Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
France sur le
Twitter de @ecom_news
TUNISIEACTUALITÉECONOMIEDÉCIDEURS

///   Tunisie : Le Fonds monétaire international (FMI) a fortement révisé à la baisse ses perspectives de croissance économique pour le pays à +1,5%

par Denys Bédarride le
Le Fonds monétaire international (FMI) a publié ses « perspectives de l’économie mondiale » pour octobre 2019. L’institution a fortement revu à la baisse ses prévisions de taux de croissance du PIB de la Tunisie pour l’année 2019 à +1,5% en glissement annuel (g.a.), contre +2,7% en g.a. prévu initialement selon le précédent rapport publié en avril 2019. Les prévisions de croissance pour l’année 2020 ont aussi été revues à la baisse à +2,4% en g.a. contre +3,2% en g.a. prévu initialement.

Le déficit courant en 2019 est légèrement revu à la hausse par rapport aux prévisions précédentes (-10,4% du PIB contre -10,1% du PIB prévu dans le précédent rapport). Pour autant, le déficit courant en 2019 demeurerait en baisse par rapport à 2018, puisqu’il se situait cette année à -11,2% du PIB.

Alors que le FMI prévoyait une forte baisse du déficit budgétaire en 2019 (de -4,6% du PIB en 2018 à -3,7% du PIB dans les prévisions d’avril 2019), il serait finalement quasiment stable par rapport à 2018 (à -4,4% du PIB en 2019 selon les dernières prévisions d’octobre), en lien notamment avec la révision à la baisse de la prévision de croissance économique en 2019.

Enfin, les prévisions relatives à l’inflation ont été révisées à la baisse pour l’année 2019, à +6,6% en g.a. contre +7,5% en g.a. prévu en avril 2019, notamment parce que l’impact du resserrement de la politique monétaire de la Banque centrale de Tunisie (BCT) en février 2019 serait plus important que prévu. Le ralentissement de la hausse de l’inflation devrait se poursuivre en 2020 (à +5,4% en g.a.).

Par ailleurs, en marge des Assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale qui se tiennent du 14 au 20 octobre 2019 à Washington, le FMI a organisé une conférence de presse mercredi 16 octobre 2019 pour présenter le rapport intitulé « the Fiscal Monitor ».

Le directeur adjoint au département des finances publiques du FMI, Paolo Mauro, a notamment déclaré que la Tunisie devait prioritairement « réduire le déficit tout en augmentant les dépenses sociales et les infrastructures », et « poursuivre le processus de réforme des retraites ». Il a également insisté sur la nécessité de restructurer les entreprises publiques.

Source : Service Economique Régional Tunisie / Libye – Ambassade de France en Tunisie

A lire aussi

0 commentaire SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.