Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : Ce qu'il ne fallait pas rater de l'actualité économique

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Coup d'oeil en Egypte :

D’après l’enquête conduite par Ernst & Young, le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») au Caire est passé de 68,4% au premier semestre 2018 à 72,2% au premier semestre 2019.  

Coup d'oeil au Liban :

D’après le Ministre de l’Education et de l’Enseignement Supérieur, un peu plus de 40% des enfants de réfugiés syriens (soit 200 000 sur 496 000) n’ont toujours pas accès à l’éducation.
 
D’après le FMI, le bénéfice dégagé par le système bancaire a été ramené de 446 M$ au premier trimestre 2018 à 420 M$ au premier trimestre 2019. La rentabilité de ses actifs a été ramenée de 1% à 0,9% dans le même temps. 
 
D’après le FMI, le montant des créances douteuses du système bancaire est passé de 5,825 mds$ (soit 8,8% des prêts bruts) au premier trimestre 2018 à 6,996 mds$ (soit 11% des prêts bruts) au premier trimestre 2019.
 
D’après le FMI, le ratio de liquidité (Liquid Assets/Total Assets) du système bancaire a été ramené de 14,5% au premier trimestre 2018 à 12,8% au premier trimestre 2019. C’est son niveau le plus bas depuis qu’il fait l’objet d’un suivi statistique, soit 2011.
 
Signe des temps, le CDS à 5 ans a « cassé » depuis le 9 aout la barre symbolique des 1000 pb. Il est désormais plus de quatre fois supérieur au CDS moyen de la zone ANMO, lequel s’établit à 240 pb environ.
 
Goldman Sachs a ramené de 2,2% à 1% sa prévision de croissance pour l’année 2019.
 
D’après l’enquête conduite par Ernst & Young, le coefficient d’occupation des hôtels (4 et 5 « étoiles ») à
Beyrouth est passé de 58,9% au premier semestre 2018 à 69,2% au premier semestre 2019. 
 
D’après l’enquête conduite par Ramco Real Estate Advisers, 106 des 155 immeubles qui ont été mis en chantier et/ou achevés depuis 2013 avaient encore des appartements à vendre à la fin de juin 2019. Leur nombre s’établissait à 954 et leur valeur marchande à 1,48 md$.

Coup d'oeil en Israël :

Le déficit de la balance commerciale est passé de 12,77 mds$ au cours des sept premiers mois de l’année 2018 à 13,88 mds$ au cours des sept premiers mois de l’année 2019.
 
Le montant de la dette publique est passé de 766,4 mds de NIS (soit 57,7% du PIB) à la fin du mois de juin 2018 à 807,1 mds de NIS (soit 58,1% du PIB) à la fin du mois de juin 2019.
 
Le stock de logements neufs qui sont disponibles à la vente a été ramené de 28 456 à la fin du mois de juin 2018 à 25 969 à la fin du mois de juin 2019, soit une diminution voisine de 9%.
 
Les ventes de logements neufs ont augmenté de 35,5% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. 
 
D’après le FMI, le bénéfice dégagé par le système bancaire est passé de 2,23 mds de NIS au premier trimestre 2018 à 2,96 mds de NIS au premier trimestre 2019. La rentabilité de ses actifs est passée de 0,9% à 1,1% et celle de ses fonds propres de 11,9% à 15,2%. 
 
D’après le FMI, le ratio de solvabilité du système bancaire est passé de 14% au premier trimestre 2018 à 14,3% au premier trimestre 2019. Le montant des créances douteuses a été ramené de 1,3% des prêts bruts à fin mars 2018 à 1,2% des prêts bruts à fin mars 2019.
 
Calculé en données brutes, le nombre des emplois vacants a diminué de 0,6% entre le mois de juillet 2018 et le mois de juillet 2019.

Coup d'oeil sur les pays du Golfe :

 

C’est à Abu Dhabi (77,5%), Dubaï (76,5%) et Ras Al Khaimah (73,7%) que le coefficient d’occupation des hôtels 4 et 5 « étoiles » a été le plus élevé au cours du premier semestre 2019. C’est à Amman (57,5%), Djeddah (56,8%) et Manama (52%) qu’il a été le plus faible.

Arabie-Saoudite : Le bénéfice dégagé par Saudi Aramco a été ramené de 53,02 mds$ (soit 35,6% du chiffre d’affaires) au premier semestre 2018 à 46,9 mds$ (soit 31,9% du chiffre d’affaires) au premier semestre 2019.
 
Arabie-Saoudite  : D'après les chiffres publiés par la General Authority for Statistics (GaStat), l'excédent dégagé par la balance commerciale est passé de 55,59 mds$ au cours des cinq premiers mois de 2018 à 56,58 mds$ au cours des cinq premiers mois de 2019. 
 
Bahrein : Moody’s a maintenu à l’identique la note souveraine (« credit profile ») du Royaume (B2). Elle reste assortie d’une perspective « stable ».
 
Emirats-Arabes-Unis : Le trafic « passagers » de l'aéroport international de #Dubai a diminué de 5,6% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. Quant au trafic « fret », il a diminué de 18,3% dans le même temps.
 
Emirats-Arabes-Unis : Le Dubaï Economy Tracker (qui mesure l’activité du secteur privé, hors hydrocarbures à Dubaï) est passé de 55,6 au cours des sept premiers mois de 2018 à 56,7 au cours des sept premiers mois de 2019.
 
Emirats-Arabes-Unis  : Le bénéfice dégagé par Damac Properties (un des promoteurs privés les plus importants de Dubaï et coté en Bourse de Dubaï) a été ramené de 862 M d’AED (soit 23,4% du CA) au premier semestre 2018 à 82 M d’AED (soit 4,4% du CA ) au premier semestre 2019.
 
Emirats-Arabes-Unis  : D’après les chiffres publiés par les services du FMI, le bénéfice dégagé par le système bancaire est passé de 9,256 mds d’AED au premier trimestre 2018 à 12,078 mds d’AED au premier trimestre 2019, soit une augmentation supérieure à 30%.
 
Emirats-Arabes-Unis : Le ratio de solvabilité du système bancaire est passé de 17,5% au premier trimestre 2018 à 17,9% au premier trimestre 2019. Le montant des créances douteuses représentait 6,9% des prêts bruts à la fin du mois de mars 2019, identique à celui de mars 2018. 
 
Emirats-Arabes-Unis : Abu Dhabi Ports et Jiangsu Cooperation Investment Co ont signé un accord pour 5 ans avec Industrial Commercial Bank of China afin de proposer des services financiers aux entreprises chinoises intéressées à s’implanter dans la Khalifa Industrial Zone. 
 
Koweit : Le bénéfice dégagé par NBKPage est passé de 196,7 M de KWD au premier semestre 2018 à 220,4 M de KWD au premier semestre 2019. Son ratio de solvabilité a été ramené de 17,2% à 16,6% et son ratio de liquidité (Liquidity Coverage Ratio) de 175,3% à 144% dans le même temps
 
Koweit  : D'après les chiffres publiés par le Central Statistical Bureau, l'excédent dégagé par la balance commerciale est passé de 3,963 mds de KWD au cours des cinq premiers mois de l'année 2018 à 4,279 mds de KWD au cours des cinq premiers mois de l'année 2019.
 
Koweit  : Petrochemical Industries Company (PIC), filiale de Kuwait Petroleum Corporation (KPC), vient d’acquérir 49% du capital de SKC, entreprise pétrochimique de droit coréen. Le montant de la transaction est évalué à 560 M$. 
 
Oman : Capital Intelligence a maintenu à l’identique la note souveraine du Sultanat (BBB-/A3). Elle est assortie d’une perspective « stable ».
 
Oman : Capital Intelligence (CI) s'attend à ce que la croissance en volume du PIB soit ramenée de 2,2% en 2018 à 0,5% en 2019. Le déficit public passerait de 8,1% du PIB à 9,5% du PIB et le déficit courant de 5,5% du PIB à 7% du PIB dans le même temps.
 
Oman : Capital Intelligence (CI) s'attend à ce que la dette publique (qui ne représentait que 4,9% du PIB à la fin de l’année 2014), passerait de 52,8% du PIB à la fin de l’année 2018 à 63,9% du PIB à la fin de l’année 2019.
 
Qatar : Calculée en glissement annuel, l’inflation était négative (-0,63%) à la fin du mois de juillet 2019.
 
Qatar : Le bénéfice dégagé par les 46 sociétés qui sont cotées au Qatar Stock Exchange a été ramené de 20,9 mds de QAR (soit 5,7 mds$) au premier semestre 2018 à 19,6 mds de QAR (soit 5,4 mds$) au premier semestre 2019.
 
 

Coup d'oeil en Irak/Iran :

Irak : Fitch s'attend à ce que la croissance en volume du PIB s'établisse à 3,4% en 2019. Quant à l’excédent dégagé par la balance courante, il serait ramené de 17,2% du PIB en 2018 à 8,6% du PIB en 2019.

Iran : La production de pétrole brut a été ramenée de 3,824 M de b/j au cours des sept premiers mois de l'année 2018 à 2,606 M de b/j au cours des sept premiers mois de l'année 2019, soit une diminution voisine de 32%.
 
Iran: D'après l'Agence Internationale de l'Energie, les exportations de pétrole brut ont été ramenées de 2,3 M b/j au mois de juillet 2018 à 400 000 b/j au mois de juillet 2019. L’identité des acheteurs est inconnue à ce jour.
 
Iran : La National Iranian Oil Company (NIOC) a organisé une 20ème session de vente de pétrole brut le 13 août. Deux millions de barils étaient proposés à un prix unitaire 57,98$ sur l'Iran Energy Exchange (IRENEX). Aucune transaction n’a été enregistrée.
 
Iran : La National Iranian Oil Refining and Distribution Company (NIORDC) a organisé quatre sessions de vente d'essence le 13 août via l'IRENEX. 21000 tonnes d’essence ont été proposées à un prix entre 570 et 640$ la tonne. 6500 tonnes ont été vendues à un prix de 613$ par tonne
 
Iran : Le trafic « passagers » des aéroports a diminué de 8% entre le mois de juillet 2018 et le mois de juillet 2019. 
 
Source : Service Economique Régional de Beyrouth et le Service Economique Régional d’Abu Dhabi avec le concours des Services Economiques de la région (Dubaï, Amman, Bagdad, Doha, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv) 
0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.