennes reprennent après deux mois de tension. Et c’est le gouvernement Serraj qui a pris l’initiative de l’annoncer après une réunion très attendue entre Fathi Bachagha, ministre de l’Intérieur, et Mme. Béatrice le Fraper du Hellen, ambassadrice de France en Libye. Cette dernière a d’ailleurs partagé la lettre renouant les relations bilatérales sur son compte Twitter, saluant la reprise d’une coopération sécuritaire stratégique et bénéfique pour toute la région.

La reprise de la coopération sécuritaire intervient dans un contexte tendu où les combattants de l’Etat Islamique sont soupçonnés de préparer des offensives en Libye en représailles à la défaite de l’organisation terroriste en Syrie. La France va également reprendre la formation des forces de l’ordre libyennes, y compris la garde présidentielle chargée de la protection des institutions de Tripoli.

La France aurait bien changé de posture

En avril dernier, le gouvernement d’union nationale libyen avait suspendu unilatéralement la coopération sécuritaire avec Paris, accusant la France de soutenir le maréchal Haftar, homme fort de l’Est libyen. Ce dernier, qui avait refusé un cessez-le-feu proposé par le président Emmanuel Macron, avait en effet tenté de prendre Tripoli par la force en lançant des offensives fulgurantes sur la partie contrôlée par le gouvernement reconnu par la communauté internationale.

Aujourd’hui, les deux parties entendent unir leurs forces pour lutter contre le terrorisme, le crime organisé et le blanchiment d’argent, mais aussi de redonner vie aux dispositions de l’accord de Skhirat signé au Maroc en 2015 pour aboutir à un gouvernement d’union nationale.

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.