Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
INFORMATIONS NATIONALESACTUALITÉECONOMIE

///   Moyen-Orient/Afrique du Nord : L'essentiel de l'actualité économique de la semaine

par Rédaction Ecomnews Med le
Nous avons préparé pour vous un condensé de l'actualité économique de la région MENA cette semaine avec l'appui du Service économique régional (Levant, Iran et Irak) de l'Ambassade de France au Liban ainsi que celui de Dubaï.

L'actualité économique en Egypte et en Plaestine : 

-Egypte : D’après les estimations de l’Economist Intelligence Unit, le taux de croissance devrait être ramené de 5,5% en 2018-2019 à 4,8% en 2019-2020. 

-Egypte : La Banque Mondiale et le FMI maintiennent leurs prévisions initiales respectivement à 5,8% et 5,9% pour l’année fiscale en cours. Le gouvernement égyptien prévoit quant à lui, sur la même période, un taux de croissance de 6%.

-Egypte : Malgré la baisse des taux directeurs de 100bp le 26 septembre dernier, les dernières adjudications de Bons du Trésor ont vu leurs taux d’intérêts repartir à la hausse : les taux à 3 ans sont passés de 13,866% à 14,365%, ceux à 5 ans sont passés de 14,350% à 14,412%.

-Palestine : D’après les chiffres publiés par le Palestinian Central Bureau of Statistics (PCBS), l’indice des prix à la consommation a augmenté de 2.28% entre le mois de septembre 2018 et le mois de septembre 2019.

-Palestine : Le Ministère des Finances procèdera au paiement des reliquats de salaires impayés de ses employés pour avril, mai et juin, en une somme forfaitaire, tandis que les reliquats de salaires impayés de juillet, août et septembre seront payés avec les salaires mensuels.

-Palestine : Après des mois de négociations, Israel vient de verser 430 M$ à l’Autorité Palestinienne, une somme qui correspond au stock de «clearances revenues» qui était bloquée par Israël et à laquelle a été retranchée les allocations pour les prisonniers et à leurs familles.

-Palestine : L’Extended PMA Business Cycle Index (qui mesure les performances de sept secteurs d’activité économiques) a été ramené de -3,2 points en septembre 2018 (7.9 en Cisjordanie ; -29.5 à Gaza) à -16.5 points en septembre 2019 (-13.5 en Cisjordanie ; -23,4 à Gaza).

-Palestine : L’Extended PMA Business Cycle Index (qui mesure les performances de sept secteurs d’activité économiques) confirme une baisse de l’activité dans les secteurs de l’industrie, du commerce et de l’agriculture, tant à Gaza qu’en Cisjordanie.

Zoom sur le Liban, Israël et la Jordanie

-Liban : Le trafic « passagers » de l’Aéroport International de Beyrouth a augmenté de 2,2% entre les neuf premiers mois de l’année 2018 et les neuf premiers mois de l’année 2019 pour s’établir à 7,003 M à la fin du mois de septembre. Beirut

-Liban : D’après la Banque Centrale, les livraisons de ciment ont diminué de 30,6% entre les sept premiers mois de 2018 et les sept premiers mois de 2019.

-Liban : D’après l’Association des Importateurs de Voitures au Liban, le nombre de nouvelles voitures immatriculées a atteint 19 865 au cours des neuf premiers mois de 2019, soit une diminution voisine de 24% par rapport aux neuf premiers mois de l’année précédente.

-Liban : Le CDS (credit default swap) à 5 ans du Liban s’est établi à 1202 pb le 11 octobre, après un pic à 1261 pb le 4 octobre. En comparaison, il s’établissait à 432 pb le 11 octobre 2018. C’est de loin le CDS à 5 ans le plus élevé de la région, devant L’Irak ou l’Egypte.

-Liban : La négociation sur le budget 2020 est jusqu’à ce jour dans l’impasse. La tentative du Gouvernement d’instaurer une taxe supplémentaire sur les communications via les réseaux sociaux notamment WhatsApp a été retirée quelques heures après son annonce suite aux manifestations.

-Israël : D’après le Bureau Central des Statistiques, l’inflation s’établissait à 0,3% à la fin du mois de septembre 2019.

-Israël : D’après le Ministère des Finances, le déficit public sur les neuf premiers mois de 2019 s’est établi

à 30,9 Mds de NIS (8,9 Mds$) contre 23,8 Mds de NIS (6,5 Mds$) sur la même période en 2018.

-Jordanie : Le montant des avoirs en devises de la Banque Centrale (Readily Available Reserves) est passé de 11,72 Mds$ à la fin du mois de septembre 2018 à 13,35 Mds$ à la fin du mois de septembre 2019.

-Jordanie : Calculée en glissement annuel, l’inflation s’établissait à 0,4% à la fin du mois de de septembre 2019.

-Jordanie : L’indice de la production industrielle a diminué de 1,8% entre les huit premiers mois de l’année 2018 et les huit premiers mois de l’année 2019.

Ce qu'il faut savoir sur l'économie du Moyen-Orient.

-Moyen-Orient : D’après le Global Competitiveness Index, le classement portant sur 141 pays et qui détermine la compétitivité et la productivité nationale, les pays de la zone sont classés : #Israel 20ème position, #Jordanie 70ème position, #Liban 88ème, #Egypte 93ème et l’#Iran 99ème position.

-Moyen-Orient : D’après l’Institut de Finance Internationale, la croissance économique dans la zone du #MoyenOrient et de l'Afrique du Nord serait ramenée de 1,8% en 2018 à 1,4% en 2019.

-Iran : Le FMI a dégradé ses perspectives de croissance pour 2019/2020 à -9,5% au lieu de -6% lors de leur précédent rapport d’avril. Il estime que la croissance pourrait être nulle l’année suivante.

-Iran : Le FMI a révisé à la baisse leur prévision en matière d’inflation pour 2019/2020 en la ramenant de 37,2% à 34,1% et prévoit que le solde de la balance courante passerait d’un excédent de 4,1% du PIB au cours de 2018/2019 à un déficit de 2,7% du PIB pour 2019/2020. 

-Iran : La Banquemondiale a également dégradé ses perspectives de croissance pour l'année 2019/2020. Elle prévoit désormais une contraction du PIB en volume de -8,7% (au lieu de -3,6% lors de son précédent rapport publié en juin). 

-Iran : D’après l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), la production de pétrole brut serait restée stable à 2,19 M de barils par jour entre le mois d’août 2019 et le mois de septembre 2019. Elle était de 3,49 M de barils par jour en septembre 2018. 

-Iran : D’après Kpler, les exportations de pétrole brut seraient passées de 190 000 barils par jour en août 2019 à 260 000 barils par jour en septembre 2019. Elles étaient de 1,8 M de barils par jour en septembre 2018, soit une diminution dans des proportions de 85% en un an.

-Iran : D’après les données collationnées par EA Gibson, le total des produits pétroliers (pétrole brut et condensats) stockés en mer dans 29 navires s’élèverait à 58 M de barils, soit à un niveau proche du record historique de 2016.

-Iran : CNPC China National Petroleum Corporation s’est officiellement retiré du projet de South Pars 11 dans lequel le géant public chinois détenait 30% des parts avec TotalPress 50,1% et de la société iranienne Petropars Group 19,9%, qui développerait seul ce champ gazier.

-Iran : La NIOPDC (Compagnie nationale pour la distribution des produits pétroliers) a organisé trois nouvelles sessions de vente d’essence via l’IRENEX. 6 000 tonnes ont été proposées à un prix moyen de 628$ la tonne. Aucun client ne serait manifesté.

-Iran : D’après l’Iran Airports Company, le trafic « passagers » des aéroports a diminué de 3% entre le premier semestre de l’année 2018/2019 et le premier semestre de l’année 2019/2020. Dans le même temps, le fret aérien a également diminué de 3%.

Source : Le Service Economique Régional de Beyrouth et le Service Economique Régional d’Abu Dhabi avec le concours des Services Economiques de la région (Amman, Bagdad, Doha, Dubaï, Erbil, Jérusalem, Koweït, Le Caire, Manama, Mascate, Riyad, Djeddah, Téhéran et Tel Aviv). 

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.