Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPOLITIQUEDÉCIDEURS

///   La coopération Sud-Sud : FEMISE au service des acteurs locaux

par Sami Bouzid le
A l’aube de la journée internationale de la coopération Sud-Sud, célébrée le 12 septembre, nous avons interrogé les chercheurs du think-tank euro-méditerranéen FEMISE sur les actions que ces derniers mènent en faveur de la coopération entre les pays en voie de développement. Coup de projecteur !

800 chercheurs, 100 instituts de recherche et plus de 100 projets de recherche complétés. Voila quelques chiffres pour témoigner du dynamisme du FEMISE en matière de coopération Sud-Sud. La méthode ? « Une philosophie basée sur l’action collective et la collégialité » se targue Constantin Tsakas, Secrétaire générale du Think-Tank. L’ambition ? «  fournir des analyses et aider à mieux concevoir les dispositifs d’accompagnement public et les mesures politiques à mettre en oeuvre » précise Patricia Augier, coordonatrice et Présidente du Comité Scientifique du FEMISE. 

Quid des domaines de recherche ? Pléthore à en croire les différentes publications du FEMISE (dont certaines sont à retrouver sur notre site). « Nos chercheurs produisent des connaissances dans des domaines tels que le commerce, l’innovation, la migration , le changement climatique… » complète Constantin Tsakas.

Créer des ponts pour joindre les pays et les peuples du Sud

Cette année, la journée internationale de la collaboration Sud-Sud, telle que définie par l’ONU, fête son 40ème anniversaire. Lancée en 1978 à Buenos Aires, elle aura justement pour thème le suivi du plan d’action adopté il y a quatre décennies. A l’époque, les objectifs sont nombreux avec en ligne de mire « un nouvel ordre économique mondial.»  En clair ? Favoriser les interactions entre les pays en voie de développement pour les rendre moins dépendants des grandes puissances économiques.  L’emblème choisi en 1978 pour l’occasion est un pont qui joignait les pays de l’hémisphère Sud.

Aujourd’hui de nombreux objectifs et de plus en plus ambitieux sont visés par les Nations Unies.  On retrouve par exemple : l’encouragement à l’autosuffisance des pays en développement, l’amélioration  des capacités technologiques avec l’espoir d’accélérer les progrès vers la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

La encore, FEMISE joue pleinement son rôle avec de nombreuses études sur l’innovation et son rôle par exemple pour les pays du Maghreb ou encore la question migratoire en Méditerranée pour ne citer que celles-ci. 

Avec son réseau de chercheurs, dont la moitié est issue de l’hémisphère sud, FEMISE, financé en partie par l’Europe, fait office d’exemple dans la collaboration Sud-Sud.

Toutes les recherches FEMISE sont accessibles sur : www.femise.org

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.