Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUE

///   Méditerranée : l’Ocean Viking, le nouvel espoir des migrants rescapés 

par Rédaction Ecomnews Med le
L’Aquarius à l’arrêt depuis décembre dernier, SOS Méditerranée et Médecins sans frontières ont affrété un nouveau bateau pour aller à la rescousse des migrants sur la méditerranée. L’Ocean Viking, puisque c’est de lui qu’il s’agit, vient de quitter le port de Marseille pour sa première mission sur les côtes libyennes.

Successeur de l’Aquarius, le célèbre navire humanitaire qui a sauvé des dizaines de milliers de migrants naufragés en Méditerranée centrale en 32 mois d’activité, l’Ocean Viking est un bâtiment de 69 mètres, battant pavillon norvégien, pouvant accueillir jusqu’à 300 individus.

Le bateau a entamé sa toute première opération de sauvetage le dimanche 4 août 2019, à 22 heures, en partant de Marseille pour rallier les côtes libyennes, dans un contexte d’incertitude sur un accord entre les Etats européens pour recevoir les rescapés. Ce qui aurait, d’ailleurs, poussé le gouvernement italien a barré l’accès de ses ports au navire, selon de nombreuses sources.

Les équipes de l’Ocean Viking qui comptent au total 31 personnes s’apprêtent donc à errer le long des côtes pour tenter de sauver des vies sur la Méditerranée. Le nouveau bateau humanitaire devait atteindre la Méditerranée centrale, considérée comme la principale zone de naufrage, dans un délai de deux à trois jours.

Au moins 840 disparus depuis le début de l’année (OIM)

Selon l’Organisation internationale pour les migrations  (OIM), citée par Franceinfo.fr et plusieurs autres sources médiatiques, quelque 840 migrants, dont 576 en Méditerranée centrale, ont disparu depuis le début de l’année 2019, hors naufrages non répertoriés.

Ce qui fait de la Méditerranée la route maritime la plus meurtrière au monde, selon les médias. Le dernier naufrage majeur survenu en Lybie le 25 juillet dernier a fait au moins 110 morts et disparus. La situation est donc préoccupante et « il est clair qu’il faut agir d’urgence pour sauver des vies. Et c’est justement notre mission », a déclaré Sam Turner, chef de mission de Médecins sans Frontières en Lybie.

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.