Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUE

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : tour d'horizon sur l'actualité économique à ne pas manquer

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil sur l'Egypte :

La croissance du Manufacturing & Extractive Index (qui est publié par la CAPMAS) s'est établie à 4,2% entre les cinq premiers mois de l'année 2018 et les cinq premiers mois de l'année 2019.
 
La position nette en devises des banques commerciales a été ramenée de 4,68 mds$ à la fin du mois d'avril 2018 à 1,27 md$ à la fin du mois d'avril 2019.
 
D'après les chiffres publiés par la Banque Centrale, le ratio de solvabilité des banques commerciales est passé de 15,7% à la fin de mars 2018 à 16,5% à la fin d'avril 2019. Le montant des créances douteuses a été ramené de 4,5% des prêts bruts à 4,1% des prêts bruts.
 
D'après les chiffres publiés par la Banque Centrale, la rentabilité des actifs du système bancaire a été ramenée de 1,5% à la fin du mois de mars 2018 à 1,4% à la fin du mois de mars 2019. Celle de ses fonds propres a été ramenée de 21,5% à 19,2% dans le même temps.
 
Le Conseil d’Administration du FMI vient de valider la 5ème revue du programme « Extended Fund Facility » (EFF). Il permet de débloquer le versement de la dernière tranche du programme mis en place en 2016 (soit 2 mds$ sur un montant total de 12 mds$).

Coup d'oeil en Israël :

Le prix moyen des #logements a augmenté de 1,6% entre les mois d’avril/mai 2018 et les mois d’avril/mai 2019. Quant à celui des logements neufs, il a diminué de 2,4% dans le même temps.
 
Calculée en données brutes, la croissance de l'indice mesurant la production de produits manufacturés s'est établie à 3,4% entre les 5 premiers mois de 2018 et les 5 premiers mois de 2019.
 
D’après les chiffres que vient de publier le Central Bureau of Statistics, l’effort de Défense a été ramené de 6,7% du PIB en 2007 à 5,1% du PIB en 2017.
 
Le Purchasing Managers' Index a été ramené de 53 au cours du premier semestre de l'année 2018 à 50,8 au cours du premier semestre de l'année 2019.
 
Le montant des exportations de services est passé de 19,125 mds$ au cours des cinq premiers mois de 2018 à 22,2 mds$ au cours des cinq premiers mois de 2019, soit une augmentation supérieure à 16%. 
 

Coup d'oeil en Palestine : 

Le montant de la dette publique est passée de 2,368 mds$ (soit 16,6% du PIB) à la fin du mois de juin 2018 à 2,612 mds$ (soit 18 % du PIB) à la fin du mois de juin 2019.
 
Le déficit de la balance commerciale est passé de 1,461 md$ au cours des cinq premiers mois de l'année 2018 à 1,967 md$ au cours des cinq premiers mois de l'année 2019.
 
50) #Palestine : Le déficit public est passé de 1,409 md de NIS (soit 2,8% du PIB) au premier semestre 2018 à 1,507 md de NIS (soit 2,9% du PIB) au premier semestre 2019.
 
Le montant des décaissements de l'aide extérieure a été ramenée de 837 M de NIS au premier semestre 2018 à 706 M de NIS au premier semestre 2019, soit une diminution voisine de 16%.
 
D'après les chiffres publiés par le Palestinian Central Bureau of Statistics (PCBS), le taux de chômage est passé de 26,3% au cours du premier trimestre de l’année 2018 à 26,8% au cours du premier trimestre 2019.

Coup d'oeil au Liban :

Calculé en comptabilité de caisse, le déficit public a été ramené de 2885 mds de LBP (soit 3,4% du PIB) au cours des quatre premiers mois de 2018 à 2080 mds de LBP (soit 2,4% du PIB) au cours des quatre premiers mois de 2019.
 
Le service de la dette publique a été ramené de 2334 mds de LBP (soit 27% des dépenses publiques) au cours des quatre premiers mois de l'année 2018 à 2115 mds de LBP (soit 29% des dépenses publiques) au cours des quatre premiers mois de l'année 2019.
 
Le montant des transferts à Électricité du Liban (EdL) a été ramené de 787 mds de LBP soit 9,8% des dépenses publiques au cours des quatre premiers mois de 2018 à 764 mds de LBP soit 10,5% des dépenses publiques au cours des quatre premiers mois de 2019.
 
Le nombre des touristes a augmenté de 8,3% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. 
 
Le trafic « passagers » de l'aéroport international de #Beyrouth a augmenté de 2,6% entre les cinq premiers mois de l'année 2018 et les cinq premiers mois de l'année 2019.
 
Les livraisons de ciment ont diminué de 23,1% entre le mois de mai 2018 et le mois de mai 2019.
 
D’après les chiffres collationnés par Global Blue, le montant des dépenses effectuées par les touristes auraient augmenté de 11,5% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019.
 
Calculée en glissement annuel par l'Administration Centrale des Statistiques, l'inflation s'établissait à 1,69% à la fin du mois de juin. 
 

Coup d'oeil en Arabie Saoudite :

D'après Jadwa Investment, la croissance en volume du PIB serait ramenée de 2,2% en 2018 à 1,6% en 2019. Le déficit public passerait de 5,9% du PIB à 6,4% du PIB et la dette publique de 19,1% du PIB à 22,1% du PIB dans le même temps.
 
Calculée en glissement annuel, l'inflation était négative (-1,4%) à la fin du mois de juin et les services du FMI viennent de porter leur prévision de croissance de 1,8% à 1,9% pour l'année 2019 et de 2,1%
à 3% pour l’année 2020. 

Coup d'oeil sur les Emirats-Arabes-Unis : 

Le montant brut des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 90,15 mds$ à la fin du mois de juin 2018 à 99,2 mds$ à la fin du mois de juin 2019.
 
La croissance en volume de l'Émirat d'Abu Dhabi s'est établie à 5,7% entre le premier trimestre 2018 et le premier trimestre 2019.
 
Capital Intelligence a maintenu à l'identique la note souveraine de l'Emirat (AA-/A1+). Elle est assortie d'une perspective « stable ». 

Coup d'oeil sur le Koweit :

S&P a maintenu à l'identique la note souveraine de l'Emirat (AA). Elle est assortie d'une perspective « stable ».
 
Capital Intelligence a maintenu à l'identique la note (Long Term Foreign Currency Rating) de National Bank of Kuwait (AA-), de Gulf Bank, Commercial Bank of Kuwait et Al Ahli Bank of Koweït (A+) et de Kuwait Finance House et Boubyan Bank (A).
 
Pour Capital Intelligence, la perspective est « stable » pour National Bank of Kuwait, Commercial Bank of Kuwait et Al Ahli Bank of Kuwait. Elle a été portée de « négative » à « stable » pour Kuwait Finance House et ramenée de « positive » à « stable » pour Boubyan Bank
 
3L’indice mesurant le prix de l’immobilier résidentiel qui est calculé sur une base mensuelle par National Bank of Kuwait est passé de 155 en mai 2018 à 159 en mai 2019. Quant à celui qui mesure le prix des terrains à bâtir, il est passé de 163 à 175 dans le même temps.
 
D’après National Bank of Kuwait, l’inflation passerait de 0,6% en 2018 à 1,5% en 2019.
 
Le montant des avoirs extérieurs (hors avoirs en or) de la Banque Centrale est passé de 36,34 mds$ à la fin du mois de mai 2018 à 36,85 mds$ à la fin du mois de mai 2019. 

Coup d'oeil en Iran :

Calculée en glissement annuel, l'inflation serait passée de 18% à la fin du mois de juillet 2018 à 48% à la fin du mois de juillet 2019. Calculée en moyenne, elle s’établissait à 40,4% sur les douze dernier mois. C’est son plus haut niveau depuis 1995.
 
La National Iranian Oil Company (NIOC) a organisé une 18ème session de vente de pétrole brut le 23 juillet. 2 millions de barils de brut « léger » ont été proposés à un prix unitaire de 61,42$. Aucun client ne s’est manifesté.
 
L'Office of Foreign Assets Control vient de placer sous sanctions Zhuhai Zhenrong Cy, entreprise publique de droit chinois et son principal dirigeant pour avoir violé les sanctions mises en place par les États-Unis en important d'Iran des quantités significatives de pétrole
 
D’après l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), le montant des subventions aux énergies fossiles (gaz naturel, électricité et pétrole) est passé de 48,6 mds$ en 2017 (soit 11,2% du PIB) à 69,2 mds$ en 2018 (soit 15,3% du PIB), soit une hausse de 42,2%.
 
Le commerce extérieur hors hydrocarbures a été ramené de 101,4 mds$ au cours de 2017/2018 à 86,9 mds$ au cours de 2018/2019 soit une diminution voisine de 14%. La Chine reste le premier client et le premier fournisseur de l’Iran. L’Irak est devenu le 2ème client de l’Iran
 
D’après l’Organisation Maritime et Portuaire, le volume des marchandises transitant par les 21 ports les plus importants a été ramené de 78 M de tonnes au cours du premier semestre 2018 à 72,8 M de tonnes au cours du premier semestre 2019. 

Coup d'oeil sur le Sultanat d'Oman :

Le déficit public a été ramené de 3,76 mds d'OMR (soit 13,8% du PIB) en 2017 à 2,65 mds d'OMR (soit 8,7% du PIB) en 2018.
 
Le déficit public a été ramené de 1,095 md d'OMR (soit 3,6% du PIB) au cours des cinq premiers mois de l'année 2018 à 0,358 md d'OMR (soit 1,2% du PIB) au cours des cinq premiers mois de l'année 2019.
 
La production d’hydrocarbures est passée de 968 600 b/j au premier semestre 2018 à 970 600 b/j au premier semestre 2019. Les exportations d'hydrocarbures ont été ramenées de 807 800 b/j à 804 000 b/j. Le prix moyen du baril exporté est passé de 63,9 $ à 64,3 $.
 
Le coefficient d'occupation des hôtels 3 à 5 « étoiles » a été ramené de 63,7% au cours des cinq premiers mois de 2018 à 58,9% au cours des cinq premiers mois de 2019. Le nombre de leurs clients et le montant des recettes ont augmenté respectivement de 15,8% et de 7,7%.
 
Fitch a maintenu à l'identique la note souveraine du Sultanat (BB+). Elle est assortie d'une perspective « stable ». 

Coup d'oeil sur le Qatar :

Le trafic « passagers » de l’aéroport international de Doha a augmenté de 11,7% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. Quant au trafic « fret », il a diminué de 0,7% dans le même temps.
 
Qatar petroleum a pris une participation de 25% dans trois blocs d’exploration au large du Kenya. Ses partenaires sont ENI (41,25% des parts) et @TotalPress (33,75% des parts).
 
Le bénéfice dégagé par Qatar National Bank est passé de 7,143 mds de QAR au premier semestre 2018 à 7,426 mds de QAR au premier semestre 2019. Le ratio de solvabilité (Capital Adequacy Ratio) est passé de 15,8% à 18,4% sur la même période.
 
Le montant des créances douteuses est passé de 1,8% des prêts brut à la fin du mois juin 2018 à 1,9% des prêts brut à la fin du mois de juin 2019. Quant à leur taux de provisionnement, il a été ramené de 110% à 106% dans le même temps.
 
Source : Service Economique Régional de Beyrouth et le Service Economique Régional de Dubaï avec le concours des Services Economiques de la région (Abu Dhabi, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv).
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.