Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : tour d'horizon sur l'actualité économique à ne pas manquer

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons sélectionné pour vous l'actualité économique à retenir en région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

Zoom sur l'Egypte : 

La Banque Centrale a abaissé ses taux directeurs de 150 pb. C'est une « première » depuis six mois.
 
D'après les prévisions de l’Institut de Finance Internationale, la croissance en volume du PIB serait ramenée de 5,6% au cours de 2018/2019 à 5,5% au cours de 2019/2020. L’inflation serait ramenée de 9,4% à la fin de juin 2019 à 8,5% à la fin de juin 2020.
 
Le montant de la dette extérieure est passé de 88,16 mds$ (soit 35,2% du PIB) à la fin du mois de mars 2018 à 106,22 mds$ (soit 36,9% du PIB) à la fin du mois de mars 2019.
 
La position nette en devises du système bancaire (hors Banque Centrale) est passé de 345 M$ à la fin du mois de mai 2018 à 2,184 mds$ à la fin du mois de mai 2019.
 
Le montant des titres publics que les banques commerciales ont en portefeuille est passé de 1 588 mds d’EGP (soit 30,1% de leur actif brut) à la fin du mois de mai 2018 à 1 660 mds d’EGP (soit 29% de leur actif brut) à la fin du mois de mai 2019.
 
La croissance en volume du PIB s’est établie à 5,5% entre les neuf premiers mois de l’année fiscale 2017/2018 et les neuf premiers mois de l’année fiscale 2018/2019.
 
Le nombre des touristes et celui des nuitées touristiques ont augmenté respectivement de 33,2% et de 36,4% entre les six premiers mois de l’année fiscale 2017/2018 et les six premiers mois de l’année fiscale 2018/2019.
 
D’après EFG-Hermès, le bénéfice dégagé par les sept banques qu’elle suit, a augmenté de 11% entre le deuxième trimestre 2018 et le deuxième trimestre 2019 pour s’établir à 4,914 mds d’EGP. La rentabilité moyenne de leurs fonds propres a été ramenée de 32% à 27%.
 

Zoom sur le Liban : 

Fitch a ramené la note souveraine du Liban de B- à CCC. Quant à S&P, il l'a maintenue à l’identique (B- /B) tout en continuant à l’assortir d’une perspective « négative ».
 
Le nombre des nouveaux permis de construire et la superficie qu’ils couvrent ont diminué respectivement de 16,4% et de 27,9% entre les sept premiers mois de l’année 2018 et les sept premiers mois de l’année 2019.
 
Calculé en comptabilité de caisse, c’est-à-dire hors arriérés de paiement de l’Etat, le déficit budgétaire a été ramené de 4 577 mds de LBP (soit 5,4% du PIB) au premier semestre 2018 à 3 646 mds de LBP (soit 4,2% du PIB) au premier semestre 2019. 
 
Le montant des transferts budgétaires à Electricité du Liban a été ramené de 1 131 mds de LBP (soit 8,4% des dépenses publiques) au premier semestre 2018 à 1 081 mds de LBP (soit 8,8% des dépenses publiques) au premier semestre 2019.
 
Le service de la dette publique a été ramené de 4 342 mds de LBP (soit 32,1% des dépenses publiques) au premier semestre 2018 à 4 112 mds de LBP (soit 33,4% des dépenses publiques) au premier semestre 2019.
 

Zoom sur la Palestine : 

Calculé avant prise en compte de l’aide extérieure, le déficit public a été ramené de 1,926 md de NIS (soit 3,8% du PIB) au cours des sept premiers mois de 2018 à 1,807 md de NIS (soit 3,4% du PIB) au cours des sept premiers mois de 2019. 
 
Calculé hors arriérés de paiement, le montant de la dette publique est passé de 2,379 mds$ (soit 16,6% du PIB) à la fin du mois de juillet 2018 à 2,801 mds$ (soit 19,3% du PIB) à la fin du mois de juillet 2019.
 
Israel devrait prochainement rembourser environ 568 M$ à l’Autorité Palestinienne. Ils correspondent au remboursement des taxes appliquées sur les importations d’hydrocarbures depuis la fin du mois de février 2019.

Zoom sur Israël : 

Le nombre des nuitées hôtelières a augmenté de 2,7% entre les sept premiers mois de l'année 2018 et les sept premiers mois de l'année 2019. 
 
Le taux de chômage a été ramené de 4,3% de la population active en juillet 2018 à 3,9% de la population active en juillet 2019. Calculé en données corrigées des variations saisonnières, il a été ramené de 4,2% de la population active à 3,7% de la population active. 
 
 D’après le Bureau Central des Statistiques, l’effort de recherche-développement à des fins civiles s’est établi à 4,9% du PIB en 2018. Mesuré en monnaie constante, il a augmenté dans des proportions de 45% entre 2008 et 2018 et d’un peu plus de 122% entre 1998 et 2018.
 
Calculé en données brutes, l’indice mesurant le montant des achats payés par carte de crédit est passé de 312,29 au cours des sept premiers mois de 2018 à 335,46 au cours des sept premiers mois de 2019. Calculé en CVS, il est passé de 314,64 à 338,09 dans le même temps.
 

Zoom sur la Jordanie : 

Calculée en glissement annuel, l’#inflation s’établissait à 0,5% à la fin du mois de juillet 2019. 
 
L’indice de la production industrielle a diminué de 0,6% entre les six premiers mois de l’année 2018 et les six premiers mois de l’année 2019. 
 
Le montant des avoirs en devises de la Banque Centrale (Readily Available Reserves) est passé de 11,84 mds$ à la fin du mois de juillet 2018 à 13,3 mds$ à la fin du mois de juillet 2019.  
 

Zoom sur les pays du Golfe : 

Koweit : Capital Intelligence a maintenu à l'identique la note souveraine de l'Emirat (AA-/A1+). Elle est assortie d'une perspective « stable ». 
 
Koweit : Le nombre et le montant consolidé des transactions immobilières ont augmenté respectivement de 17,1% et de 3,3% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. 
 
Koweit : L’excédent dégagé par la balance commerciale est passé de 4,988 mds de KWD au premier semestre 2018 à 5,055 mds de KWD au premier semestre 2019.
 
Koweit : Le bénéfice dégagé par 165 des 175 sociétés cotées en Bourse est passé de 1,08 md de KWD au premier semestre 2018 à 1,14 md de KWD au premier semestre 2019, soit une augmentation voisine de 5%.
 
Oman : Le montant des transactions immobilières a diminué de 10,5% entre les sept premiers mois de l'année 2018 et les sept premiers mois de l'année 2019.
 
Oman : Le nombre des clients et le montant des recettes des hôtels ont augmenté respectivement de 19,4% et de 9,9% entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. Quant au coefficient d’occupation des hôtels, il a été ramené de 59,1% à 55,4% dans le même temps.
 
Oman : Le déficit budgétaire a été ramené de 1 405 M d' OMR (soit 4,4% du PIB) au premier semestre 2018 à 660 M d' OMR (soit 2,2% du PIB) au premier semestre 2019.
 
Oman : La production de pétrole brut est passée de 968 600 b/j à 970 600 b/j entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. Les exportations de pétrole brut ont été ramenées de 807 800 b/j à 804 000 b/j dans le même temps. 
 
Oman : Le prix moyen du baril de pétrole exporté par le Sultanat est passé de 63,9$ à 64,3$ sur la même période.
 
Oman : Le trafic « passagers » de l’aéroport international de Mascate a progressé de 8,4 % entre le premier semestre 2018 et le premier semestre 2019. Quant au trafic « passagers » de l’aéroport de Salalah, il a diminué de 0,6 % sur la même période.
 
Qatar : L’excédent dégagé par la balance commerciale a été ramené de 107 de mds QAR (soit 29,4 mds$) au cours des sept premiers mois de l’année 2018 à 96 mds de QAR (soit 26,4 mds$) au cours des sept premiers mois de l’année 2019, soit une diminution voisine de 10%.
 
Qatar : Fitch a ramené la prévision qu’il avait faite en matière d’excédent des comptes publics de 2,1% du PIB à 0,8% du PIB pour ce qui concerne l’exercice 2019 et de 3,6% du PIB à 0,9% du PIB pour ce qui concerne l’exercice 2020.
 
Qatar : qatarpetroleum a récemment racheté à @TotalPress une partie de ses parts dans deux « blocs » d'exploration en #Namibie, deux « blocs » d'exploration au #Guyana et trois « blocs » d'exploration au #Kenya
 
Qatar : Le montant des avoirs extérieurs (hors avoirs en or) de la Banque Centrale est passé de 24,5 mds$ à la fin du mois de juillet 2018 à 37,5 mds$ à la fin du mois de juillet 2019.
 
Qatar : Le montant des dépôts bancaires des non-résidents est passé de 43,7 mds$ à la fin du mois de juillet 2018 à 54 mds$ à la fin du mois de juillet 2019. Celui des dépôts bancaires du secteur public a été ramené de 80 mds$ à 69,2 mds$ dans le même temps.
 
Arabie Saoudite : D'après Samba Financial Group, la croissance en volume du PIB serait ramenée de 2,2% en 2018 à 0.8% en 2019. Le déficit public passerait de 4,7% du PIB à 5,8% du PIB. Quant à l'excédent dégagé par la balance courante, il s'établirait à 7% du PIB en 2019.
 
Arabie Saoudite : Calculée en glissement annuel, l'#inflation était négative (-1,3%) à la fin du mois de juillet 2019.
 
Arabie Saoudite : L’excédent dégagé par la balance commerciale a été ramené de 71 mds$ au premier semestre 2018 à 67,07 mds$ au premier semestre 2019. 
 
Emirats Arabes Unis : Le bénéfice dégagé par DPWorld est passé de 629 M$ soit 24% du chiffre d'affaires au premier semestre 2018 à 753 M$, soit 21,7% du chiffre d'affaires au premier semestre 2019. 
  

Zoom sur l'Irak et l'Iran :

Irak : Calculé hors avoirs en or et DTS, le montant des avoirs extérieurs de la Banque Centrale est passé de 53,05 mds$ soit 6,4 mois d’importations de biens et services à la fin de juillet 2018 à 61,97 mds$ soit 7,5 mois d’importations de biens et services à la fin juillet 2019
 
Irak : Les exportations de pétrole brut sont passées de 3,481 M de b/j au cours des huit premiers mois de 2018 à 3,542 M de b/j au cours des huit premiers mois de 2019. Leur montant a été ramené de 55,554 mds$ à 53,431 mds$. Le prix moyen du baril exporté s’est établi à 62,13$
 
Iran : Calculée en glissement annuel, l’inflation est passée de 24,2% à la fin du mois d’août 2018 à 41,6% à la fin du mois d'août 2019. 
 
Iran : L'Office of Foreign Assets Control (OFAC) a ajouté à la liste des "Specially Designated Nationals" dix personnes physiques et morales. Elles sont soupçonnées d'avoir participé par le biais d'une société-écran basée à Hong-Kong, à un réseau de transactions illicites. 
 
Iran : La parité IRR/USD s'établissait à 112 000 IRR pour 1$ sur le marché parallèle à la fin d'août. C’est son plus bas niveau depuis la fin janvier dernier. L’écart entre le marché officiel et le marché parallèle a été ramené de 215% à la fin 2018/2019 à 167% à la fin d’août.
 
Iran : Le nombre de logements vendus à Téhéran a diminué de près de 74,3% entre le mois d'août 2018 et le mois d'août 2019. Le nombre de transactions s'est établi à 13 120 unités à la fin du mois d'aout 2019, soit son plus bas niveau depuis six ans.
 
Iran : D'après le Centre de Recherches du Parlement, le taux de pauvreté s’établissait à 16% en 2017/2018.
 
 

Source :  Le Service Economique Régional de Beyrouth et le Service Economique Régional d’Abu Dhabi avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Doha, Dubaï, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv)

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.