Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : tour d'horizon sur l'actualité économique à ne pas manquer

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil sur l'Egypte : 

D'après la Deutsche Bank, la croissance en volume du PIB passerait de 5,5% au cours de 2018/2019 à 5,9% au cours de 2019/2020. L'inflation serait ramenée de 13,3% à 10,2%. Le déficit courant serait ramené de 1,7% du PIB à 1,1% du PIB et le déficit public de 8,6% du PIB
 
Le déficit de la balance commerciale est passé de 28 mds$ au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2017/18 à 29,7 mds$ au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2018/19. 
 
Le montant des exportations (hors hydrocarbures) a été ramené de 12,8 mds$ au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2017/18 à 12,4 mds$ au cours des neuf premiers mois de l’année fiscale 2018/19
 
Le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 44,26 mds$ soit 6,7 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois de juin 2018 à 44,35 mds$ (soit 6,7 mois d’importations de biens et services) à la fin du mois de juin 2019.
 
2Le déficit de la balance courante est passé de 5,47 mds$ (soit 2,2% du PIB) au cours des neuf premiers mois de 2017/2018 à 7,61 mds$ (soit 2,5% du PIB) au cours des neuf premiers mois de la balance des paiements. 
 
Le montant des transferts d’expatriés a été ramené de 19,39 mds$ au cours des neuf premiers mois de 2017/2018 à 18,21 mds$ au cours des neuf premiers mois de 2018/2019.
 
Le montant des recettes touristiques est passé de 7,25 mds$ au cours des neuf premiers mois de 2017/2018 à 9,39 mds$ au cours des neuf premiers mois de l'année fiscale 2018/2019, soit une augmentation voisine de 30%.
 
Le montant des flux d’investissement direct a été ramené de 6,02 mds$ (soit 2,4% du PIB) au cours des neuf premiers mois de 2017/2018 à 4,65 mds$ (soit 1,5% du PIB) au cours des neuf premiers mois de 2018/2019, soit une diminution voisine de 23%. 
 
Le Président Al Sissi a donné son « feu vert » à la construction d'un gazoduc entre l’Égypte et Chypre. 
 

Coup d'oeil en Israël :  

L'indice permettant de mesurer en monnaie constante le montant des achats payés par carte de crédit est passé de 307,82 au cours des cinq premiers mois de 2018 à 331,88 au cours des cinq premiers mois de 2019. 
 
Le nombre des touristes a augmenté de 9,5% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. 
 

Coup d'oeil en Palestine :  

La croissance en volume du PIB s'est établie à 3,8% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. 
 
Le montant des avoirs extérieurs de la Palestine Monetary Authority est passé de 524,3 M$ (soit 23 jours d’importations de biens et services) à la fin du mois de juin 2018 à 598 M$ (soit 26 jours d’importations de biens et services) à la fin du mois de juin 2019.
 

Coup d'oeil en Jordanie :  

Fitch a maintenu à l'identique la note souveraine (Foreign Currency Issuer Default Rating) du Royaume (BB). Elle est assortie d'une perspective « stable ». La croissance en volume du PIB s’est établie à 2% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. 
 
Le Jordan Real Estate Price Index (qui est calculé sur une base trimestrielle par la Banque Centrale) a été ramené de 120,1 au premier trimestre 2018 à 119,6 au premier trimestre 2019. Il a été ramené de 109,8 à 107,2 pour l’immobilier résidentiel dans le même temps.

Coup d'oeil au Liban :

Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu'ils couvrent ont diminué respectivement de 19,2% et de 30,7% entre les cinq premiers mois de l'année 2018 et les cinq premiers mois de l'année 2019.
 
Le stock d’investissements français au Liban est passé de 612 M€ en 2017 à 819 M€ en 2018, soit une augmentation voisine de 34%. Quant au stock d’investissements libanais en France, il est passé de 2,934 mds€ à 3,547 mds€ dans le même temps.
 
D'après le bilan intérimaire que la Banque du Liban publie tous les quinze jours, le montant de ses avoirs bruts en devises a été ramené de 36,6 mds$ à la fin du mois de mai à 36,39 mds$ à la fin du mois de juin. 
 
Le solde de la balance des paiements est passé d’un excédent de 449 M$ au cours des cinq premiers mois de l’année 2018 à un déficit de 5,186 mds$ au cours des cinq premiers mois de l’année 2019.
 
e taux de dollarisation des dépôts du secteur privé (résidents + non-résidents) dans les banques commerciales est passé de 68,4% à la fin du mois de mai 2018 à 71,3% à la fin du mois de mai 2019.
 
Alors qu'il avait augmenté de 2,83 mds$ entre la fin 2017 et la fin du mois de mai 2018, le montant des dépôts du secteur privé (résidents + non-résidents) dans les banques commerciales a diminué de 3,56 mds$ entre la fin de l'année 2018 et la fin du mois de mai 2019.
 
Le Purchasing Managers’Index a été ramené de 46,6 au premier semestre de l’année 2018 à 46,5 au premier semestre de l’année 2019.
 

Coup d'oeil en Arabie-Saoudite :

D'après les chiffres publiés par la SAMA, l'excédent dégagé par la balance courante est passé de 9,21 mds$ (soit 1,2% du PIB) au premier trimestre 2018 à 11,52 mds$ (soit 1,5% du PIB) au premier trimestre 2019.
 
D'après les chiffres publiés par la SAMA, le montant des flux bruts d'investissement direct est passé de 866 M$ au premier trimestre 2018 à 1,219 md$ au premier trimestre 2019.
 
D'après les chiffres publiés par la SAMA, le ratio de solvabilité du système bancaire a été ramené de 20,4% au premier trimestre 2018 à 20,2% au premier trimestre 2019. Le montant des créances douteuses est passé de 1,7% des prêts bruts à 1,9% des prêts bruts
 
D'après les chiffres publiés par la SAMA, la rentabilité des actifs du système bancaire est passée de 2,2% au premier trimestre 2018 à 2,4% au premier trimestre 2019. Celle des fonds propres est passée de 14,2% à 15,7% dans le même temps. 
 
La position nette en devises du système bancaire (hors SAMA) a été ramenée de 36 mds$ à la fin du mois de mai 2018 à 23,15 mds$ à la fin du mois de mai 2019.
 
La croissance en volume du PIB s'est établie à 1,66% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. A titre comparatif, elle s'était établie à 1,15% entre le premier trimestre 2017 et le premier trimestre 2018.
 
Capital Intelligence a maintenu à l'identique la note souveraine du Royaume (A+/A1). Elle est assortie d'une perspective « stable ».
 
D'après la National Bank of Koweït, la croissance en volume du PIB serait ramenée de 2,2% en 2018 à 1% en 2019. L'excédent de la balance courante serait ramené de 9,3% du PIB à 7,8% du PIB. Le déficit public augmenterait passant de 6% du PIB à 6,8% du PIB. 
 
D'après la National Bank of Koweït, la dette publique s'établirait à 23,9% du PIB à la fin de l'année 2019 Quant à la dette publique, elle s'établirait à 23,9% du PIB à la fin de l'année 2019. 
 
Le Royaume vient de lever 3 mds€ (pour partie à échéance de huit ans et pour partie à échéance de vingt ans) sur le marché international des capitaux. La demande a été plus de quatre fois supérieure à l’offre.
 

Coup d'oeil au Koweit :

D'après National Bank of Kuwait, la croissance en volume du PIB serait ramenée de 1,8% en 2018 à 1% en 2019. Calculé avant transferts au Fonds de Réserve des Générations Futures, le solde des comptes publics passerait d'un excédent de 2% du PIB à un déficit de 3% du PIB
 
D’après les chiffres préliminaires du Bureau Central des Statistiques, la croissance en volume du PIB s’est établie à 1,9% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.
 
D’après National Bank of Kuwait, le niveau de la dette publique serait ramené de 14,8% du PIB à la fin de l’année 2018 à 12,7% du PIB à la fin de l’année 2019. 
 

Coup d'oeil au Qatar :

L’excédent de la balance courante a été ramené de 3,31 mds$ (soit 1,7% du PIB) au premier trimestre 2018 à 2 mds$ (soit 1% du PIB) au premier trimestre 2019. Celui de la balance des paiements a été ramené de 2,78 mds$ à 2,74 mds$ dans le même temps.
 
Le montant des flux bruts d’investissement direct a été négatif, à hauteur de 1,92 md$ au premier trimestre 2019. Il l’avait également été à hauteur de 1,43 md$ au premier trimestre 2018. 
 
Le volume du fret traité dans les ports de l’Emirat est passé de 26 Mt au cours des cinq premiers mois de l’année 2018 à 29 Mt au cours des cinq premiers mois de l’année 2019, soit une augmentation voisine de 13%.
 
Le nombre des touristes a augmenté de 11,3% entre les cinq premiers mois 2018 et les cinq premiers mois 2019. 
 
La croissance en volume du PIB s'est établie à 0,9% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019. 

Coup d'oeil sur aux Emirats-Arabes-Unis :

Le ratio de solvabilité des neuf banques commerciales les plus importantes a été ramené de 17,9% au premier trimestre 2018 à 17,39% au premier trimestre 2019. Leur marge nette sur intérêts a été ramenée de 2,5% à 2,44%. 
 
D'après EFG-Hermès, le bénéfice dégagé par huit des banques commerciales les plus importantes est passé de 9.26 mds d'AED au premier trimestre 2018 à 9,8 mds d'AED au premier trimestre 2019. 
 
Dubaï Ports World (DP World) vient de racheter 100 % du capital de Topaz Energy&Marine, société de droit émirien, à Renaissance Services et à Standard Chartered Private Equity/Affirma Capital. Le montant de la transaction est évalué à 1,08 md$.
 
La possibilité pour un investisseur étranger de contrôler jusqu'à 100% du capital d'une entreprise locale vient d'être élargie à 13 secteurs d’activité. 

Coup d'oeil en Irak/Iran :

Irak : Le bénéfice dégagé par 73 des 125 sociétés cotées en Bourse de Bagdad est passé de 318,9 M$ en 2017 à 381,6 M$ en 2018, soit une augmentation voisine de 20%.
 
Irak : Les exportations de pétrole brut sont passées de 3,453 M de b/j au cours du premier semestre de 2018 à 3,534 M de b/j au cours du premier semestre de 2019. Leur montant a été ramené de 40,286 mds$ à 40 mds$. Le prix moyen du baril exporté s’est établi à 62,6$ 
 
Iran : D'après le Centre National des Statistiques, le nombre des permis de construire a augmenté de 3,4% entre le troisième trimestre de l'année 2017/2018 et le troisième trimestre de l'année 2018/2019.
 
Iran : D’après l’Organisation Maritime et Portuaire, le volume des marchandises transitant par les 21 ports les plus importants s’est établi à 36,31 M T au cours du premier trimestre de l’année 2018/2019, soit une diminution inférieure à 1% en un an.
 
Iran : Mahan Airlines assurera désormais une liaison entre Téhéran et Rome deux fois par semaine. 
 
 
 
Source : Service Economique Régional de Beyrouth et le Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv).
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.